BRIGSBY BEAR de Dave McCary [Critique V.O.D.]

 

Brigsby Bear

 

Sélectionné aux Festivals de Sundance  et de Cannes, c’est pourtant uniquement en V.O.D. que l’on peut découvrir Brigsby Bear depuis la mi-janvier.

 

 

SYNOPSIS : Depuis vingt cinq ans, James est un fan fidèle de la série télé Les Aventures de Brigsby Bear partageant sa passion sur un forum et passant ses journées à tenter d’établir des théories sur les épisodes. Alors qu’il se pensait à l’abri d’un monde devenu irrespirable dans la maison de ses parents, il va en être brusquement extirpé. Dans son nouveau foyer, il se retrouve dans l’impossibilité de recevoir son nouvel épisode de Brigsby. En découvrant la triste vérité, il va décider de prolonger l’histoire de cet ours intergalactique en réalisant lui même un long métrage pour poursuivre l’aventure.

 

Véritable surprise du Festival de Sundance il y a un an, Brigsby Bear avait su également séduire le public du Festival de Cannes en mai 2017 lors de sa projection en compétition à la Semaine de la Critique. Alors qu’il est sorti dans les salles de cinéma américaines au mois de juillet, on s’attendait en toute logique à pouvoir le découvrir à notre tour au cinéma mais c’est finalement uniquement en V.O.D. sur les plateformes légales que Sony Pictures Releasing France a choisi de sortir ce long métrage. Forcement pour beaucoup de spectateurs, cela est plutôt mauvais signe concernant la qualité du film mais pourtant ce premier long métrage du réalisateur Dave McCary, pilier du Saturday Night Live mérite vraiment le coup d’œil pour son coté nostalgique et pour son mélange de sentiments entre rires et larmes.

 

Brigsby Bear

 

Que ce soit la bande annonce ou le synopsis officiel tous laisse à croire que le réalisateur Dave McCary tient vraiment à garder le suspense sur le début de l’histoire. Respectons donc cette volonté en tachant de parler du film sans trop en dévoiler. Pour cela, il faut malheureusement passer sous silence le rôle touchant de Mark Hamill qui n’apparaît qu’au début et à la fin du film mais dont le personnage a marqué profondément James car c’est lui qui l’a rendu accro à la série Les Aventures de Brigsby Bear. Tout le long métrage tourne autour de cette addiction qui obnubile le jeune homme. On peut y voir une allégorie de n’importe quelle addiction que sa famille, qui ne comprend pas trop, va tenter d’aider tant bien que mal à surmonter. Ou bien on peut aussi, en tant que geek, comprendre cette passion qui ressemble à celle de beaucoup de fans de Star Wars qui collectionnent les produits dérivés et passent leurs journées à échanger sur des théories personnelles en décortiquant chaque épisodes.

De par son lourd passé, James peut paraître un peu autiste. Il a tout à découvrir du vrai monde et doit apprendre à se sociabiliser. Bien décidé pour autant à ne pas se passer de Brigsby, il va se mettre en tête de tourner lui même l’adaptation au cinéma de cette série TV que personne ne connait mais qui va impressionner tous ses nouveaux amis lorsqu’il va leur montrer des extraits. Fait de bric et de broc, ce tournage nous fait forcement pensé aux films suédés de Michel Gondry dans Soyez Sympa, Rembobinez avec le même système D source de moments vraiment très drôles. Cette belle histoire d’amitié et d’accomplissement de soi nous fera aussi verser parfois une petite larme toute naturelle sans jamais chercher à sombrer dans le pathos.

 

Brigsby Bear

 

C’est peut être parce que le rôle principal du film est tenu par Kyle Mooney, très connu aux Etats Unis notamment pour sa participation depuis quatre ans au Saturday Night Live mais assez inconnu du grand public en France malgré ses nombreuses apparitions ans dans de petits rôles au cinéma que Brigsby Bear ne sort pas au cinéma en France. Mais l’acteur, également scénariste du film, mérite vraiment qu’on lui porte attention. Habitué à travailler avec Dave McCary sur l’émission télé, leur duo fonctionne clairement aussi bien au cinéma.

Il est entouré de toute une bande qui a l’habitude déjà de se croiser que ce soit dans Veep ou Brooklyn Nine-Nine constitué entre autres de Matt Walsh et Michaela Watkins dans le rôle de ses parents ou Andy Samberg dans le rôle d’un patient de l’asile. En policier plus sensible que les autres Greg Kinnear connu pour son rôle dans Little Miss Sunshine est aussi touchant et amusant. Outre Mark Hamill, la plus connue du film est sans doute Claire Danes qui s’est absenté de la série Homeland pour jouer une psychiatre sévère. On y verra aussi Kate Lyn Sheil, héroïne du film d’horreur You’re Next, joue l’actrice principale de la série Brigsby sur laquelle James a fantasmé toute sa vie.

 

Brigsby Bear

 

Brigsby Bear est une petite perle qui risque malheureusement de ne pas être vu par grand monde en France de par sa sortie en V.O.D. Il aurait pourtant mérité un bien meilleur traitement tellement ses différents thèmes pourraient bien parler à ceux qui s’aventureront à découvrir le long métrage de Dave McCary. Son humour, sa tendresse, le talent de ses acteurs et son coté nostalgique des années 80 et du magnétoscope pourrait bien en faire un film culte auprès des geeks et des fans de comédies dramatiques indépendantes américaines alors ne passez pas à coté !

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Dave McCary
  • AVEC : Kyle Mooney, Mark Hamill, Greg Kinnear, Matt Walsh et Claire Danes
  • SCÉNARISTES : Kyle Mooney et Kevin Costello
  • COMPOSITEUR : David Wingo
  • GENRE : Comédie Dramatique
  • DURÉE : 1h32
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Sony Pictures Releasing France
  • SITE OFFICIELhttp://www.sonyclassics.com/brigsbybear/
  • DATE DE SORTIE : 15 janvier 2018 uniquement en V.O.D.