CE QUI NOUS LIE de Cédric Klapisch [Critique Ciné]

 

Ce Qui Nous Lie

 

Pour la première fois de sa carrière, Cédric Klapisch quitte les villes pour filmer les vignobles de Bourgogne dans son nouveau film Ce Qui Nous Lie, un drame familial qui même si il change de cadre aborde toujours les mêmes thèmes qui taraude le réalisateur.

 

SYNOPSIS : Persuadé que sa vie était ailleurs, Jean a décidé il y a dix ans de quitter sa Bourgogne natale et toute sa famille pour aller faire le tour du monde. Après cinq ans sans avoir donné aucune nouvelle, il réapparait à l’exploitation viticole familiale alors que son père est mourant. Renouant avec son frère et sa soeur, il va les accompagner après le décès pendant toute la saison pour réussir leur première vendange seuls.

 

Quatre ans déjà que Cédric Klapisch n’avait pas sorti de film ! Son dernier long métrage Les Poupées Russes, seconde suite de L’Auberge Espagnol, remonte en effet déjà à 2013. Depuis il s’est intéressé à la télé en réalisant trois épisodes de la première saison de la série Dix Pour Cent. En voyant Ce Qui Nous Lie, on se demande d’ailleurs si ce n’est pas encore à une série télé qu’il pensait en écrivant ce nouveau film tant sa construction en scénettes étalées sur une année complète aurait probablement gagné avec une narration en plusieurs épisodes.

 

Ce Qui Nous Lie

 

Des films qui se déroulent dans des vignobles, le cinéma français en compte  déjà des tonnes, y compris comme ici avec un conflit entre le père et le fils. Cela n’a cependant pas empêcher Cédric Klapisch de vouloir combiner son travail de réalisateur avec son gout pour le vin avec Ce Qui Nous Lie, un projet qui lui trottait en tête depuis près de dix ans. La différence avec les autres films du genre, c’est que Cédric Klapisch semble avoir voulu montrer ce que c’est d’être un jeune à la campagne presque obligé de reprendre les affaires familiales faute d’autres opportunités plutôt que de mettre en avant des viticulteurs aguerris. Il transpose en fait ici à un monde rural tous les doutes qui assaillaient Xavier dans la Trilogie de L’Auberge Espagnol.

Ce Qui Nous Lie se déroule au fil des saisons durant une année complète. Le film commence par le retour de Jean dans sa famille après dix ans d’absence pour retrouver son père sur le point de mourir, c’est l’été et le début des vendanges que l’on suivra en détail puis les autres saisons défileront pour nous montrer à la fois les différentes étapes de la préparation d’une cuvée et les problèmes que vont traverser Jean, sa sœur Juliette et son frère Jérémie pour trouver les moyens de payer les frais de succession et dans leurs vies amoureuses un brin compliquées. Une véritable chronique de vie parfois amusante d’autre fois émouvante mais aussi pleine de scènes dont on ne voit pas bien l’intérêt si on ne se passionne pas pour la vie des vignerons. Curieusement, les trois jeunes sont bien plus marqué par l’absence de leur père que de leur mère morte cinq ans plus tôt qu’on ne verra qu’à peine dans les flashbacks comme si elle n’avait jamais eu vraiment d’importance pour eux.

 

Ce Qui Nous Lie

 

Pour ce nouveau film, Cédric Klapisch a fait appel à la génération montante d’acteur avec en tête Pio Marmai qui tient le rôle principal de Jean, le narrateur de l’histoire et celui à qui il arrive le plus de chose car il a une sorte de double vie à gérer entre sa famille en France qu’il a abandonné il y a dix ans et avec laquelle il va devoir renouer et sa nouvelle vie en Australie avec sa petite amie Alicia, jouée par Maria Valverde, avec qui il a créée une exploitation viticole là bas et qui lui a donné un fils mais avec laquelle les relations ne sont plus au beau fixe. Il est véritablement plein de regrets de ne pas avoir eu le temps de régler ses comptes avec son père et aussi hanté par sa jeunesse dans l’exploitation.

Ana Girardot joue la sœur Juliette qui travaillait encore avec son père dans le but de prendre la relève, curieusement c’est le rôle le moins développé de l’histoire car elle ne semble pas avoir de vie à coté de l’exploitation. François Civil, la révélation de Five, joue le frère Jérémie qui est parti vivre dans sa belle famille qui tient aussi une exploitation viticole voisine mais bien plus riche et doit supporter un beau père autoritaire auquel il n’ose tenir tête. Si ils sont tous les trois absolument impeccables dans leurs rôles respectifs, on a presque de la peine pour eux de ne pas avoir mieux à jouer que ce genre de films très français qui ne touchera jamais le grand public.

 

Ce Qui Nous Lie

 

Contrairement au bon vin, l’âge ne semble pas réussir à Cédric Klapisch. Lui qui a si bien su filmer la jeunesse qu’on a vu grandir et mûrir en même temps que son acteur fétiche Romain Duris depuis Le Péril Jeune jusqu’à Casse Tête Chinois, semble prendre un sacré coup de vieux avec Ce Qui Nous Lie. Même avec une nouvelle génération d’acteurs talentueux et prometteurs tous impeccables dans leurs rôles, ce nouveau film ressemble plus à une série télé pour France 3 qu’à un véritable long métrage dans sa succession de scènes qui veulent en dire beaucoup sans vraiment rien raconter au final.

 

MON AVIS : 1/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Cédric Klapisch
  • AVEC : Pio Marmai, Ana Girardot et François Civil
  • SCÉNARISTE : Cédric Klapisch et Santiago Amigorena
  • GENRE : Drame
  • DURÉE : 1h53
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : StudioCanal
  • DATE DE SORTIE : 14 juin 2017

 

Critique rédigée le 9 mai 2017