ADOPTE UN VEUF de François Desagnat [Critique Ciné]

 

Adopte Un Veuf

 

Adopte Un Veuf mélange deux problèmes de société : la solitude et la difficulté de se loger dans les grandes villes pour en faire une comédie. L’idée parait bonne surtout avec un tel casting qui confronte la valeur sure André Dussollier à une génération montante d’acteurs particulièrement prometteuse.

 

 

SYNOPSIS : Obstétricien à la retraite, Hubert Jaquin broie du noir tout seul dans son appartement depuis la mort de sa femme. En se trompant de numéro pour avoir une femme de ménage, il voit débouler Manuela, une jeune femme en galère qui cherchait un appartement. A force d’insister, celle ci fini par s’installer chez Hubert qui en retrouvant le moral accepte de prendre deux autres colocataires.

 

Plutôt habitué aux comédies pour jeunes comme La Beuze et Les 11 Commandements, le réalisateur François Desagnat a accepté de réaliser Adopte Un Veuf qui séduira probablement plus cette fois ci un public senior qui représente une grande partie de la clientèle du cinéma. La présence d’André Dussollier en tête d’affiche de cette comédie aura certainement plus d’influence pour attirer les spectateurs que Bérengère Krief, Arnaud Ducret et Julia Piaton pas encore aussi connu.

 

Adopte Un Veuf

 

Adopte Un Veuf rappelle forcement L’Etudiante Et Monsieur Henry dans son point de départ. Les deux films partagent en effet l’idée d’un veuf renfermé sur lui même qui voit débarquer chez lui une jeune femme qui bouleversera son quotidien. Ça commence un peu toujours comme une comédie romantique mais vu l’age avancé du propriétaire c’est une sorte de relation père/fille qui s’installe dans les deux films. Autre point commun la présence de gens coincés dans leur entourage un fils et une belle fille d’un coté et dans celui ci deux autres colocataires : un avocat sur le point de se séparer de sa femme et une jeune infirmière.

On s’étonnera de voir qu’il a fallu quatre scénaristes pour pondre l’histoire d’Adopte Un Veuf. Le film est parti d’une idée du producteur Jérôme Corcos qui s’est entouré de Catherine Diamant et Romain Protat (scénariste de Calvaire et Alleluia) qui ne sont pas des grands habitués de la comédie. C’est peut être bien pour ça que le long métrage ne prêtera rarement à de franche rigolades. François Desagnat arrivé en dernier sur le projet a du y mettre son grain de sel mais ce n’est clairement pas assez. Surtout que le film au fond ne raconte pas véritablement d’histoire et se contente d’enchaîner des situations déjà vues dont on connait forcement le dénouement. Le titre qui partait d’une bonne idée ne reflète pas du tout l’histoire qui nous montre plutôt l’adoption de trois grands gamins par un veuf qui n’a jamais eu d’enfants.

 

Adopte Un Veuf

 

Fidèle à lui même, André Dussollier est bien sur une nouvelle fois excellent dans le rôle de ce veuf dépressif qui cache un grand cœur. Surtout que cela faisait un petit moment qu’on ne l’avait pas vu dans une comédie. Il est vraiment le pilier du film autour duquel gravite des acteurs encore en devenir. Adopte Un Veuf offre à l’humoriste Bérengère Krief son premier grand rôle au cinéma après s’être faite remarquée dans la série Bref et un second rôle très réussi dans Joséphine. Véritable boule d’énergie sur scène comme dans le film, elle donne beaucoup de peps à cette histoire un peu trop mollassonne mais ce qui lui arrive dans le film est tellement cousu de fil blanc que son personnage perd son intérêt.

Arnaud Ducret à supplié le réalisateur de lui confier le rôle de l’avocat Paul-Gérard mais ce personnage de grand coincé est tellement fade par rapport au potentiel comique de l’acteur que cela ressemble a du gâchis. Habituée aux comédies Julia Piaton est très jolie mais ne semble jamais être bien servie en humour, elle est ici plutôt pour contrebalancer l’énergie de Bérengère Krief par la sensibilité et l’émotion. On appréciera aussi de voir Nicolas Marié, fidèle d’Albert Dupontel, en meilleur ami d’Hubert dépassé par les événements et les quelques scènes de Blanche Gardin dans un rôle qui rappelle celui qu’elle tenait dans Les Souvenirs.

 

Adopte Un Veuf

 

On pouvait avoir de bons espoirs de franche rigolade devant Adopte Un Veuf avec ce casting prometteur malheureusement, le film manque de répliques marquantes et surtout d’une véritable histoire entraînante pour nous emporter. Difficile d’être porté par ses personnages qu’on a l’impression de déjà trop connaitre, les moments forts du film étant déjà tous présents dans la bande annonce. Entre théâtre filmé et téléfilm, Adopte Un Veuf fera certainement plus de spectateurs à la télé qu’en salles et sera probablement bien vite oublié.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : François Desagnat
  • AVEC : André Dussollier, Bérengère Krief, Arnaud Ducret & Julia Piaton
  • SCÉNARISTES : François Desagnat, Jérôme Corcos, Catherine Diamant & Romain Protat
  • MUSIQUE : Fabien Cahen
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h37
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : SND
  • DATE DE SORTIE : 20 avril 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *