ALEX, LE DESTIN D’UN ROI de Joe Cornish [Critique Ciné]

 

Alex, Le Destin D'Un Roi

 

Alex, Le Destin D’Un Roi marque le grand retour à la réalisation du scénariste Joe Cornish. Un film d’Heroïc Fantasy pour les plus jeunes qui arrive juste à temps pour les vacances de Pâques. 

 

 

SYNOPSIS : Même si il en a pas  la carrure, le jeune Alex n’hésite jamais à prendre la défense des plus faibles face aux brutes qui sévissent dans son collège. Sans le savoir, il est le digne héritier du Roi Arthur qui par hasard va retrouver dans un chantier la mythique Excalibur. Mais en la sortant de la roche, il va réveiller l’enchanteresse Morgane bien décidée à réclamer sa place de digne héritière du Royaume. Endossant son rôle de héros, il va réunir ses camarades pour recréer les chevaliers de la table ronde, seuls capable de terrasser son armée.

 

Huit ans que Joe Cornish n’avait pas repris la caméra. La dernière fois c’était en 2011 pour Attack The Block, un film d’invasion extra-terrestre pour adolescents qui avait révélé John Boyega aujourd’hui héros de la dernière trilogie Star Wars. Il revient cette année avec un autre film pour enfants qui cette fois ci revisite la célèbre histoire du Roi Arthur déjà maintes fois adaptée avec plus ou moins de réussite au cinéma. Après la version catastrophique de Guy Ritchie, il n’était clairement pas compliqué de faire mieux et pourtant à trop prendre de liberté avec cette histoire, Alex, Le Destin D’Un Roi pourrait bien figuré dans les pires films de l’année.

 

Alex, Le Destin D'Un Roi

 

Cela commençait pourtant bien avec une belle séquence animée résumant la véritable légende du Roi Arthur. On restera encore curieux de découvrir les personnages d’Alex, Le Destin D’Un Roi et intrigué du choix d’un petit rondouillard sans véritable charisme pour incarner le héros Alex. De la part de Joe Cornish qui a longtemps travaillé avec Edgar Wright, on s’attendait à une histoire bien plus drôle mais c’est avec beaucoup trop de sérieux qu’il a choisi de réaliser ce long métrage.

On perdra rapidement toute foi dans le projet lorsque le film prendra  vraiment son aspect fantastique. On n’imagine déjà pas comment une épée telle qu’Excalibur pourrait être laissé à l’abandon en plein milieu d’un chantier. Véritable épée mythique, Excalibur ne ressemble ici à rien, un pauvre épée ébréchée avec une grosse gemme brillante qui ne laisse pas deviner son véritable pouvoir. Mais le plus agaçant, c’est la répétition de la même menace. Une armée de squelettes avec des épées en flamme qui n’auront de cesse de pourchasser Alex dans le but de s’emparer d’Excalibur qui sera le seul élément fantastique à revenir à la charge là où l’on n’attend que le retour de l’Enchanteresse Morgane.

 

Alex, Le Destin d'Un Roi

 

Il n’y avait clairement pas besoin de deux heures pour nous raconter cette histoire tant on n’en voit pas l’enjeu. On s’ennuiera ferme à suivre Alex et ses amis sur les anciennes terre d’Arthur à la recherche d’un père qui l’a abandonné il y a longtemps et qu’on ne verra même pas au final.  Le plus agaçant est cependant la grande bataille qui clôture le film absolument ridicule. Alex arrivera à convaincre l’ensemble de ses camarades à transformer leur collège en une sorte de château fort et à les entraîner dans un grand combat contre l’armée de Morgane après un bref entraînement à l’épée. A aucun moment on sentira un souffle épique devant cette grande bataille qui devrait être le clou du spectacle. C’est à se demander si Joe Cornish a déjà vu Le Seigneur Des Anneaux ou même un épisode de Game Of Thrones tant sa bataille est minable.

On se demandera tout le film pourquoi le réalisateur a porté son choix sur Louis Ashbourne Serkis, fil d’Andy Serkis le célèbre Gollum pour incarner Alex si ce n’est par copinage. Le jeune comédien ne sait clairement pas jouer surtout lorsqu’il faut faire preuve d’émotion. Ses trois copains n’arriveront pas à relever le niveau. Il n’y a que Angus Imrie qui joue le jeune Merlin pour apporter un peu de bonne humeur au film. Mais ce qu’on voulait voir c’est surtout Patrick Stewart qui joue le Merlin âgé et surtout Rebecca Ferguson en Morgane mais les deux seuls véritables comédiens ont l’air d’avoir été engagé pour à peine deux jours de tournage tant on les verra à peine.

 

Alex, Le Destin d'Un Roi

 

Alors qu’il a déjà fait un bide retentissant aux Etats Unis, c’est à se demander pourquoi le film de Joe Cornish persiste à vouloir sortir en salles. Bien trop sérieux pour l’histoire qu’il voudrait raconter et manquant carrément d’un véritable aspect épique, Alex, Le Destin d’un Roi est un spectacle affligeant qui ne mérite vraiment pas de l’infliger à ses enfants tant il y a bien mieux à voir dans le même genre.

 

MON AVIS : 1/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : The Kid Who Would Be King
  • RÉALISATEUR : Joe Cornish
  • AVEC : Louis Ashbourne Serkis, Dean Chaumoo, Tom Taylor, Rhianna Doris, Angus Imrie, Patrick Stewart &  Rebecca Ferguson
  • SCÉNARISTE : Joe Cornish
  • COMPOSITEUR :
  • GENRE : Heroïc Fantasy, Fantastique
  • DURÉE : 2h00
  • NATIONALITÉ : Britannique 
  • DISTRIBUTEUR : 20th Century Fox France 
  • SITE OFFICIEL : https://www.foxmovies.com/movies/the-kid-who-would-be-king
  • DATE DE SORTIE : 10 avril 2019