CHAOS ON DEPONIA sur Playstation 4 [Test Jeux Vidéo]

 

Chaos On Deponia

 

Un an après la réédition du premier Deponia sur consoles next gen, les fans vont pouvoir poursuivre les aventures déjantées de Rufus et Goal dans le second volet Chaos On Deponia sorti le 6 décembre 2017 sur Playstation 4 et Xbox One.

 

 

SYNOPSIS : Alors que Goal a finalement décidé de rejoindre Elysium avec Cletus, Rufus va tout faire pour reconquérir sa belle. S’embarquant sur une scie circulaire équipée de pétards, il manquera de peu de couper sa bien aimée en deux en entrant en collision avec sa navette. A nouveau, inconsciente, Goal va subir une intervention qui va scinder sa conscience en trois cartouches. Découvrant que Deponia risque encore d’être atomisée par les habitants d’Elysium, Rufus va devoir convaincre les trois consciences de Goal de se réunir afin d’empêcher la catastrophe en retrouvant les codes de l’ascension.

 

A l’occasion de ses dix ans d’existence, le studio de développement allemand Daedelic Entertainement poursuit l’adaptation de la saga Deponia avec la sortie, pile un an après le premier épisode, de Chaos On Deponia  second volet sur les quatre  sortis à ce jour sur PC, des aventures de l’inventeur raté Rufus. Ayant passé toute sa vie à enchaîner les tentatives pour quitter la planète décharge Deponia pour rejoindre la cité d’Elysium où vit l’élite de la société, notre héros ne va pas laisser sa précédente mésaventure mettre fin à se rêves. Surtout que depuis qu’il a fait la découverte de la princesse Goal, il a trouvé une motivation supplémentaire pour se rendre là bas. Et dans cette nouvelle aventure ce n’est plus une mais trois Goal au caractère très différents qu’il va devoir séduire : la hautaine Lady Goal, la naïve Baby Goal et la forte tête Punky Goal.

 

Chaos On Deponia

 

Sorti initialement sur PC en octobre 2012, Chaos On Deponia se jouait normalement à la souris. Pour son arrivée sur console, il a fallu modifier le gameplay pour adapter le système de point n’ click. Délaissant totalement le curseur à balader sur l’écran caractéristique des jeux d’aventures à l’ancienne et que l’on avait encore dans le portage du premier volet, la manière de jouer a été légèrement modifiée pour cette suite. Cette fois ci, il faut déplacer Rufus avec le stick gauche pour le rapprocher des zones où interagir ou des personnes à qui parler. Pour savoir quels éléments sont interactifs, il suffit maintenant de cliquer sur R3 pour afficher des boulons et naviguer entre eux avec le stick droit ou les touches R1 et L1. Cela à tendance à gâcher un peu le coté exploration des jeux en point n’ click car il n’y a plus à balayer l’écran à la recherche de ce qu’il faut faire. Le reste des interactions est similaire au premier épisode la croix pour interagir, le carré pour observer et le triangle pour utiliser un objet de l’inventaire.

Si il n’est pas forcement nécessaire d’avoir jouer au premier Deponia pour profiter de ce nouveau jeu, il sera cependant bien utile de s’être familiarisé avec l’univers si particulier créé par Daedelic Entertainment. On retrouvera en effet la majorité des personnages du premier épisode et il sera donc préférable d’avoir déjà fait leur connaissance. En digne héritier des point n’ click de LucasArts comme Monkey Island ou Day Of The Tentacle, le jeu cultive un humour totalement absurde que l’on retrouve aussi bien dans les dialogues que dans les énigmes. C’est dans une toute nouvelle ville encore plus vaste que la précédente que se déroule en grande partie cette nouvelle intrigue avec tellement de personnages et d’interactions possibles que la tache pourra sembler colossale au début. Il faudra être bien attentif car toutes les portes ne s’ouvriront pas tout de suite et certains objets ne présenteront aucun intérêt pour Rufus avant de subitement se débloquer sans que l’on sache toujours pourquoi et comment. Ce qui est certain, c’est que Chaos On Deponia vous occupera une bonne quinzaine d’heure même si la dernière scène un peu trop rapide nous donne envie de découvrir très vite ce que nous réserve Rufus et Goal dans le troisième épisode. Pour allonger la durée de vie des Morceaux de Puzzle dévoilant une image sexy de Goal devront aussi être découvert dans les différents coins de la ville et de nombreux trophées seront à remporter.

 

Chaos On Deponia

 

Peut être est-ce parce qu’on a fini le premier épisode que Chaos On Deponia paraît un peu plus facile que son prédécesseur. Il suffit d’avoir compris que ce sont bien souvent les interactions les plus improbables qui marcheront comme mettre un bol de cacahuètes plein de microbe sous le nez qui garde un portail pour l’enrhumer et que la grille s’ouvre. Rien n’est cependant vraiment simple car bien souvent lorsqu’on pense avoir trouvé l’astuce pour avancer, le jeu en rajoutera une couche dans l’absurde pour nous coincer à nouveau. Il y a toujours aussi ces minis jeux de réflexion dont certaines règles seront bien difficiles à comprendre mais heureusement il est toujours possible de les zapper pour avancer. Il reste cependant une énigme de téléportation si peu évidente qu’elle fera elle planter le jeu avec un doublement de Rufus si vous y passer trop de temps à chercher la solution.

Graphiquement, les deux jeux étant sortis initialement à seulement dix mois d’intervalle, il ne faut pas s’attendre à une évolution graphique sur Chaos On Deponia. Les effets 3D que l’on peut voir dans la bande annonce ne sont en fait que dans les cut-scenes. Le jeu en lui même garde ses graphismes cartoon 2D vraiment très réussis sans aucun aliasing ni défauts à signaler. La bande son reste toujours assez répétitive mais agréable et originale voir même tellement entêtante qu’une intrigue du jeu nécessitera de la couper temporairement. Les bruitages cartoonesques se réduisent au strict minimum mais en revanche on saluera l’effort fait pour que tous les dialogues soient prononcés avec une version anglaise bien sympathique avec texte à l’écran en français. Cela posera juste un problème dans une énigme où il vaut sélectionner un certain nombre en évitant celle difficile à répéter par le chef de la résistance car on ne sait pas trop si il faut se fier aux phrases en V.O. ou aux textes en français.

 

Chaos On Deponia

 

C’est avec le même plaisir que l’on retrouve Rufus et tout l’univers déjanté imaginé par Daedelic Entertainment dans Chaos On Deponia. un second volet peut être plus facile d’accès mais toujours plein d’humour absurde qui devrait séduire sans peine les nostalgiques des jeux d’aventure en Point N’ Click. Si le jeu n’exploite pas les capacités des consoles Next Gen, il n’en est pas moins toute à fait plaisant et devraient vous occuper de longues heures à vous creuser les méninges et à rire.

 

MON AVIS : 3/5

GRAPHISMES : 3/5
SON : 3/5
JOUABILITÉ : 3/5
DURÉE DE VIE : 3/5
INTÉRÊT : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • NOMBRE DE JOUEUR : 1
  • GENRE : Aventure
  • DÉVELOPPEUR : Daedelic Entertainment
  • ÉDITEUR : Daedelic Entertainment
  • DISPONIBLE SUR : PS4, PS3PC et Tablettes
  • SITE OFFICIEL : http://www.deponia.de/depo2/en/
  • DATE DE SORTIE : 05 décembre 2017