Chronique Concert : DREAM THEATER – A DRAMATIC TOUR OF EVENTS – Vendredi 03 Février 2012 – Paris, Le Zenith

chroniqueConcert.jpg

http://img100.imageshack.us/img100/5945/dreamtheaterphoto4f104b.jpg

 

 

CHRONIQUE : Beaucoup de choses se sont passés depuis le dernier passage de Dream Theater à Paris en 2009. Fin 2010, le
groupe a décidé de se séparer de son batteur Mike Portnoy pourtant pilier centrale du groupe et a embauché à sa place Mike Mangini avant de sortir un nouvel
album A Dramatic Turn Of Events au mois de septembre 2011. Février 2012, le groupe est de retour à paris pour défendre ce nouvel album et voir quel accueil réserve le public
parisien à leur nouveau batteur. 

 

PERIPHERY

En première partie, Dream Theater a emporté dans ses valises le groupe Periphery, autre récente signature du label Roadrunner en provenance de
Washington. Periphery délivre une musique technique a mi-chemin entre Fear Factory pour les riffs et la batterie et Linkin Park pour le chant.
Leurs compositions complexes ont du mal a capter l’audience d’un Zénith plein à craquer. Les titres sont longs et pas vraiment accrocheurs. Le batteur semble n’écouter que lui et délivre une
rythmique plus comme un instrument soliste que comme la base du rythme des titres. Les trois guitares n’apportent pas franchement d’harmonies et les meilleurs passages des chansons sont
incontestablement les solos. Periphery n’aura eu qu’une demi heure pour convaincre et n’aura pas laissé une grande impression.

 

 

DREAM THEATER

Pour un fan de longue date, voir Dream Theater en concert sans Mike Portnoy derrière les fûts c’est comme écouter leur dernier album A Dramatic Turn Of Events.
On ne peut s’empêcher de ressentir un plaisir coupable. C’est donc avec un peu d’appréhension mais aussi un peu de colère que l’on retrouve le groupe qui n’a pas hésité a se débarrasser sans
remords de leur leader charismatique.

C’est donc le baptême du feu ce soir à Paris pour le nouveau batteur Mike Mangini que certains spectateurs français avaient déja pu voir en action avec Dream
Theater
l’été dernier à Amneville pour le Sonisphère. Curieusement le musicien semble déjà avoir été adopté par la quasi majorité de la salle qui salue a grand bruit sa
présentation. Mais le groupe n’a pas qu’un nouveau membre à présenter, ils sont là avant tout pour défendre leur nouvel album A Dramatic Turn Of Events qui occupera prés de la
moitié de la setlist.

C’est sur la bande originale d’Inception que Dream Theater a fait son entrée sur un nouveau dessin animé dans la lignée de ceux des tournées précédentes avant
d’enchaîner sur Bridges In The Sky, premier extrait du nouvel album. Au total Dream Theater jouera six morceaux de leur nouvel album A Dramatic Turn Of
Events
avec notamment le plus que dispensable Build Me Up, Break Me Down certainement le titre le plus faible du dernier opus qui aurait plus sa place dans un CD solo de
James Labrie que sur un disque du groupe. Les autres extraits du CD fonctionne eux parfaitement bien en live et nous laisse voir encore quelques belles prouesses techniques que
sont capables de faire les cinq membres de la formation.

Questions classiques les fans seront aussi servis avec une belle sélection de titres phares du groupes extrait des précédents albums. Avec onze albums au compteur forcement certains d’entre eux
passeront à la trappe mais on s’étonnera de voir que ce sont principalement les disques les plus récents qui sont délaissés. On voit bien que les préfères du public reste toujours les extraits de
Scenes From A Memory et bien sur Pull Me Under seul véritable tube du groupe qu’ils nous servent ici comme seule et unique rappel.

 

http://img839.imageshack.us/img839/3075/43131610150625915821072.jpg

 

Avec le départ de Mike Portnoy, le groupe a choisi de garder désormais la meme setlist chaque soir sur toute la tournée afin soi disant de pouvoir travailler la mise en scène du
spectacle. Au final on a l’impression qu’ils sont rentrés dans une sorte de routine et le concert a perdu tout le fun et la spontanéité des tournées précédentes. Pas de délires entre les
musiciens ni de reprises de classiques qui les ont influencés. Il faut se contenter d’un show de deux heures trés carré mais manquant un peu d’ambiance.

Sans leur batteur, c’est maintenant sur le guitariste John Petrucci que se porte maintenant notre attention. Forcément étant la seule guitare de la formation c’est lui qui mène
les chansons. D’autant plus que ses compagnons semblent encore plus effacés qu’avant. Même Jordan Rudess qui aimaient nous surprendre avec de nouveaux gadget est en retrait cette
fois ci. James Labrie chante bien mais ne joue pas assez avec le public, plutôt dommage pour un frontman. John Myung est lui toujours aussi efficace et ne change
pas d’une tournée à l’autre.

Quand à Mike Mangini, il a pris le rôle d’un batteur en arrière qui attire forcement moins l’attention par rapport à son prédécesseur véritable vedette du show. Le nouveau
musicien a encore du travail pour arriver au niveau de Mike Portnoy et a commis encore de nombreuses erreurs durant le concert. La faute bien souvent a des tentatives de
recoiffages lors de passages qui auraient mérités un peu plus d’attention. En tant que petit nouveau, il est le seul a nous avoir offert un solo. Très démonstratif, son solo comportait des
passages vraiment intéressants mais au final un peu trop long.

Par rapport a leur précédent passage il y a deux ans, on est bien content que le groupe est a nouveau rallongé la durée de son show. On reste cependant encore loin des soirées An Evening
With
ou le groupe ne regardait pas sa montre et nous livrait des shows dantesques de plus de trois heures. Et puis il manque définitivement Mike Portnoy qui on l’espéra
aura réussi a retrouver son poste pour la prochaine venue de Dream Theater dans notre pays même si l’espoir est faible.

 

http://img190.imageshack.us/img190/7262/40896710150605768428217.jpg

 

SETLIST :

 – 01. Bridges In The Sky

 – 02. 6:00

 – 03. Build Me Up, Break Me Down

 – 04. Surrounded

 – 05. The Root Of All Evil

 – 06. Drum Solo

 – 07. A Fortune In Lies

 – 08. Outcry

 – 09. The Silent Man (Acoustic)

 – 10. Beneath The Surface (Acoustic)

 – 11. On The Backs Of Angels

 – 12. War Inside My Head

 – 13. The Test That Stumped Them All

 – 14. The Spirit Carries On

 – 15. Breaking All Illusions

Rappel :

 – 16. Pull Me Under

 

 

PRECEDENTES CHRONIQUES :

 – PROGRESSIVE NATION 2009http://xav-b.over-blog.com/article-37090078.html

 – CHAOS IN MOTION 2007http://xav-b.over-blog.com/article-12933468.html