Critique Ciné : BRÈVES DE COMPTOIR de Jean-Michel Ribes

CritiqueCiné2014

Brèves De Comptoir - Affiche

Depuis près de trente ans, Jean-Marie Gourio se pose dans les bistrots et tend l’oreille afin de récolter les perles des discussions qu’il peut y surprendre. Le résultat, il l’a d’abord publié dans les pages du magazine Hara-Kiri puis compilé dans une série de livres. Après les avoir porté à deux reprises au théâtre, le réalisateur Jean-Michel Ribes en fait désormais un long métrage réunissant une bonne partie de sa troupe de fidèles comédiens sur grand écran.

Tous les jours de 6h30 à 22h30, le café L’Hirondelle, petit troquet en face d’un cimetière reçoit ses habitués. Entre eux ils parlent de la vie, de l’actualité et de tout ce qui leur passe par la tête. Chacun son point de vue  mais jamais de disputes car ce lieu amical prête  à toutes les confidences.

« Les discussions de café du commerce » est une expression qui prend tout son sens en découvrant les Brèves de Comptoir de Jean-Marie Gourio. Des réflexions généralement peu fondées sur tout et n’importe quoi qui prêtent bien souvent à rire tellement elles sont souvent spontanées et parce que l’on s’y retrouve bien souvent. L’auteur en récolte près de 3000 par an, lui donnant une source intarrissable de recueils qui ont inspiré le metteur en scène Jean-Michel Ribes.

Brèves De Comptoir

Le grand public a découvert ces Brèves De Comptoir dans la série humoristique culte Palace déjà réalisé par Jean-Michel Ribes. C’est le regretté Jean Carmet qui les débitait avec talent dans de petites pastilles humoristiques entre les différents sketchs de la série. Le film qui sort cette semaine est lui un dérivé des pièces de théâtres sorties en 1994 et 1999 auquel le réalisateur a su donner une nouvelle dimension en évitant l’écueil du théâtre filmé qui était le grand risque de cette adaptation.

Tout l’histoire de Brèves de Comptoir se déroule en huis clos au café L’Hirondelle. Un bistrot situé face à un cimetière qui voit défiler à longueur de journée les corbillards. Le réalisateur a choisi de nous montrer différents moments forts de cette journée qui commence à 6h30 avec l’arrivée des habitués qui ne tardent pas à franchir les portes dès cette heure bien matinale, s’en vont puis reviennent ainsi plusieurs fois de suite jusqu’à la fermeture à 22h30 où ils ont bien du mal à quitter ce lieu si accueillant. 

Brèves De Comptoir

Difficile de compter le nombre de comédiens qui franchissent la porte de ce petit café pour glisser une petite perle. Des acteurs issus directement de la distribution de la pièce de théâtre, des fidèles de Jean Michel Ribes vu dans ses anciens films, séries TV et publicités et des têtes moins connus. Ca se bouscule pour apparaître dans le film ! On retiendra surtout les ex-Deschiens Yolande Moreau, François Morel et  Olivier Saladin, Bruno Solo, Laurent Gamelon et Régis Laspalès. Ils partagent tous un point commun, c’est qu’ils n’ont pas du trop se forcer pour trouver l’inspiration pour incarner ses personnages tant ils y ressemblent déjà au naturel ou dans leurs rôles les plus connus.

L’interprétation des comédiens semble parfois inégale. Alors que certains sortent leurs répliques avec le plus grand naturel, d’autres semblent être plus dans la récitation. Du coup quelques unes de ces Brèves de Comptoir tombent parfois à plat parce qu’elles ne s’enchaînent par forcément dans le contexte où qu’elles nous parleront moins. A moins qu’il ne s’agisse du temps pour s’habituer à ce récit pas comme les autres, sans réels autres dialogues que ces Brèves de Comptoir et sans véritable scénario. Ce qui est certain, c’est que tout le monde en trouvera bien quelques unes à leur goût quelque soit leur type d’humour.

 Brèves De Comptoir

MON AVIS

3/5

En sortant de ces Brèves De Comptoir, on a immédiatement envie d’aller s’en jeter un dans le premier troquet du coin pour entendre d’autres perles du même genre. Avec ce long métrage, Jean-Michel Ribes réussira peut être bien à augmenter la clientèle de tous les bistrots de France mais devrait aussi réunir toutes les générations autour d’une comédie universelle très réussie avec un brin de nostalgie de la période de Palace et Merci Bernard. Un film à consommer sans modération.

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : Jean-Michel Ribes

 – AVEC : Didier Bénureau, Yolande Moreau & Laurent Gamelon

 – SCENARIO : Jean-Michel Ribes & Jean-Marie Gourio

 – GENRE : Comédie

 – DUREE : 1h40

 – MUSIQUE : Reinhardt Wagner

 – SITE OFFICIELhttp://diaphana.fr/film/breves-de-comptoir-2

 – DATE DE SORTIE : 24 Septembre 2014

BONUS : Les Brèves De Comptoir de Jean Carmet dans Palace.

A LIRE AUSSI :

 – la critique de MUSEE HAUT, MUSEE BAShttp://xav-b.over-blog.com/article-25118665.html

 – la critique de BANCS PUBLICS (VERSAILLES RIVE DROITE)http://xav-b.over-blog.com/article-33420401.html