ANT-MAN ET LA GUÊPE de Peyton Reed [Critique Ciné]

 

Ant-Man Et La Guêpe

 

Second volet en solo pour l’homme-fourmi, Ant-Man Et La Guêpe à la lourde tâche de passer après l’exceptionnel Avengers : Infinity War qui bât actuellement tous les records mais les deux films ne jouent carrément pas dans la même ligue.

 

 

SYNOPSIS : Arrêté alors qu’il était en cavale après la Civil War, Scott  Lang vit désormais chez lui avec un bracelet électronique à la cheville et l’interdiction de sortir de chez lui. En froid avec Hank Pym et sa fille pour avoir utilisé la combinaison d’Ant-Man sans leur consentement, le super héros va finir par être recontacté par le scientifique qui planche sur une machine pour aller sauver son épouse  disparue dans le monde subatomique. Mais avec le risque de subir une lourde condamnation si il se fait piquer à sortir de chez lui trois jours avant la fin de sa condamnation, Scott Lang va devoir peser le pour et le contre entre ses obligations de super héros et celles de père.

 

A moins de s’être fait tout petit pendant tout le film, Ant-Man était l’un des grands absents du phénoménal Avengers : Infinity War. Alors que la plupart des super héros ont mystérieusement disparu, on se demandait où avait bien pu passer Scott Lang ! C’est pour répondre à cette question que sort trois mois plus tard le long métrage Ant-Man Et La Guêpe qui se déroule en même temps que la première manche du combat des Avengers contre Thanos. Inutile donc d’espérer trouver des réponses aux milliards de questions que l’on peut se poser depuis la sortie du dernier Avengers car ce nouveau long métrage bien plus léger n’est là que pour préparer la suite sans trop en dévoiler pour autant. De retour à la réalisation pour cette suite après avoir du prendre le premier volet au vol après le départ d’Edgar Wright, Peyton Reed peut cette fois ci avoir le champs libre pour cette nouvelle aventure qui fait suite aux événements de Captain America : Civil War où l’on avait vu Ant-Man pour la dernière fois.

 

Ant-Man Et La Guêpe

 

Si la fin d’Avengers : Infinity War ne prêtait pas à rire, c’est avec une véritable comédie d’action que le Marvel’s Cinematic Universe se poursuit avec Ant-Man et La Guêpe dans la lignée d’un Thor : Ragnarok ou un Gardiens De La Galaxie ou tout simplement comme une sorte de suite directe au premier volet qui en reprend tous les codes. Autant dire que si vous n’aviez pas aimé le premier épisode, ce n’est même pas la peine de tenter de voir cette suite. Le film commence à nouveau par une scène du passé qui nous montre un Michael Douglas, rajeuni miraculeusement grâce à des effets spéciaux numériques vraiment impressionnants, accompagné cette fois ci de Michelle Pfeiffer qui joue son épouse. Ce prologue passé, l’intrigue principale du film se déroule ensuite un peu plus de deux ans après la Civil War qui a divisé les Avengers. Toujours entouré par sa famille et la bande de bras cassés avec qui il vient d’ouvrir une société de sécurité, Scott Lang enchaîne les situations qui nous laissent constamment un sourire aux lèvres et déclencheront aussi de francs éclats de rire.

Il ne faut toujours pas s’attendre à une histoire avec beaucoup de fond ou militante à la Black Panther. Ant-Man Et La Guêpe est une sorte de partie de cache cache géante où le super héros et sa bande vont cette fois devoir faire face à deux ennemis différents. D’un coté un groupe de mafieux trafiquants de pièces électroniques pas des plus efficaces mené par Walton Goggins qui jouait déjà le méchant dans le nouveau Tomb Raider et de l’autre une menace bien plus dangereuse en la personne de Ghost, une mystérieuse guerrière masquée aux pouvoirs issus de l’univers subatomique jouée par Hannah John-Kamen de la série Killjoy. Tous voudraient mettre la main sur le laboratoire d’Hank Pym bourré de précieuses technologies et qu’il peut maintenant transporter telle une valise à roulettes.

 

Ant-Man Et La Guêpe

 

Alors que dans le premier film, Ant-Man ne pouvait que rapetisser, ce nouveau film s’amuse à le faire changer de taille de subatomic à gigantesque de même que pour différents types d’objets. L’occasion de nouvelles scènes très amusantes et de combats très rythmés. Les scénaristes ont débordé d’imagination pour utiliser toutes les capacités des inventions d’Hank Pym. Attendu depuis la scène post générique du premier volet, ce nouveau film met enfin en scène La Guêpe qui avec ses ailes et ses lasers se montre bien plus efficace au combat qu’Ant-Man. C’est d’ailleurs elle qui aura les meilleurs combats du film. Si tout cela est bien sympathique, nous sommes tout de même bien loin de ce que nous ont proposés les Frères Russo en terme de grand spectacle sur leur deux Captain America et le dernier Avengers, peut être parce que ce film ne se prend jamais bien longtemps au sérieux.

Paul Rudd semble vraiment s’éclater dans le rôle de Scott Lang / Ant-Man. Un rôle qui ressemble un peu à celui qu’il tenait dans les comédies 40 Ans Mode D’Emploi ou I Love You, Man avec des scènes de combat en plus. Si elle se démontre efficace au combat, le personnage de Hope Van Dyne aurait mérité de se voir un peu plus approfondi mais le film va trop vite pour lui laisser le temps de développer les seconds rôles. Entre elle, Michelle Pfeiffer et  Hannah John-Kamen, le film aurait pu se montrer un peu plus féministe à l’image de Black Panther. On se réjouira en revanche que Michael Douglas bénéficie d’un plus grand rôle dans cette suite. Celui qui pourrait finir par taper sur les nerfs c’est Michael Pena qui en fait des tonnes en bon copain stupide.

 

Ant-Man Et La Guêpe

Toujours aussi efficace que la majorité des films Marvel, Ant-Man Et La Guêpe paraît cependant bien moins ambitieux que la plupart d’entre eux. Une gentille comédie d’action sans aucun véritable enjeu qui semble être une grande scène d’exposition pour l’univers subatomique qui pourrait peut être jouer un rôle important dans le prochain Avengers. On est tellement impatient de voir cette suite qu’on aurait vraiment aimé que le film nous en montre plus que dans sa scène post générique. Au final, Ant-Man Et La Guêpe se regarde comme un spin off amusant et divertissant très bien réalisé et interprété mais pas si indispensable que ça.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Ant-Man And The Wasp
  • RÉALISATEUR : Peyton Reed
  • AVEC : Paul Rudd, Evangeline Lilly, Michael Douglas, Michael Pena, Laurence Fishburne & Hannah John-Kamen
  • SCENARISTE : Andrew Barrer, Gabriel Ferrari, Chris McKenna, Erik Sommers et Paul Rudd
  • COMPOSITEUR : Christophe Beck
  • GENRE : Science Fiction, Action, Super Héros
  • DURÉE : 1h58
  • SITE OFFICIELhttps://marvel.com/antman
  • DATE DE SORTIE : 16 juillet 2018

 

 

Critiqué rédigée le 28 juin 2018