Chronique Concert : MEGADETH – TOUR OF DUTY 2008 – PARIS ELYSEE MONTMARTRE 26/02/08

undefined

 

img230/1783/megadethlogobg9.jpg

 

TOUR OF DUTY 2008

26 FEVRIER 2008

PARIS – ELYSEE MONTMARTRE




Ca faisait longtemps qu’on attendait le retour de Megadeth a Paris, sept ans exactement. Dave Mustaine et sa bande etaient bien passé en France l’année derniere
mais ne s’etaient arrété qu’a Clisson pour le Hellfest. C’est donc avec une grande impatience que les fans ont retrouvé le groupe ce soir a l’Elysée Montmartre
pour un concert complet depuis bien longtemps.

EVILE

img338/674/photo030am4.jpg

C’est Evile, jeune groupe anglais ex-cover band de Metallica, qui fut chargé de chauffer la salle. Le look ne trompe pas, ce groupe la à
Metallica dans la peau et le thrash old school en banderole. Impossible de ne pas reconnaitre les groupes qui ont influencé Evile. Le chanteur utilise le meme
genre de guitare que Dave Mustaine et l’autre guitariste une guitare a la Slayer. Au niveau du son c’est Metallica période Ride The Lightning,
Slayer, Kreator, Nuclear Assault et j’en passe. Bref du gros thrash Old School  etonnant pour un tout jeune groupe qui n’a pas suffisament
digéré ses influences et nous sert donc des morceaux absolument pas originaux qui convaincront pourtant la majorité du public.

MEGADETH

21h00, C’est au tour de Megadeth d’envahir la petite scene de l’Elysée Montmartre. Ca commence par l’intro du nouvel album United Abomination
puis Dave Mustaine arrive seul pour entammer l’intro de Sleepwalker rapidement rejoint par le reste de la bande. S’ensuit une succession de tubes qui
commencent par Wake Up Dead puis les choses serieuse commence avec un premier extrait de l’album culte Rust In Peace.

La setlist passera en revue la majorité des albums du groupe en s’arretant principalement sur ceux qui ont le plus de succés. Au final nous aurons le droit a quatre extraits d’United
Abominations, quatre de Rust In Peace et  trois morceaux de Symphony Of Destruction. Seul Killing Is My Bussiness, Risk et The
World Needs A Hero
passeront a la trappe ce soir. En revanche impossible de ne pas jouer A tout le monde à Paris, Le public en liesse a chanté les paroles du début a la fin. une
prestation d’1h30 ou le groupe nous a sorti un Megamix de tubes la plupart du temps enchainé. Dave Mustaine ne prendra la parole que quatre fois privilégiant la musique a la
parlotte. Une prestation finie en apotheose avec un Holy Wars reclammé a corps et a cri par le public.

img338/3220/photo036yv1.jpg

C’est un groupe tout nouveau qui accompagne desormais MegaDave, Shawn Drover (batterie) et James Lorenzo (Basse) ont enregistré le nouvel album mais c’etait pour
eux leur premiere tournée quand au guitariste Chris Broderick cela fait a peine un mois qu’il a intégré la formation. Contrairement a ce qu’on pourait imaginer, Dave
Mustaine
ne se montrera pas comme le despote qu’il est souvent dépeint. Il n’hesitera jamais a s’effacer au fond de la scene lorsque Chris entammera ses solos. Pourtant
le public est avant tout la pour lui et meme si tous les musiciens se demenent superbement pour égaler leur illustres predecesseurs, les fans n’ont d’yeux que pour le maestro qui n’a preque pas
changé d’un poil depuis 1982.

L’excellente prestation de Megadeth ne s’est cependant pas déroulé sans accrocs. Le set du groupe a été entaché pas de nombreux problemes de sons. Une batterie surmixée qui
envoyait des basses monstrueuses et la guitare de Chris Broderick bien souvent inaudible durant les meilleurs solos. On se demandait si ce n’etait pas pour caché des problemes
d’apprentissage des morceaux par le tout recent guitariste mais de ce qu’on l’en entendait, le musicien semblait maitriser a la perfection les solos de Marty Friedman. Pour finir les techniciens
ont fachés Dave Mustaine en balancant un morceau de Slipknot a la place de l’Outro habituelle. Apres deux poignées de mediators jetes en l’air,
MegaDave nous a gratifié d’un Thank You, Good Bye avant de prendre la poudre d’escampette tout furax.

img152/9245/photo060pv8.jpg

Cela n’a pas empeché de passer une super soirée avec un Megadeth en superbe forme. Dommage que le couvre feu n’ait pas permis au groupe de jouer plus longtemps. On attend avec
impatience leur prochain passage  à Paris dans une salle plus digne de leur immense talent.

SETLIST :
 – 01. Intro/Sleepwalker
 – 02. Wake Up Dead
 – 03. Take No Prisoners
 – 04. Skin O’My Teeth
 – 05. Kick The Chair
 – 06. In My Darkest Hour 
 – 07. Washington Is Next ! 
 – 08. Hangar 18
 – 09. Gears Of War 
 – 10. A Tout Le Monde 
 – 11. Tornado Of Souls 
 – 12. Ashes In Your Mouth 
 – 13. Burnt Ice 
 – 14. Symphony Of Destruction 
 – 15. Trust 
 – 16. Peace Sells… but who’s buyin’ ?
 – 17. Rappel : Holy Wars…The Punishement Due

 

img152/6995/photo053ut5.jpg

MON AVIS : 5/5

  • chrys jones

    j’y serais bien allé!! ^^ en tout cas ça t’a plut c’est génial!! kiss

  • J’y étais aussi ! Faut que je fasse ma review d’ailleurs ! J’ai regrété de ne pas entendre Train Of Consequences (même i je me doutais qu’ils ne la joueraient pas !) et super apprécié d’entendre James Lomenzo (ex-White Lion) à la basse. Bises.