Chronique CD : DEPECHE MODE – SOUNDS OF THE UNIVERSE

TRACKLISTING :
 – 01. In Chains
 – 02. Hole To Feed
 – 03. Wrong
 – 04. Fragile Tension
 – 05. Little Soul
 – 06. In Sympathy
 – 07. Peace
 – 08. Come Back
 – 09. Spacewalker
 – 10. Perfect
 – 11.  The Truth Is
 – 12. Jezebel
 – 13. Corrupt

LINE UP :
 – Dave Gahan : Chants
 – Martin Gore : Chants, guitares, claviers
 – Andrew Fletcher : Claviers

PRODUCTEUR : Ben Hillier

DUREE : 1h01

DATE DE SORTIE : 20 Avril 2009

SITE OFFICIEL : http://www.depechemode.com/

CHRONIQUE : Revenu en grande forme en 2006 avec l’album Playing The Angels apres un long passage à vide , Depeche Mode nous propose cette
année leur douzième opus baptisé Sounds Of The Universe. Un album dans le prolongement du précédent mélangeant les sonorités Old School au service d’une innovation permanente.

Le groupe a de nouveau fait appel à Ben Hillier pour produire l’album. C’est sous l’impulsion ce célèbre producteur que Depeche Mode avait ressoudé leurs liens en proposant un
véritable retour aux sources. Le groupe a choisi de prolonger l’expérience et se partage désormais naturrellement la composition des chansons : dix titres pour Martin Gore et trois signé par
Dave Gahan et ses accolytes avec lequel il a travaillé sur ses deux albums solo.

Des la premiere écoute on réalise que ce Sounds Of The Universe est bien moins sombre que son predecesseur. Depeche Mode est allé  puiser ses sons dans les tout premiers
synthétiseurs, les collectionnant au jour le jour dans leur studio d’enregistrement et en les triturant perpétuellement pour en obtenir la quintessence. On trouve aussi beaucoup de guitare sur la
majorité des chansons. Une écoute au casque vous permettra aussi de découvrir de nombreuses pistes d’effets arrangés par Ben Hillier et son assistant comme par exemple une feuille qui se
déchire en rythme.

Après deux chansons sympathiques mais qui ne casse pas des briques les choses sérieuses commencent a partir du troisième titre Wrong, le premier single issu de cet  album. Une des
chansons les plus sombres de l’album, au rythme totalement hypnotique et aux arrangements ultra-léchés. Le groupe alterne morceaux rythmées et titres plus lents. Un grand travail d’harmonie de
voix a été opéré par Dave Gahan et Martin Gore en double voix sur une majorité des titres c’est particulièrement magnifique sur l’onirique Little Soul.

C’est amusant de voir que certaines chansons se détache de l’album comme d’évidents singles. En dehors de Wrong, déjà sorti, on espere voir le titre Peace ,avec ses sons old school
et sa magnifique ligne de chant sur le refrain, le très rythmé Fragile Tension parfait pour le dancefloor ou bien encore le titre Perfect qui porte parfaitement son nom, inonder
bientôt la bande FM et devenir de futurs hymne durant les concerts de la tournée.

Sounds Of The Universe propose un voyage dans une atmosphère étrange ou l’on a l’impression de flotter. Une légèreté teintée de zones sombres bien présente sur le titre Come Back.
Un album tout en progression ou les morceaux s’améliorent de titres en titres. Martin Gore nous propose un nouvel instrumental baptisé Spacewalker qui pourrait tres bien illustrer
un film et qui rappelle un peu le morceau Pimpf. Le reste de l’album n’est que pur merveille avec peut etre un petit bémol sur Jezebel, seul titre chanté par Martin Gore seul
dont la musique est plutôt décevante. La version avec les instruments à cordes sur l’album d’inédits auraient eté plus convaincant sur l’album. L’album se termine sur le titre le plus noir
Corrupt dont les paroles et la façon d’interpreter de Dave Gahan font froid dans le dos.

A noter que ce nouvel album est également disponible dans un magnifique coffret luxueux renfermant un CD d’inédites qui aurait largement eu leur place sur l’album, un autre CD de démos récentes
ou plus anciennes, Un DVD rempli de documentaires avec une session live en studio vraiment superbe. Le tout est accompagné de deux superbes livres de photos avec les textes des chansons. Un
superbe objet indispensable aux plus grand fans du groupe.

 Avec Sounds Of The Universe, Depeche Mode délivre un album encore meilleur que Playing The Angel. L’avenir incertain du groupe semble maintenant bien loin tant cet
album démontre un réel plaisir de jouer ensemble et d’aller de l’avant. Rares sont les groupes de cette longévité a avoir encore autant la pèche et d’innovation dans leur musique. On a hâte de
les retrouver sur scène !

MON AVIS : 5/5

  • un bel album qui t’inspire une très belle chronique qui rend particulièrement bien l’ambiance de ce très bon depeche mod ^^ kiss