COLONY, SAISON UNE de Carlton Cuse et Ryan Condal [Critique Séries TV]

 

Colony

 

Après sa diffusion sur TF1, la première saison de la série Colony est maintenant disponible en DVD. Faut il craquer pour la nouvelle série créée par Carlton Cuse ?

 

 

SYNOPSIS : Un an après l’invasion des extra-terrestres, Katie et Will Bowman tentent encore de mener leur vie normalement à Los Angeles malgré la disparition d’un de leur trois enfants. En tant qu’ancien Marine et Agent du F.B.I., Will va se voir proposer de rejoindre les forces armées chargées de démanteler la résistance en échange de retrouvailles avec son fils. Pour le couple il s’agit ici d’un réel cas de conscience, faut il accepter de coopérer avec ces aliens que peu de personnes ont déjà vu pour de vrai ou au contraire rejoindre la rébellion ?

 

Lorsque Carlton Cuse, célèbre producteur et scénariste de prestigieuses séries comme Lost, Bates Motel et The Strain, veut s’attaquer à une histoire d’invasion extra-terrestre, c’est avec beaucoup d’impatience que l’on a envie de la découvrir avec l’espoir de retrouver la même qualité d’intrigue que la série culte V qui avait fait notre bonheur dans les années 80. Il faudra cependant rapidement se rendre à l’évidence que les deux séries n’ont en fait pas grand chose en commun, du moins pour cette première saison. Carlton Cuse l’avoue lui même, ce n’est pas l’invasion qui l’intéressait dans ce récit mais plutôt l’envie de raconter la vie sous l’occupation ennemie.

 

Colony

 

Dans cette histoire, très peu de gens peuvent affirmer avoir déjà rencontré les envahisseurs, les ordres entre aliens et humains ne venant que de hauts responsables. Le spectateur ne sera pas mis plus dans la confidence que les personnages principaux puisqu’en dehors de drones qui patrouillent en ville et l’imposant mur dressé en plein Los Angeles, rien ne laisse vraiment croire que ces extra-terrestres existent véritablement. Dans notre esprit cogiteur commence à foisonner l’idée qu’il ne s’agit en fait que d’une immense manipulation d’humains pour faire croire à une invasion afin de pouvoir profiter de la situation. Car au fond on peut bien se rendre compte que les Casques Rouges, les soldats chargé du maintien de l’ordre pour les extra-terrestres; sont bien des hommes comme nous et que de la même façon que le gouvernement de Vichy pendant la seconde guerre mondiale, ils font clairement preuve d’un zèle excessif qui dépasse les tâches demandées par l’envahisseur.

Ce zèle semble même être contagieux car Will, le héros de cette série joué par Josh Holloway (Lost) semble lui aussi faire apparaître un zèle excessif pour montrer à ses supérieurs qu’il est celui qu’il faut pour tenter d’arrêter Géronimo, le leader de la rébellion. Il mettra curieusement bien vite un mouchoir sur ses convictions pour tenter au plus vite de retrouver son fils comme on lui a promis. De son coté son épouse Katie, jouée par Sarah Wayne Callies (Prison Break, The Walking Dead) lui cache qu’elle a choisi de s’investir dans la rébellion. C’est là que l’histoire cloche car curieusement ce couple qui a la même motivation de retrouver leur fils va curieusement commencer à se faire des cachotteries pour protéger leurs clans plutôt qu’unir leurs forces pour que toutes leurs informations glanées ici et là servent leur cause.

 

Colony

 

On finira par trouver le temps long devant ces dix épisodes de la première saison de Colony car forcement nos interrogations premières concernent les extra-terrestres et on attend avec impatience de les découvrir ainsi que de savoir comment s’est déroulé leur arrivée sur notre planète. Il faudra attendre le dernier épisode de la saison pour enfin découvrir un premier extra-terrestre sans lui faire cependant quitter son déguisement de Daft Punk pour nous le révéler pleinement. Quand aux flashbacks tant attendus, Carlton Cuse a décidé d’en faire le cœur de la seconde saison qui vient de s’achever aux Etats Unis. C’en est presque à se demander si c’est un manque de moyens pour cette première saison qui a empêché de nous en montrer plus.

L’histoire de Colony est aussi plombée par un trop grand nombre de personnages dont l’utilité reste à prouver et qui tomberont d’ailleurs comme des mouches. Que ce soit du coté des collabos que de celui de la résistance beaucoup d’entre eux ne semblent n’être là que pour faire traîner le rythme de l’histoire. à l’image d’Amanda Rightetti (The Mentalist) qui joue la sœur de l’héroïne qui a le droit à son intrigue parallèle qui peine pour le moment à prouver son utilité mais que l’on sera juste content de voir pour la plastique de l’actrice. Il faudra aussi nous expliquer pourquoi avoir introduit une policière qui ressemble comme deux gouttes d’eaux à Claire Danes dans Homeland. Le partenaire de Will est joué par l’acteur Carl Weathers, célèbre pour son rôle d’Apollo Creed dans la saga Rocky Balboa que l’on sera juste content de voir pour la légende mais qui n’apporte lui non plus pas grand chose au récit. Même le méchant gouverneur joué par Peter Jacobson n’arrivera pas toujours à être convaincant en fonction des épisodes.

 

Colony

 

Bien loin de ce qu’on pouvait s’attendre d’une série sur une invasion extra-terrestre, la première saison de Colony  semble manquer d’idées et de moyens pour convaincre. Une série qui semble un peu trop formatée pour les grands networks comme TF1 et qui manque clairement d’originalité pour se faire remarquer dans le flot de toutes les séries qui peuvent paraître chaque mois. Même si la série vient d’obtenir le feu vert pour une troisième saison, on a l’impression qu’elle finira bien vite  par être annulée sans crier gare face à son manque d’ambition et son scénario qui se traîne en longueur et pourrait rapidement lasser les spectateurs.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

LE DVD : Même si on aurait aimé pouvoir découvrir Colony en haute définition avec une sortie en Blu-Ray, il faudra simplement se contenter d’une sortie en DVD. Celui-ci propose dans la mesure du possible une image de qualité même si on ne peut pas dire que Colony brille pour la qualité de sa réalisation. En bonus nous aurons le droit à de courtes scènes coupées qui sont plutôt des scènes alternatives et aussi un making of promotionnel d’une demi heure avec l’interview des acteurs et de nombreux membres de l’équipe.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • SHOWRUNNER : Carlton Cuse
  • AVEC : Josh Holloway, Sarah Wayne Callies, Peter Jacobson, Amanda Righetti et Carl Weathers
  • SCÉNARISTES : Carlton Cuse et Ryan Condal
  • COMPOSITEUR : Clinton Shorter
  • GENRE : Science Fiction
  • DURÉE : 10 x 52 minutes
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures France
  • SITE OFFICIELhttp://www.colonytv.com/
  • DATE DE SORTIE EN DVD : 04 avril 2017