Chronique Concert : An Evening With Primus, Europe 2012 – 27 Mars 2012 @ Zenith, Paris

chroniqueConcert.jpg

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1332891287.jpg

 

CHRONIQUE : Aprés avoir trop longtemps ignoré notre pays Primus était revenu l’année dernière à La Cigale
mettre fin à 15 ans d’absence. Moins d’un an après, le trio mené par Les Claypool est déjà de retour pour une grande soirée événementiel : An Evening With
Primus
, un concert de plus de deux heures et demi au Zénith de Paris. L’occasion pour les fans de découvrir le groupe dans les meilleurs conditions.

Primus n’aurait cependant pas vu un peu trop grand pour leur retour si proche de leur dernière date ? C’est en effet dans un Zénith en configuration réduite et loin d’être rempli
que s’est produit ce soir la bande de Les Claypool. Mais peu importe car les fans du groupe sont là et le trio est bien décidé à faire son show avec les deux cosmonautes géants
qui les accompagnent depuis l’année dernière et surtout un grand écran géant qui diffusera des courts métrages illustrant chacun des titres.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=02032823551320-10150743152041072-65596846071-11774467-1056854445-n.jpeg

 

Comme Dream Theater ou plus récemment Opeth, Primus a donc choisi de se produire sans première partie et de proposer un grand concert en deux
parties avec entracte. En première partie nous avons eu droit a une sélection de titres extraits de toute la discographie du groupe avec beaucoup de titres peu connus et quelques titres phares.
C’est d’ailleurs sur Wynona’s Big Brown Beaver que le public s’est vraiment réveillé. L’autre moment fort de cette première partie fût lorsque Les Claypool a
sorti sa contrebasse et qu’il est arrivé avec son masque de cochon interprété un extrait de Sailing The Sea Of Cheese. Une première partie qui a duré en tout une heure.

Aprés un entracte où quatre dessins animés de Popeye étaient projetés pour faire patienter le public, le groupe est revenu pour interpréter dans son intégralité leur dernier
album Green Naugahyde sorti en septembre 2011. Un nouvel album, le premier depuis douze ans, qui marque un véritable retour aux sources du trio. Après les quinze titres de
l’album, il est temps pour la bande de Les Claypool de passer au rappel avec deux des plus grands classiques du groupe : My Name Is Mud et Jerry Was A
Race Car Driver
.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=19040124479368-10150674692899823-679944822-9563129-2026356964-o.jpg

 

Primus n’a pas choisi la facilité pour ce concert et plutôt qu’enchainer les titres les plus connus, ils proposent un show très expérimental lorgnant parfois du coté du
Dark Side Of The Moon de Pink Floyd. Un show pour initiés un peu glacial car il faudra attendre le septième titre pour que Les Claypool
s’adresse brièvement au public. Jamais un bonjour ni un merci encore moins une petite phrase entre chaque titre, le groupe est là pour enchaîner les morceaux sans perdre de temps. Ce manque de
communion avec le public est le seul point négatif d’un concert exécuté de main de maître. Les trois musiciens sont vraiment expert dans leur domaine et donneront une bonne claque aux spectateurs
présents ce soir.

Avec cette grande soirée en leur compagnie, les fans savent désormais ce que vaut un véritable concert de Primus comme le groupe en donne régulièrement aux États Unis devant des
salles pleines. Un spectacle très bien rodé unique en son genre qui méritait franchement d’être vu.

 

 

 

 

 

SET LIST 

1er Set :

To Defy The Laws Of Tradition

Golden Boy

 Wynona’s Big Brown Beaver

 – American Life

 – Over The Falls

 – Sea Of Cheese

Mr Krinkle

Harold Of The Rocks

 

 

2ème Set :

Prelude To A Crawl

Hennepin Crawler

Last Salmon Man

Eternal Consumption Engine

Tragedy’s A Comin’

Eyes Of The Squirrel

Jilly’s On Smack

Lee Van Cleef

Moron TV

Green Ranger

HOINFODAMAN

Extinction Burst

Salmon Men

 

Rappel :

My Name Is Mud

Jerry Was A Race Car Driver

  • Plus

Partager l’article !
 
Chronique Concert : An Evening With Primus, Europe 2012 – 27 Mars 2012 @ Zenith, Paris:

 

 

C …

  • Sur la set list, manquent il me semble :

    – To defy the laws of tradition

    – Here Come The Bastards

    – American Life

    – DMV

    Putain de concert, 15 ans que j’attendais ça…

  • jb

    petits rectificatifs : première partie de dream theater au zenith : periphery, premiere partie d’opeth au bataclan : pain of salvation

     

  • JB

    autant pour moi, je pensais que vous parliez des derniers concerts. j’étais également au concert de primus et je suis totalement d’accord pour le côté pink floyd par ses longs interludes, les films et animations sur écran géant. J’avoue que je ne m’y attendais pas (première fois que je les voie) et j’ai eu du mal à me sentir à l’aise dans ce concert au début !

    Je regrette quand  meme que les membres du groupe n’aient pas saluer leur public.