LE COMPLEXE DE FRANKENSTEIN, documentaire sur les créateurs de monstres au cinéma [Actus Blu-Ray et DVD]

 

Derrière chaque grand monstre du cinéma, il y a des hommes dans l’ombre que le grand public ne connait pas forcement. Les réalisateurs Alexandre Poncet et Gilles Penso ont choisi de leur rendre hommage dans le documentaire Le Complexe de Frankenstein qui sort en Blu-Ray et DVD le 27 septembre 2017.

 

 

Chaque célèbre monstre et créature du cinéma est d’abord né sur une page de scénario mais ceux qui leur ont donné réellement la vie et en ont fait des personnages mythiques sont en fait bien souvent les concepteurs d’effets spéciaux. Si certains sont bien connus des plus cinéphiles, beaucoup de spectateurs ne se sont jamais vraiment posé la question de savoir qui sont ces hommes qui ont bien pu avoir assez d’imagination et d’inventivité pour créer toutes ces figures cultes que peuvent être Yoda, Robocop, ou les Gremlins. Les réalisateurs Alexandre Poncet et Gilles Penso ont choisi de leur rendre hommage dans le documentaire Le Complexe de Frankenstein qui après avoir fait le tour de tous les festivals du monde entier sort maintenant en Blu-Ray et DVD le 27 septembre 2017.

Le titre Le Complexe de Frankenstein vient de l’idée que les créateurs d’effets spéciaux ont comme le Baron Frankenstein réussi à donner vie à des monstres sortis de leur imagination. Chronologiquement, Alexandre Poncet et Gilles Penso retracent les progrès fait dans le cinéma fantastique et de science fiction en terme de techniques pour faire vivre d’incroyables créatures. Cela commence par les maquillages de Lon Chaney, célèbre acteur connu comme l’homme au mille visages, puis le travail sur les premiers masques et son amélioration avec l’utilisation du latex. Mais aussi sur les techniques d’animation pour leur donner vie allant de la stop motion développée par Ray Harryhausen, réalisateur entre autre de Jason Et Les Argonautes, à qui les deux réalisateurs ont consacré leur précédent documentaire, jusqu’à l’animatronique, technique devenue populaire depuis les premiers Star Wars et utilisée partout dans les années 80 et 90. Et puis vint les effets spéciaux qui ont mis un gros coup au moral et au portefeuille de ces artisans en facilitant grandement la tâche de producteurs plus soucieux de s’en mettre plein les poches que de privilégier l’artistique. Mais loin de condamner l’image de synthèse qui a tout de même permis de belle évolutions en terme d’effets spéciaux, ils ont cherché à voir comment on peut aujourd’hui encore faire cohabiter le travail manuel de plus en plus perfectionné à ces images générées par ordinateur.

 

Le Complexe de Frankenstein

 

Pour illustrer leurs propos, Alexandre Poncet et Gilles Penso sont partis à la rencontre de tout ceux à l’origine de la création de toutes ces magnifiques créations. Cela va des réalisateurs Guillermo Del Toro (Hellboy, Le Labyrinthe de Pan) à John Landis (Le Loup Garou de Londres) en passant par Joe Dante (Hurlements, Les Gremlins) et Christophe Gans (Le Pacte Des Loups) mais aussi Kevin Smith (Clerks) pour sa cinéphilie. Il y a aussi et surtout ceux dont on connait le nom mais a qui on a moins souvent donné la parole alors qu’ils sont vraiment derrière la création de ces monstres. Il y a le légendaire Rick Baker (Star Wars, Le Loup-Garou De Londres, Men In Black…), Phil Tippet (Star Wars, Robocop, Jurassic Park), les Fréres Chiodo (Killer Klowns From Outer Space), Greg Nicotero (The Walking Dead) ou encore Alec Gillis et Matt Woodruff Jr (Abyss, Alien). En plus de leurs souvenirs emprunts de nostalgie et de quelques confessions inédites, tous ses créateurs ont permi au x réalisateurs d’accéder à ce qui reste de ces créatures mythiques et leur ont fourni des images de tournages souvent inédites. Plutôt que d’utiliser des extraits de tous ces films bien connus, cela permet d’apporter encore plus de contenu au documentaire.

Avec toutes les belles rencontres qu’Alexandre Poncet et Gilles Penso ont pu faire pendant les trois ans où ils ont travaillés sur Le Complexe de Frankenstein, tout ne pouvait pas tenir dans le film. C’est pourquoi les éditions Blu-Ray et DVD sont très riches en bonus avec un second disque rempli d’entretiens supplémentaires, de visites d’entrepôts, musées et plateaux de tournage, une session de questions/réponses des deux réalisateurs présenté par John Landis et une masterclass de Guillermo Del Toro. La conception du documentaire est aussi abordé dans un long entretien avec les deux réalisateurs et un reportage sur la finalisation du documentaire. La bande originale composée spécialement pour le documentaire par Alexandre Poncet est aussi en écoute dans son intégralité dans les bonus. Un commentaire audio des deux réalisateurs et une galerie de photos compléteront l’impressionnante liste de bonus de ce documentaire indispensable à tous les fans de fantastique et de science fiction.

 

Le Complexe de Frankenstein