Critique Ciné Avant Première : BLACKOUT TOTAL de Steven Brill

CritiqueCiné2014

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/05/08/14050808220417207912220376.jpg

Elizabeth Banks est typiquement le genre d’actrice que l’on a déjà vu partout sans jamais retenir son nom. De la trilogie Spider-Man de Sam Raimi à Hunger Games, l’actrice a enchaîné beaucoup de second rôles dans de grands films mais n’a eu que très rarement le cas de tenir un premier rôle. Le peu de fois où cela est arrivé, les films sont encore inédits en France ou sortis directement en DVD. Blackout Total est pour la première fois l’occasion d’enfin apprécier toutes les qualités de cette comédienne qui n’a jamais eu peur de jouer avec son image.

Persuadée de ne pas avoir décroché le poste de présentatrice dont elle rêvait et larguée par son fiancé dans la même journée, Meghan se laisse convaincre par ses copines d’oublier ses soucis en allant faire la fête pour une nuit de beuverie qui va se finir dans le lit d’un barman. Au petit matin, elle reçoit un message lui annonçant qu’elle a finalement décroché le poste et qu’elle doit passer un ultime test le soir même mais après cette nuit de folie, Meghan voit sa voiture embarquée par la fourrière avec son téléphone et tout son argent à l’intérieur. La journée de la présentatrice semble mal partie et la route vers son travail va être semée d’embûches inimaginables.

Après le délirant films à sketchs My Movie Project, Elizabeth Banks retrouve le réalisateur Steven Brill qui lui offre son tout premier rôle en tête d’affiche en solo. Si l’actrice avait déjà était en tête d’affiche dans d’autre comédies telles que Zack & Miri Tournent Un Porno de Kevin Smith, elle était tout de même en duo avec Seth Rogen. Ici, c’est bien elle qui mène la barque de cette journée cauchemardesque pleine de mésaventures. Une genre de comédie déjà vu des centaines de fois mais qui pourtant fonctionne encore une fois à merveille.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/05/08/14050808215917207912220375.jpg

Il faut dire que, dans le genre, Steven Brill n’en est pas à ses débuts. Il a déjà à son effectif d’autres comédies très réussies avec Adam Sandler, Ben Stiller ou bien encore Owen Wilson. C’est lui qui signe aussi le scénario de cette histoire qui voit une présentatrice du journal d’information de 17h devenir bien involontairement le coeur du fait divers du jour. La jeune femme qui n’avait certainement jamais eu l’occasion de se retrouver dans les bas fonds de Los Angeles va devoir sillonner à pied les quartiers les plus glauques et mal peuplés de la ville pour retourner à temps à son travail.

Le titre original Walk Of Shame est une expression anglo-saxonne pour qualifier le retour de fêtes trop arrosées le lendemain matin alors qu’on assume plus sa tenue de la veille et qu’on ne parait plus très frais. Souvent en fait de jeunes femmes à la robe trop courte et au maquillage coulant comme l’a illustré la chaîne de magasin Harvey Nichols dans une publicité en 2011 qui a du influencer Steven Brill. Un titre qui n’a pas vraiment de traduction adéquate en France qui opte pour un Blackout Total pas  vraiment judicieux puisque l’héroïne n’a pas vraiment de trou de mémoire comme les héros de Very Bad Trip. L’histoire rappelle plutôt Eh Mec Elle Où Ma CaisseAshton Kutcher et Sean William Scott galéraient eux aussi pour retrouver leur voiture.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/05/08/14050808215217207912220374.jpg

Si Elizabeth Banks est le premier rôle, la plupart des ressorts comiques de cette histoire reposent principalement sur ses rencontres : Deux policiers tire au flanc et pas très malin, un trio de dealers stone, un chauffeur de taxi floué et surtout ses deux meilleures copines jouées par Gillian Jacobs et Sara Wright. Tout plein de second rôles qu’on a eux aussi déjà vu ailleurs sans jamais connaitre leur nom. L’exception est l’ancien X-Men James Mardsen qui prête sa belle gueule pour la romance.

N’allez pas chercher la moindre originalité dans cette comédie de Steven Brill en dehors du fait qu’elle inverse pour une fois les rôles. On a plutôt tendance à voir des acteurs tenir ce genre de rôles tandis que les femmes sont là pour faire jolie à l’écran. Une revanche porté par Elizabeth Banks qui prouve comme Anna Farris ou Emma Stone avant elle que l’on peut être drôle et sexy. Un changement de mentalité certainement aidé par le succès du film Mes Meilleurs Amies.

 

http://nsm08.casimages.com/img/2014/05/08/14050808214417207912220373.jpg

MON AVIS

4/5

Si l’histoire de Blackout Total n’a absolument rien d’original, on est rapidement embarqué par le périple de Meghan. Un film qui fonctionne grâce au talent d’Elizabeth Banks qui trouve enfin l’occasion de briller en solo. Un film à réserver à tous ceux qui aiment rire de situations totalement improbables sans se prendre la tête.

 

FICHE TECHNIQUE :

 – TITRE ORIGINAL : Walk Of Shame

 – REALISATEUR : Steven Brill

 – AVEC : Elizabeth Banks, James Marsden & Gillian Jacobs

 – SCENARISTE : Steven Brill

 – GENRE : Comédie

 – DUREE : 1h35

 – MUSIQUE : John Debney

 – SITE OFFICIELhttp://www.focusfeatures.com/walk_of_shame

 – DATE DE SORTIE : 21 mai 2014

BONUS : La publicité d’Harvey Nichols « Walk Of Shame »

A LIRE AUSSI :

 – la critique de MY MOVIE PROJECT de Steven Brill & Peter Farrellyhttp://xav-b.over-blog.com/article-118625125.html

 – la critique de HORRIBILIS avec Elizabeth Bankshttp://xav-b.over-blog.com/article-2486852.html

 – la critique de HUNGER GAMES avec Elizabeth Bankshttp://xav-b.over-blog.com/article-121374546.html

 – la critique de CRAZY NIGHThttp://xav-b.over-blog.com/article-50853833.html

 – la critique d’ARNAQUES A LA CARTEhttp://xav-b.over-blog.com/article-118478170.html

 – la critique de VERY BAD TRIP 3http://xav-b.over-blog.com/article-118148049.html