Critique Ciné : COMME UN AVION de Bruno Podalydès


 

Comme Un Avion

 

Alors qu’il a toujours confié le rôle principal des ses film à son frère Denis, le sujet de Comme Un Avion a paru si personnel à Bruno Podalydès qu’il s’est offert cette fois ci le premier rôle. Un voyage pour échapper au quotidien et faire le point sur la vie avec toujours le même humour et la même poèsie.

 

 

Passionné par l’Aéropostale et les premiers aviateurs, Michel n’a cependant jamais osé s’envoler. En découvrant que l’armature d’un kayak ressemble beaucoup à ces premiers avions, il décide de s’en acheter un en cachette de sa femme. Après des semaines d’entrainement, il est prêt à partir sur les flots mais des sa première escale, il fait la rencontre d’une restauratrice et ses amis dans un cadre charmant qui ne lui donne plus envie d’en repartir.

Le titre Comme Un Avion est une allusion à la chanson Comme Un Avion Sans Aile de Charlelie Couture qui illustre bien le kayak pour Michel, ce passionné d’aviation qui n’a jamais osé franchir le pas. Mais l’histoire du nouveau film de Bruno Podalydès est avant tout une réflexion sur la vie qui passe et les choix que l’on doit faire.

Comme Un Avion

Michel est son propre patron d’une boite d’infographie qui marche bien, il est marié avec une femme qu’il aime, bref on pourrait penser qu’il a une belle vie. Pourtant, il cache un vide dans son cœur qu’il n’avait pas réussi à combler jusqu’à ce qu’il découvre qu’une toute autre vie est possible pas très loin avec la rencontre d’une charmante restauratrice.

Comme Un Avion est une jolie fable poétique et un brin absurde dans son humour comme Bruno Podalydès en a le secret. On pense un peu à Woody Allen ou à Alain Resnais pour ce traitement de la fantaisie. Une comédie qui ne cherche pas le gag à tout prix mais qui se suit sourire aux lèvres en permanence et réserve tout de même quelques beaux éclats de rires. On se laisse embarquer comme le héros par le charme de cette balade sur l’eau et des rencontres qu’il peut faire.

Comme Un Avion

Dans ce film Bruno Podalydès s’offre le luxe d’hésiter entre sa femme jouée par Sandrine Kiberlain que l’on voit de plus en plus dans des comédies et Agnès Jaoui, la patronne de la guinguette dont il ne veut plus partir. La comédienne n’est ici pas très loin des films qu’elle a pu écrire et interpréter avec Jean-Pierre Bacri.

Comme les réalisateurs cités plus haut, Bruno Podalydès a sa petite bande de fidèles qui commence par son frère Denis toujours aussi amusant mais aussi Michel Vuillermoz ou les moins connus Jean-Noël Brouté et l’intrigante et touchante Vimala Pons. Il a aussi réservé un rôle très drôle de pêcheur grognon à Pierre Arditty.

 

Comme Un Avion

 

 

MON AVIS :

 2/5 

Si l’histoire de Comme Un Avion est très belle et amusante et qu’elle se suit avec le plus grand plaisir, il faut bien reconnaître qu’elle est tellement personnelle qu’on ne comprend pas trop où il veut en venir au final. Pas de quoi gâcher pour autant notre plaisir, mais on sort de la salle en s’interrogeant encore sur le message du film. Comme Un Avion n’est certainement pas le meilleur film de Bruno Podalydès mais devrait tout de même réjouir les fans du réalisateur.

 

 

 

FICHE TECHNIQUE :

RÉALISATEUR : Bruno Podalydès

AVEC : Bruno Podalydès, Sandrine Kiberlain & Agnès Jaoui

SCÉNARISTE : Bruno Podalydès

GENRE : Comédie

DURÉE : 1h45

NATIONALITÉ : Française

DISTRIBUTEUR : UGC Distribution

SITE OFFICIEL : http://www.ugcdistribution.fr/film/comme-un-avion_246

DATE DE SORTIE : 10 juin 2015

 

 

A LIRE AUSSI :