3 BILLBOARDS, LES PANNEAUX DE LA VENGEANCE de Martin McDonagh [Critique Ciné]

 

3 Billboards, Les Panneaux De La Vengeance

 

C’est avec quatre Golden Globe en poche que 3 Billboards, Les Panneaux De La Vengeance, le nouveau film de Martin McDonagh arrive cette semaine dans les salles de cinéma françaises.

 

 

SYNOPSIS : Fatiguée de voir que rien n’est fait pour retrouver les assassins de sa fille, Mildred Hayes décide de louer trois grands panneaux publicitaires abandonnés depuis plusieurs années  situés près de chez elle  pour interpeller les forces de l’ordre. Un message plutôt mal vu par une majorité des habitants d’Ebbing qui chérissent leur chef de la police mais auquel cette mère désespérée va s’accrocher de toutes ses forces.

 

Avec le Prix du Meilleur Scénario à la Mostra de Venise, le Prix du Public au Toronto International Film Festival et quatre Golden Globe décernés il y a moins de quinze jours par la Presse International à Los Angeles, 3 Billboards, Les Panneaux De La Vengeance est désormais bien placé dans la course aux Oscars 2018. Déjà une sorte de consécration bien méritée pour le réalisateur Martin McDonagh qui régale ses fans de manière confidentielle depuis 2008 avec ses comédies décalées Bons Baisers de Bruges et 7 Psychopathes et qui va enfin pouvoir se faire connaître d’un plus large public.

 

3 Billboards, Les Panneaux De La Vengeance

 

L’histoire de 3 Billboards, Les Panneaux De La Vengeance pourrait paraître être l’adaptation d’un véritable fait divers et pourtant il s’agit bien d’une intrigue complètement inédite que nous délivre ici le réalisateur et scénariste Martin Mc Donagh. Très réaliste, le long métrage met en scène le parcours d’une mère de famille à bout de nerf qui aimerait pouvoir tourner la page de la tragédie que représente l’assassinat de sa fille violée et brûlée vive en voyant les coupables enfin arrêtés après neuf mois d’une enquête qui piétine faute d’indices et de témoins. Cette femme au caractère bien trempée n’est pas du genre à se laisser impressionner même par le chef de la Police ou tous ceux qui voudraient se mettre en travers de son chemin et va se battre par tous les moyens à sa disposition pour défendre son opinion quitte même parfois à repousser ses limites pour contre attaquer.

Cela va donner une succession de scènes bien souvent rocambolesques qui seront tout autant de bonnes occasions de rire devant cette bande de policiers vraiment pas très malins ouvertement racistes et homophobes dont un des adjoints semble être encore plus atteint que les autres et totalement inconscient de ses actes. Seul leur Chef Willoughby paraît normal dans cette maison de fous car le personnage joue lui plus dans le registre du drame et ne méritait pas forcement d’être pointé du doigt ainsi par ces panneaux publicitaires. Toujours sur le fil en terme d’émotion, il en faudra peu pour qu’un éclat de rire soit subitement remplacé par la tristesse sans jamais en faire des tonnes dans le pathos. Il y a aussi un petit coté polar et thriller dans quelques scènes un peu plus sombres mais le film reste majoritairement une comédie dramatique.

 

3 Billboards, Les Panneaux De La Vengeance

 

Est-ce à cause de  son casting que 3 Billboards, Les Panneaux De La Vengeance dégage l’impression d’être un film des Frères Coen ? Il faut dire qu’avec Frances McDormand, épouse à la ville et actrice fétiche de Joel Coen notamment Oscarisé en 1996 pour son rôle dans Fargo, nous sommes ici en terrain connu. Vingt deux ans plus tard, sa prestation dans ce nouveau film devrait à nouveau lui donner une chance de repartir avec avec une statuette dorée tant elle est incroyable dans ce rôle de femme sous pression dont on attend l’explosion. Elle donne en plus la réplique à Woody Harrelson qui jouait dans No Country For Old Men qui joue le Chef Willoughby, un rôle émouvant dans la lignée du récent Le Château de Verre. Encore pas assez connu du grand public Sam Rockwell devrait gagner en notoriété tant il est incroyable ici en adjoint débile qui se révélera au fur et à mesure du film.

Dans des rôles plus secondaires, Peter Dinklage le célèbre Tyrion de Game Of Thrones, est ici touchant en habitant d’Ebbing toujours moqué pour sa taille par tout le monde. On retrouve aussi l’étrange Caleb Landry Jones vu lui aussi dans No Country For Old Men qui joue ici le propriétaire des panneaux qui va être mis sous pression. Autres atouts féminins de 3 Billboards, Les Panneaux De La Vengeance, Abbie Cornish vue dans 7 Psychopathes tient le rôle émouvant de la femme du Chef Willoughby et Samara Weaving vue sur Netflix dans The Babysitter joue une charmante cruche de 19 ans très amusante.

 

3 Billboards, Les Panneaux De La Vengeance

 

N’attendez pas de savoir combien d’Oscars va remporter 3 Billboards, Les Panneaux De La Vengeance pour aller découvrir le film car vous risquez bien de passer à coté de l’une des meilleures surprises cinématographiques de l’année 2018. La consécration du réalisateur Martin McDonagh qui signe un scénario brillant et plus vrai que nature qui vous fera passer du rire aux larmes en un clin d’œil grâce à sa brochette d’acteurs absolument géniaux, élevés pour la plupart à l’école des Frères Coen. Très certainement un futur film culte dans son genre dont on entendra parler pendant longtemps.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : 3 Billboards Outside Ebbing, Missouri
  • RÉALISATEUR : Martin McDonagh
  • AVEC : Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwell, Caleb Landry Jones & Peter Dinklage
  • SCÉNARISTE : Martin McDonagh
  • COMPOSITEUR : Carter Burwell
  • GENRE : Comédie Dramatique
  • DURÉE : 1h56
  • NATIONALITÉ : Britannique, Américain
  • DISTRIBUTEUR : 20th Century Fox France
  • SITE OFFICIELhttp://www.foxsearchlight.com/threebillboardsoutsideebbingmissouri/
  • DATE DE SORTIE : 17 janvier 2018