Chronique CD : DAVID BOWIE – THE NEXT DAY

Depuis dix ans, tout le monde se demandait où était passé David Bowie ! Ses problèmes cardiaques sur la tournée Reality avaient mis un sévère coup de frein aux projets du chanteur d’habitude si prolifique. Caché chez lui à New York, Bowie passait ses journées paisiblement à s’occuper de sa fille et sa femme, peindre et lire avec que de très rares apparitions publiques. Des rumeurs l’annonçaient de temps en temps de retour en studio sans que cela ne fasse l’objet d’aucune annonce. Puis finalement le jour de son anniversaire, c’est le chanteur qui a fait un cadeau à tous ses fans en annonçant enfin la sortie d’un nouvel album.

Une pochette qui reprend le visuel de Heroes, second volet de la « trilogie Berlinoise ». Where Are We Now, un clip nostalgique comme premier extrait du disque dont les paroles parlent de Berlin. Tout laisserait croire que Bowie nous sert avec The Next Day, une sorte de quatrième disque à sa trilogie. Ce ne sont d’ailleurs pas les deux premiers titres de cet album qui contrediront cette pensée. Dès les premières notes, le son des guitares et la reverb sur la voix sur le titre The Next Day qui ouvre ce disque nous replonge immédiatement dans cette période tandis que le Saxo et  les guitares étranges de Dirty Boys continuent cette remontée dans le temps.

 

 

On se rend vite compte que ce nouvel album ressemble a une sorte de best of, chaque titre rappelant l’univers de l’un des précédents albums du chanteur comme si il s’agissait d’une collection de chutes de studios issus de toute la carrière du chanteur. Troisième titre de l’album The Stars (Are Out Tonight) s’inscrit plus dans la lignée du précédent album Reality et pourrait presque même être considéré comme la suite de New Killer Star tant le titre partage de similitude dans le titre et la musique.

Sur Valentine Day c’est carrément l’esprit des débuts pop des Sixties tandis que If You Can See Me reprend le Drum & Bass de l’album Earthling. Dancing Out In Space et (You Will) Set The World On Fire rappellent les sonorités Eighties de Let’s Dance,  Mais de toutes ces chansons, la meilleure est certainement Boss Of Me qui a elle seule mélange plusieurs période avec une basse slappé et des belles lignes de cuivres avec un son très moderne.

La majorité des titres s’inscrivent quand même plus dans la lignée de Heathen Love Is Lost, Where Are We Now ?, I’d Rather Be High, You Feel So Lonely You Could Die, Des morceaux plus lents aux sonorités un peu atmosphériques. Sublimes titres souvent tristes mais magnifiés par la voix de David Bowie qui n’a rien perdu en dix ans d’inactivité. On y sent bien la patte du producteur Tony Visconti qui avait déjà su donner ce son si particulier à Heathen.

L’édition Deluxe de l’album comporte trois titres supplémentaires qui méritent sincèrement de rajouter quelques euros de plus. So She, autre morceau réussi dans la lignée des titres un peu plus enjoués d’Heathen, l’instrumentale Plan ramène à la trilogie berlinoise, on peut l’entendre en intro du clip The Stars ‘Are Out Tonite. Pour finir la très enjouée I’ll Take You There donne envie de chanter en chœur et conclu parfaitement cet album. A noter qu’une nouvelle version du disque vient aussi de sortir avec plus d’inédites, des remix et les clips en DVD.

Pour ce nouvel album, David Bowie a réuni autour de lui quelques habitués Gerry Leonard et Earl Slick à la guitare, Gail Ann Dorsey à la basse et Zachary Alford de retour à la batterie. Les sessions d’enregistrement s’étant étalées sur de courtes périodes sur plusieurs années. On ne retrouve pas forcement les mêmes à chaque poste sur tous les titres. De nouveaux musiciens talentueux rejoignent aussi le chanteur sur cet album comme le bassiste Tony Levin qui a travaillé avec King Crimson, Pink Floyd et Liquid Tension Experiment ou le moins connu David Torn à la guitare. Tous étaient bien sur tenus au secret de ne rien révéler des projets du chanteur.

Peu importe que ces morceaux datent un peu ou soient vraiment tout neufs  tant le résultat console d’avoir été privé pendant dix ans d’un nouvel album de David Bowie. Le chanteur ne s’est cependant pas énormément montrer ces derniers temps en dehors des clips mais on espère que The Next Day marque son véritable retour et qu’on aura pas autant de temps à attendre pour un autre disque et peut être une tournée ?

MON AVIS : 5/5

TRACKLISTING :

 – 01. The Next Day

– 02. Dirty Boys

– 03. The Stars (Are Out Tonight)

– 03. Love Is Lost

– 04. Where Are We Now ?

– 05. Valentine’s Day

– 06. If You Can See Me

– 07. I’d Rather Be High

– 08. Boss Of Me

– 09. Dancing Out In Space

– 10. How Does The Grass Grow ?

– 11. (You Will) Set The World On Fire

– 12. You Feel So Lonely You Could Die

– 13. Heat

 

BONUS TRACKS :

– 14. So She

– 15. Plan

– 16. I’ll Take You There 

 

 

FICHE TECHNIQUE :

    • PRODUCTEUR : David Bowie & Tony Visconti
    • GENRE : Pop Rock
    • SITE OFFICIELhttp://www.davidbowie.com/
    • DATE DE SORTIE : 11 mars 2013

A LIRE AUSSI :