Critique Ciné : CRAZY AMY de Judd Apatow

Crazy Amy

Il se sera fait attendre ce nouveau film de Judd Apatow ! Il faut dire qu’Universal a du longtemps hésiter pour savoir comment distribuer ce long métrage dont le premier rôle est tenu par Amy Schumer, une humoriste américaine encore assez peu connue par chez nous. Sorti durant l’été dans le monde entier, ce n’est qu’en ce mois de novembre que le film arrive finalement dans nos salles, un pari risqué au temps du téléchargement intempestif.

Très attachée à son père, Amy a bien retenue la leçon qu’il répétait sans cesse : la monogamie n’est pas réaliste. Depuis, la jeune femme suit ce conseil à la lettre et préfère largement les relations d’un soir à la recherche du grand amour. Lorsqu’elle est chargée d’interviewer un médecin sportif, elle va cependant réaliser que cet homme attachant mériterait peut être de se poser enfin…

Peut on réellement considérer Crazy Amy comme un film de Judd Apatow ? Le réalisateur a, en effet, toujours jusque là écrit les scénarios de ses longs métrages de 40 ans, Toujours Puceau à 40 Ans Mode D’Emploi en imposant un nouveau type d’humour qui a depuis influencé de nombreux artistes. Cette fois ci c’est l’humoriste Amy Schumer qui a écrit ce long métrage dont elle tient le premier rôle. On a du coup l’impression que le réalisateur a plutôt voulu lui rendre service en collant son nom au sien que de signer un nouveau long métrage plus personnel.

Crazy Amy

Venue du stand up, Amy Schumer s’est progressivement fait connaitre aux Etats Unis grâce a sa participation à différentes émissions de la chaîne Comedy Central. Elle y a désormais depuis 2013 son propre show Inside Amy Schumer qui en a fait une véritable star outre atlantique. Elle est aussi apparue dans de petits rôles dans les séries Girls et Louie et au cinéma dans Jusqu’à Ce Que La Fin Du Monde Nous Sépare. Rien de tout cela n’a cependant pu vraiment nous la faire découvrir en France puisque Inside Amy Schumer ne sera diffusé en France qu’à partir du mois de décembre 2015 sur MTV.

C’est donc surtout pour son réalisateur Judd Apatow qu’on ira avant tout découvrir ce Crazy Amy. Le long métrage porte bien la patte du metteur en scène qui depuis Funny People traîne une sorte de déprime qui donne des allures de montagnes russes à ses histoires passant très vite du rire aux larmes. Le scénario de Crazy Amy a beau être écrit par Amy Schumer d’après ses propres déboires sentimentaux et sa relation avec son père, le réalisateur s’est bel et bien emparé de ce sujet pour le faire sien.

Crazy Amy

Il faut tout de même avouer que le résultat est bien loin de ce qu’il a pu nous offrir précédemment. Première frustration, a l’exception de Bill Hader (En Cloque Mode D’Emploi, Supergrave) on ne retrouvera ici aucun des acteurs habituels de l’écurie Apatow. Ce seul survivant, pas non plus très connu en France en dehors des inconditionnels du réalisateur, joue le docteur qui va faire évoluer Amy sur son approche des relations amoureuses. On a connu bien plus inspiré dans ses précédent rôles qu’ici où il n’a pas grand chose de drôle à défendre. Seconde frustration, le film manque clairement de délires régressifs qui faisait la force des précédents films.

Amy Schumer est certes très amusante mais son film ne cherche pas à faire dans la vanne à tout va et les moments de franche rigolade se font plutôt rares. La faute peut être à une distribution qui manque de seconds rôles délirants pour pimenter l’histoire. Bien rodée à la comédie Brie Larson joue la soeur d’Amy beaucoup plus sage et rangée et donc malheureusement pas franchement amusante sans pour autant avoir à reprocher quoi que ce soit à cette talentueuse actrice. Le second rôle le plus amusant du film est celui du père d’Amy joué par Colin Quinn venu lui aussi du Stand Up dont le personnage raciste et peu aimable sort des scuds qui vont très souvent mouches. On aura bien du mal à reconnaître Tilda Swinton bien plus féminine et drôle qu’à l’habitude en rédactrice en chef particulièrement cassante avec ses collaborateurs. Le catcheur et acteur John Cena étonne vraiment en jouant de son image dans un registre où il n’avait jamais eu l’occasion de s’illustrer tout comme le basketteur Lebron James.

Crazy Amy

 

MON AVIS :

 2/5 

Après avoir produit le film Mes Meilleures Amies et la série Girls, le réalisateur Judd Apatow semble avoir voulu à son tour s’attaquer à la comédie girly trash. Mais en confiant l’écriture de ce film à une Amy Schumer à qui il semble avoir trop fait confiance, le réalisateur risque de décevoir beaucoup de ses fans qui ne reconnaîtront pas son humour dans ce nouveau film. Peut être que Crazy Amy plaira cette fois ci plus à un public féminin qu’aux hommes qui pouvaient jusque là toujours s’identifier aux héros de ses précédents films. Nul doute que le réalisateur saura se se réconcilier avec eux avec son prochain long métrage.

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Trainwreck
  • RÉALISATEUR : Judd Apatow
  • AVEC : Amy Schumer, Bill Hader & Brie Larson
  • SCÉNARISTE : Amy Schumer
  • MUSIQUE : Jon Brion
  • GENRE : Comédie Romantique
  • DURÉE : 2h05
  • NATIONALITÉ : Américain
  • SITE OFFICIEL : http://www.trainwreckmovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 18 novembre 2015

 

 

A LIRE AUSSI :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *