LES 7 MERCENAIRES d’Antoine Fuqua [Critique Ciné]

 

Les 7 Mercenaires

 

Déjà remake des Sept Samouraïs d’Akira Kurosawa, le film Les 7 Mercenaires à le droit à son tour à un remake avec Antoine Fuqua à la réalisation. Mais ce grand classique du western avait il vraiment besoin d’une nouvelle version ?

 

 

SYNOPSIS : Le terrible Bartholomew Bogue fait régner la terreur dans la région autour de Rose Creek. Pris à la gorge, ses habitants aimeraient bien s’opposer à lui mais face à la horde d’hommes qu’il a à sa disposition, toute résistance semble compromise à l’avance. N’écoutant que son courage, Emma Cullen brave les interdits et va chercher de l’aide auprès de l’officier de justice assermenté Sam Chisolm qui va former une équipe de choc.

 

En se lançant dans le western avec Django Unchained, Quentin Tarantino cherchait avant tout à se faire plaisir. Il ne se doutait certainement pas alors qu’il relancerait complètement le genre au point qu’on ne compte plus aujourd’hui le nombre de réalisateurs qui ont suivi sa voie avec plus ou moins de talent et de succès. Alors qu’il rendait déjà une sorte d’hommage à The Magnificient Seven (Les 7 Mercenaires) avec le titre de son second Western The Hateful Eight (Les 8 Salopards), le réalisateur Antoine Fuqua a lui carrément décidé de faire un véritable remake du film culte de John Sturges.

 

Les 7 Mercenaires

 

Il ne suffit pas d’avoir regardé des tonnes de western pour pouvoir en réaliser un. Si Antoine Fuqua a largement fait ses preuves dans le polar moderne avec Training Days et aussi dernièrement dans le film de boxe avec le très réussi, La Rage Au Ventre, il n’est clairement pas taillé pour le western. Son remake des 7 Mercenaires filmé en numérique parait bien trop propre et aseptisé. Ça manque cruellement de sang, d’humour, de fun et de tension pour accrocher les spectateurs. Il copie parfois les plans les plus typique du genre mais on ne sent pas d’originalité derrière ce projet.

Le scénario a beau avoir été écrit par Nic Pizzolatto, le créateur de la série True Detective, qu’est-ce-qu’on s’ennuie ! Le film donne l’impression d’être près de deux heures de préparatifs pour un gros quart d’heure d’action. Il y a d’abord l’installation de l’intrigue puis le recrutement des 7 mercenaires  et la préparation des villageois pour l’attaque. Autant de séquences molles voir par moment inutiles. Lorsque arrive enfin le grand combat attendu, c’est dans un tel bazar que la scène devient rapidement saoulante. Quinze à vingt minutes de fusillades où on ne comptera pas le nombre de victimes et où même la perte de personnages importants ne nous touchera absolument pas tellement c’est mal amené.

 

Les 7 Mercenaires

 

Antoine Fuqua semble avoir voulu retrouver un maximum d’habitués dans cette nouvelle aventure. Il a confié le rôle principal à Denzel Washington qui en cow-boy noir n’arrive pas à la cheville de Jamie Foxx ou Samuel L. Jackson dans les films de Tarantino. Il n’a pas l’étoffe d’un chef de bande et n’aura pas assez de scènes fortes pour donner du corps à son personnage. Il y a aussi Ethan Hawke en expert au fusil victime d’un blocage et Vincent d’Onofrio dont le personnage de grizzli est le plus amusant même si sa voix est assez  étrange voir ridicule et qu’il n’est pas assez bien exploité.

Le plus gros gâchis du film c’est la façon dont est utilisé Chris Pratt, le héros des Gardiens De La Galaxie et Jurassic World. Son personnage censé être le plus drôle n’a que des scènes qui tombent totalement à plat et que dire de sa dernière scène complètement stupide. Les autres mercenaires ne sont pas connus et ne méritent même pas qu’on parle d’eux. Dans le rôle du grand méchant Bartholomew Bogue est interprété par Peter Sarsgaard dont le personnage fait des débuts impressionnants mais perd tout son intérêt dans la scène finale. Une petite touche féminine est apportée par Haley Bennett dont le personnage aurait pu être là encore bien mieux utilisé.

 

Les 7 Mercenaires

 

Les temps sont durs pour les classiques du cinéma ! Après le remake raté de Ben-Hur il y a à peine quinze jours, c’est au tour d’Antoine Fuqua de se prendre les pieds dans le tapis avec ce remake inutile des 7 Mercenaires. Une histoire insipide qui manque de tension et d’action dans laquelle on s’ennuiera ferme. La majorité du casting ne semble faire aucun effort pour s’impliquer et le meilleurs rôles sont malheureusement les moins bien exploités. Antoine Fuqua ne se montre clairement pas à la hauteur pour réaliser un western, mais il se rattrapera certainement avec son prochain film.

 

MON AVIS : 0/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : The Magnificient Seven
  • RÉALISATEUR : Antoine Fuqua
  • AVEC :  Denzel Washington, Chris Pratt, Ethan Hawke et Haley Bennett
  • SCÉNARISTES : Richard Wenk & Nic Pizzolatto
  • COMPOSITEUR : James Horner & Simon Franglen
  • GENRE : Western
  • DURÉE : 2h13
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Sony Pictures Releasing France
  • SITE OFFICIELhttp://www.les7mercenaires.fr/
  • DATE DE SORTIE : 28 septembre 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *