CHURCHILL de Jonathan Teplitzky [Critique Ciné]

 

Churchill

 

Si on ne compte déjà plus les films sur Winston Churchill, cela n’empêche visiblement pas certains réalisateur de vouloir encore apporter leur pierre à l’édifice mais  ce nouveau Churchill mérite surtout d’être découvert pour l’excellente prestation de Brian Cox.

 

 

SYNOPSIS : La préparation du débarquement sur les plages françaises réveille chez Winston Churchill de douloureux souvenirs de la Première Guerre Mondiale. Ne souhaitant pas revoir mourir en vain des dizaines de milliers de jeunes combattants, il va tout tenter pour empêcher cette opération au risque de se mettre tout le haut commandement allié à dos.

 

Loin des nombreux biopics consacré à Winston Churchill, le réalisateur Jonathan Teplitzky a voulu mettre en avant  trois jours de la vie du Premier Ministre le plus illustre du Royaume Uni. Un moment de doute qui montre une faille chez ce grand homme rarement mise en avant dans les précédents films. Héros de la Première Guerre Mondiale et figure majeure de la Seconde, il est en effet rarement mis en lumière que ses doutes ont bien failli empêcher le débarquement de 1944.

 

Churchill

 

Au lieu du biopic habituel, Churchill est donc plutôt un film de guerre mais d’un genre assez intimiste. Pas la peine d’espérer voir la moindre scène de bataille car celles-ci se dérouleront loin, nous sommes ici dans les tractations entre les têtes pensantes de l’Etat Major et les secrets de conversations privées entre Churchill et ses proches. Souvent émouvante, la lutte de Winston Churchill pour empêcher le plan d’un débarquement, parce qu’il craint de devenir responsable d’un véritable carnage, montre bien l’horreur de la guerre. En cela cet énième film sur Churchill prouve tout son intérêt à une époque où plusieurs génération n’ont jamais connu la Guerre et ne réalise pas ce que cela pouvait être.

Ce nouveau Churchill illustre bien aussi la célèbre citation du poète Gabriel-Marie Legouvé « Derrière chaque grand homme se cache une femme. Car Winston Churchill avait la chance de pouvoir compter en permanence sur son épouse Clémentine qui avait toujours les mots pour le conseiller, l’encourager, lui remonter le moral voir l’empêcher de faire des choses qu’il pourrait regretter. Il est en revanche moins certains que sa petite secrétaire ait vraiment eu l’importance qui lui est donné dans le film. Cela sent en effet la grosse ficelle scénaristique mais n’arrivera pas à nuire pour autant au film.

 

Churchill

 

Si Brian Cox a déjà une longue filmographie, on ne peut pas dire pour autant qu’il soit vraiment connu. Il avait été le premier à incarner Hannibal Lecter dans  Le Sixième Sens, la première adaptation de Dragon Rouge puis on a pu le voir en William Stryker dans X-Men 2. Hasard de la programmation, il est cette semaine en tête d’affiche du film d’horreur The Jane Doe Identity et de Churchill. Sa transformation physique pour incarner le Premier Ministre est absolument étonnante mais elle ne s’arrête pas là car l’acteur a aussi très bien su imiter la voix très théâtrale de Churchill que tout le monde a entendu dans des discours marquants. Même si il ne sort pas à la période vraiment propice, on peut sérieusement penser que le comédien est bien placé pour remporter au moins un Bafta pour sa performance.

Dans le rôle de son épouse Clémentine,  l’actrice Miranda Richardson n’est pas en reste. Connue pour son rôle de Rita Skeeter dans la saga, elle arrive vraiment à en imposer en femme de poigne seule capable de dompter son lion. C’est avec plaisir que l’on retrouvera aussi dans le film la jeune Ella Purnell, l’héroïne de Miss Peregrine Et Les Enfants Particuliers. Elle joue ici le rôle de la nouvelle secrétaire de Churchill, un petit rôle qui lui donne tout de même le droit à une scène vraiment émouvante.

 

Churchill

 

Au moment où certains dirigeants de la Planète semble vouloir à tout prix provoquer une troisième Guerre Mondiale, il serait bon qu’ils puissent voir ce nouveau Churchill pour se rendre compte ce que cela implique. Très réussi dans sa peinture de la diplomatie et de la stratégie militaire, le film n’en aurait été que meilleur si il nous avait montré des scènes de batailles. Mais le réalisateur Jonathan Teplitzky semble plus rechercher la petite histoire dans la grande en se focalisant uniquement sur trois jours de la vie de Churchill. Il a en tout cas trouvé l’acteur parfait pour cela tant Brian Cox a réussi à coller aussi bien physiquement que vocalement à ce grand homme de l’Histoire du Royaume Uni. Une prestation qui fera date dans la carrière de l’acteur.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Jonathan Teplitzky
  • AVEC : Brian Cox, Miranda Richardson, Ella Purnell et John Slattery
  • SCÉNARISTE : Alex Von Tunzelmann
  • COMPOSITEUR : Lorne Balfe
  • GENRE : Biopic, Guerre, Drame
  • DURÉE : 1h46
  • NATIONALITÉ : Britannique, Américain
  • DISTRIBUTEUR : Orange Studio Cinéma / UGC Distribution
  • DATE DE SORTIE : 31 mai 2017