Critique Ciné : A TROIS ON Y VA de Jérôme Bonnell

 

A Trois On Y Va

 

Les relations amoureuses compliqués semblent devenir la spécialité d’Anaïs Demoustier. Après une histoire avec un homme qui porte les vêtements de sa femme disparue dans Une Nouvelle Amie et un triangle amoureux dans Situation Amoureuse : C’est Compliqué, la voici à nouveau avec A Trois On Y Va dans un nouvel imbroglio sentimental réalisé par Jérôme Bonnell.

 

 

Alors qu’elle sort en cachette avec Charlotte, Mélodie fini par céder aux avances de son petit ami Micha. L’un comme l’autre ne sont pas que leur conjoint le trompe et encore moins avec la même personne ! Pour Mélodie qui ne souhaite qu’être heureuse en amour, fini par être totalement déchirée. Comment tout avouer sans perdre leur amour et leur amitié ?

Jérôme Bonnell aurait lui aussi pu appeler son film Situation Amoureuse : C’est Compliqué tant celui ci colle encore mieux à l’histoire qu’il nous raconte ici. Une sorte de vaudeville moderne sur fond de crise avec des personnages qui galèrent dans la vie et s’accrochent à l’amour. C’est peut être pour souligner la misère sociale du trio que le réalisateur a choisi de tourner son film à Lille.

A Trois On Y Va

Pour un film censé parler d’un trio, Sophie Verbeeck parait bien effacée face à Anaïs Demoustier et Félix Moati. Est-ce parce qu’on les connait mieux qu’elles ou une volonté du réalisateur ? Cela reste difficile à déterminer. Quoi qu’il en soit c’est avant tout Anaïs Demoustier qui porte le film sur ses épaules en étant présent dans toutes les scènes. Amusante mais surtout particulièrement touchante dans ses doutes, l’actrice s’impose de films en films comme une actrice incontournable de cette nouvelle génération.

On ne sait quasiment rien de la relation entre les personnages joués par Anaïs Demoustier et Sophie Verbeeck. Deux filles qui semblent être dans une relation amoureuse depuis un temps indéterminé qui aime également les hommes. Tout laisse à croire que pour le réalisateur Jérôme Bonnell toutes les femmes sont des lesbiennes qui s’ignorent et que cela est tout à fait normal. On ne parlera jamais ici d’homosexualité et d’ailleurs les deux filles restent beaucoup plus prudes que les héroïnes de La Vie d’Adèle.

A Trois On Y Va

Ce n’est pas la première fois que Jérôme Bonnel parle d’amour dans un film et pourtant on a le plus grand mal à croire en celles qui nous sont racontés ici. Qu’il ne se dégage plus grand chose du couple formé par Charlotte et Micha, cela est normal puisque c’est le point de départ de cette histoire mais qu’on ne ressente rien de plus dans les histoires entre Mélodie et Charlotte ou Mélodie et Micha, cela est plus gênant. Ces derniers semblent plutôt être des « sex friends » dont la misère sentimentale a poussé l’un vers l’autre.

Malgré son titre annonciateur d’un ménage à trois, celui-ci intervient que très tard dans le film et ne fonctionne vraiment pas. Les gestes sont maladroits et on ne ressent toujours aucune passion. Comment dans ces cas là s’attacher à cette histoire incapable de faire vibre la corde sensible du spectateur. Un ratage qui rappelle beaucoup le ménage à trois de Christophe Honoré dans Les Chansons d’Amour. Ce sont au final les scènes de comédies qui sauvent à peu près le film du naufrage sans pour autant déclencher de francs éclats de rire. Le réalisateur s’amusant à reproduire des scènes incontournable du théâtre de boulevard un peu trop déjà vu.

 

A Trois On Y Va

 

 

MON AVIS :

 1/5 

Porté par des acteurs bien sympathiques, A Trois On Y Va ne suscitera cependant pas notre adhésion tant le triangle amoureux sent la misère sentimentale plus qu’autre chose. On est très loin de la réussite de belles histoires romantiques car rien ici ne nous fait envier cette relation vraiment malsaine et artificielle. Si l’envie d’un plan à trois avec deux filles a probablement traversé l’esprit d’une majorité des hommes, sa transposition à l’écran par Jérôme Bonnel est d’une tristesse qui nous en oterait presque toute envie. Reste Anaïs Demoustier qui est un véritable régal et un Félix Moati un peu moins en forme mais toujours amusant.

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Jérôme Bonnell
  • AVEC : Anaïs Demoustier, Félix Moati & Sophie Verbeeck
  • SCÉNARISTES : Jérôme Bonnell & Maël Piriou
  • MUSIQUE : Mike Higbee
  • GENRE : Comédie, Romance
  • DUREE : 1h26
  • NATIONALITE : Français
  • DISTRIBUTEUR : Wild Bunch Distribution
  • PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/atroisonyva.lefilm
  • DATE DE SORTIE : 25 Mars 2015

 

 

A LIRE AUSSI :