Chronique CD : ANGRA – AURORA CONSURGENS

img402/2558/0693723979724rr0.jpg

FICHE TECHNIQUE :

  • LINE UP : Kiko Loureiro (gutares), Rafael Bittencourt (guitares), Edu Falaschi (chants), Aquiles Priester (batterie), Felipe Andreoli
  • GENRE : Heavy Prog
  • DUREE : 50:47
  • DATE DE SORTIE : 30 Octobre 2006
  • SITE OFFICIEL : http://www.angra.net/

 

TRACKLISTING :

 

img293/321/promouh7.jpg

 

CHRONIQUE : L’intro de ce nouvel album nous ferait presque croire qu’on écoute le nouveau Soulfly, ambiance et instruments traditionnel brésilien suivi d’un gros riff qui tue. Pourtant il s’agit bien du nouvel album d’Angra, troisième galette de la nouvelle formation du groupe aprés le départ du chanteur Andre Matos et de la section rythmique.

Ce nouvel opus est le prolongement direct du précédent album Temple Of Shadow, un disque aggressif et une demonstration technique epoustouflante. Cependant à force de vouloir en mettre plein les oreilles, Angra rend sa musique bien plus difficile d’accés qu’a ses débuts. Il faudra plusieurs écoutes avant de réussir à se mettre les mélodies dans la tête.

C’est une demonstration de virtuoses et un véritable duel de guitares que se livrent Kiko Loureiro & Rafael Bittencourt. Il sont accompagné dans ce déluge de notes par l’impressionnant batteur Aquiles Priester dont les breaks et le jeu de double grosse caisse impressionne.

img183/5741/angraloudparkib8.jpg

Fini les erreurs de Rebirth où tous les morceaux commençaient lentement avant de d’accelerer, on entre ici directement dans le vif du sujet toujours avec le style reconnaissable entre mille du groupe. Mélange de heavy metal aux influences allemandes (Helloween, Gamma Ray…), de metal progressif avec toujours des influences symphonique tout de meme un peu moins marquées depuis l’absence de Andre Matos. L’ancien chanteur manque egalement pour les vocaux car le pauvre Edu Falaschi ne convainc toujours pas, une voix correcte mais peu impressionnante.

Aurora Consurgens devrait satisfaire essentiellement les fans les plus fidèles du groupe.  On est quand  même bien loin de la réussite de leur second album Holy Land. et l’album ne devrait pas réusir à attirer un nouveau public aux Brésiliens. Avec le récent split de Shaaman, groupe fondé par les anciens membres, on espere assister prochainement à une reformation du line up original pour un retour triomphal et un album enfin digne de ce nom.

img329/4084/newyearkb5.jpg

MON AVIS : 3/5