Critique Ciné Avant Première : HORNS d’Alexandre Aja

CritiqueCiné2014

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/09/21//14092101315817742612540743.jpg

Grand spécialiste du remake de classiques  de l’horreur a qui l’on doit ceux de La Colline A Des Yeux, Mirrors, Piranha 3D, le réalisateur Alexandre Aja revient avec une oeuvre originale dans tous les sens du terme. L’adaptation d’un roman qui donne au réalisateur l’occasion d’aborder différents styles pour un résultat vraiment étonnant.

Ig et Merrin s’aimaient depuis leur enfance mais lorsque la jeune femme est retrouvée assassinée tous les soupçons se portent sur son fiancé. Pas certain de ne pas être coupable, Ig va se réveiller un matin avec des cornes qui lui poussent sur le front. Mais au lieu de faire fuir les gens, celles ci les fascinent et les poussent à révéler leur pensées les plus profondes. Ig va profiter de ce don pour tenter de percer le mystère autour de la mort de sa bien aimée.

A seulement 36 ans, le réalisateur Alexandre Aja signe déjà son sixième film en l’espace de quinze ans faisant de lui l’un de fers de lance du cinéma de genre en France. Et même si ses films ont rapidement nécessité qu’il s’exile aux Etats Unis pour voir le jour, c’est toujours avec le même intérêt que l’on suit son parcours. Avec Horns, il s’éloigne un peu de l’horreur pour une histoire très originale adaptée d’un livre de Joe Hill, le fils de Stephen King.

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/09/21//14092101320017742612540746.jpg

Horns est en effet un sacré mélange de genre, une sorte de thriller avec un coté fantastique lorgnant de temps en temps vers le gore et le tout avec une grosse dose de comédie. A la base l’histoire de Horns est pourtant tragique. Un jeune homme qui perd la femme qu’il a toujours aimé assassinée et qui n’est pas capable de prouver de manière certaine son innocence. C’est  cependant sur un ton souvent très drôle qu’Alexandre Aja a imaginé cette histoire. Le long métrage est ponctué régulièrement de scènes vraiment tordantes dans les moments où on s’y attend le moins.

Ce qui frappe au premier abord c’est à quel point l’image du film est belle. L’intrigue qui se déroule dans une petite ville du canada proche d’une magnifique forêt permet un jeu de couleur automnale vraiment magnifique. Des teintes rouges, orangées et vertes très chaudes qui démontre le grand talent du directeur photo Frederick Helmes, fidèle collaborateur de Jim Jarmush et Ang Lee.

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/09/21//14092101315917742612540745.jpg

Après avoir transformé Elijah Wood en Serial Killer dans Maniac qu’il a produit, Alexandre Aja rend démoniaque Daniel Radcliffe en lui faisant pousser des cornes sur le crane. Le jeune acteur connu pour son rôle d’Harry Potter se montre excellent dans ce nouveau registre nécessitant de dévoiler une nouvelle palette d’émotions. Son amoureuse est jouée par Juno Temple qui n’apparaît que dans de nombreux flash-backs parfois de manière très sexy. On retrouve aussi l’actrice Heather Graham dans un petit rôle de serveuse et d’autres acteurs vu dans beaucoup de films mais dont les noms ne sont pas vraiment connus.

Que les fans de la première heure se rassure car Horns n’est pas totalement différent des précédents films du réalisateur. Alexandre Aja s’est tout de même amuser à glisser une scène bien gore à l’image de ce qu’on l’a pu voir dans Mirrors et La Colline A Des Yeux comme une marque de fabrique à leur intention. Le long métrage est aussi bourré d’effets spéciaux numériques plutôt bien réussis qui accentuent le coté fantastique de ce thriller.

 

http://nsm08.casimages.com/img/2014/09/21//14092101315817742612540744.jpg 

MON AVIS

5/5

On peut réellement parler de film de la maturité pour Alexandre Aja qui trouve en Horns l’occasion de réaliser son meilleur long métrage. Dans ses décors et son style, on sent bien l’influence de Stephen King dans l’oeuvre de Joe Hill mais on appréciera avant tout le mélange de genre audacieux qui donne un aspect très original à ce film. C’est avec une grande impatience que l’on attend de découvrir ce que nous réserve la prochaine fois le réalisateur qui vient de franchir un cap dans sa carrière. Si tout va bien il pourrait s’agir de son adaptation déjà très attendu du manga Cobra.

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : Alexandre Aja

 – AVEC : Danielle Radcliffe, Juno Temple & Joe Anderson

 – SCENARISTE : Keith Bunin

 – GENRE : Fantastique / Thriller

 – DUREE : 1h59

 – MUSIQUE : Robin Coudert

 – DATE DE SORTIE : 1er Octobre 2014

A LIRE AUSSI :

 – la critique de PIRANHA 3Dhttp://xav-b.over-blog.com/article-57020049.html

 – la critique de MIRRORShttp://xav-b.over-blog.com/article-23168936.html

 – la critique de LA COLLINE A DES YEUXhttp://xav-b.over-blog.com/article-3113989.html

 – la critique de MANIAChttp://xav-b.over-blog.com/article-113371069.html

 – la critique de LA DAME EN NOIR avec Daniel Radcliffehttp://xav-b.over-blog.com/article-101720426.html

 – la critique de KABOOM avec Juno Templehttp://xav-b.over-blog.com/article-58480494.html