Critique Ciné : BIS de Dominique Farrugia

 

Bis

 

Combien de films racontent déjà l’histoire d’un voyage dans le temps qui permet au héros de revivre son adolescence ? Un sujet déjà vu et revu qui n’empêche pas Dominique Farrugia d’en remettre une couche avec son nouveau film Bis. On est bien curieux de voir si le réalisateur a su encore trouver quelque chose d’original à raconter sur ce thème.

Un soir de cuite, les deux amis d’enfance Eric et Patrice se cassent la figure dans l’escalier de la cave et se trouve subitement envoyé dans le passé en 1986, l’année de leur bac. Pour les deux copains qui ne sont pas vraiment satisfait de leur vie actuelle, c’est peut être la chance de prendre un nouveau départ.

C’est un film bien déprimant que nous propose Dominique Farrugia avec Bis. Patrice et Eric sont deux héros qui n’aiment pas la vie qu’ils mènent et nous le font bien ressentir. Le premier est un gynécologue de renom qui enchaîne les séances de dédicaces et a fini par oublier ce qui l’avait séduit chez sa femme. Le second est un restaurateur criblé de dettes qui prépare son exil pour fuir ses problèmes. Les éclats de rires se font très rare dans ce début de film et ce qui va suivre n’est pas plus brillant.

Bis

Dominique Farrugia a bien choisi le titre de son film en l’appelant Bis car s’il résume bien la chance de recommencer sa vie,  ce titre illustre bien aussi l’honteux recopiage de scénarios de comédies américaines à l’humour graveleux que doit affectionner le fan du Saturday Night Live qu’il est. On pense notamment à La Machine à Démonter Le Temps qui renvoyait déjà une bande d’amis en 1986. L’idée d’échanger leurs vies vient clairement d’Echange Standard qui sans voyage dans le temps avait tout de même le même genre de point de départ fantastique.

Bis voudrait nous replonger dans l’ambiance des années 80 malheureusement rien dans la réalisation ni dans les décors nous replonge vraiment dans la nostalgie de cette époque aussi bien que ce que Ping Pong Summer avait pu le faire. Les scènes dans les rues sont en une espèce de dessin animé super moche pour cacher la misère de la reconstitution et ce n’est pas le son de quelques vieilles pubs et deux trois accessoires qui vont nous faire croire à ce voyage dans le temps.

Bis

Cette histoire d’amourettes d’ados ressemble fort à un épisode d’Hélène et Les Garçons et reste avare en scènes vraiment drôles. Difficile d’accrocher lorsque Kad Merad va raconter le pitch de Bienvenue Chez Les Ch’tis à un producteur de cinéma où qu’il fait référence à Camping en interpellant Franck Dubosc. Ce n’est qu’une partie  de la bonne dizaine d’incohérences de ce scénario écrit pourtant à six mains. Il est notamment dommage de les voir quasiment tout le temps avec leur têtes de « vieux » alors qu’ils sont censé avoir retrouvé leur physique de 17 ans.

Quel dommage que Dominique Farrugia insiste pour travailler avec Franck Dubosc, déjà héros de son précédent film Le Marquis. L’acteur ne semble toujours pas capable de décrocher de son rôle de playboy ringard et ne facilite pas le travail à Kad Merad qu’on a connu bien plus inspiré autrefois mais qui déçoit lui aussi de plus en plus, ce n’est pas Alexandra Lamy qui relèvera le niveau mais le film permet de faire la connaissance de la jolie Eden Ducourant qui joue sa doublure jeune. Celui qui tire le mieux son épingle du jeu est Gérard Darmon, drôle et touchant en père du personnage de Franck Dubosc.

Bis

 

MON AVIS :

2/5

En dehors de son premier film Delphine : 1 / Yvan : 0 qui portait encore l’empreinte des Nuls, on ne peut pas dire que la carrière de Dominique Farrugia en tant que réalisateur soit vraiment marquée par de grandes réussites. En replongeant en 1986 où Les Nuls n’existaient pas encore, c’est comme si le réalisateur avait perdu tout son humour. Ce scénario usé à la corde et le manque d’idées fraîches et originales font de Bis une comédie bien dispensable.

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – REALISATEUR : Dominique Farrugia
  •  – AVEC : Kad Merad, Franck Dubosc & Alexandra Lamy
  •  – SCENARISTES : Dominique Farrugia, Nans Delgado & Frédéric H
  •  – GENRE : Comédie
  •  – DUREE : 1h38
  •  – MUSIQUE : Julien Jaouen
  •  – NATIONALITE : Français
  •  – DISTRIBUTEUR : EuropaCorp Distribution
  •  – SITE OFFICIELhttp://www.europacorp.com/bis
  •  – DATE DE SORTIE : 18 Février 2015

 

 

A LIRE AUSSI :