Critique Ciné : INVINCIBLE de Angelina Jolie

CritiqueCiné2014

 Invincible

Furio a été pendant des années la référence en matière de films sur les prisonniers de guerre américains au Japon mais à l’approche du soixante dixième anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondial, il semblerait que le sujet soit à nouveau une inspiration pour les studios. Après Les Voies Du Destin en juin, c’est une autre histoire vraie incroyable qui nous est raconté par Angelina Jolie dans Invincible, celle de l’athlète Louis Zamperini.

Le jeune Louie Zamperini était mal parti dans la vie jusqu’au jour où son frère le pousse à s’inscrire dans un club d’athlétisme. Doté d’incroyables capacités de coureur, il se fera remarquer aux Jeux Olympiques de 1936 à Berlin. Mais lorsque la Seconde Guerre Mondiale éclate, il se retrouve dans un bombardier qui va s’écraser en mer. Après 45 jours dans un canot de survie, il est fait prisonnier par les japonais et passera deux ans dans un camp. Cependant rien ne semble pouvoir abattre cet homme à la volonté de fer.

Si les super héros n’existent pas, le véritable Louis Zamperini semble être ce qui pourrait s’en rapprocher le plus. Non seulement il était capable de prouesses sur une piste d’athlétisme mais sa capacité de survie au delà de toutes épreuves font de lui un véritable héros. Un destin hors du commun qu’Hollywood a depuis longtemps envie de porter sur grand écran. C’est finalement sa biographie sorti en  2010 qui a servi à porter cette histoire vraie sur grand écran avec Angelina Jolie à la réalisation.

 Invincible

C’est un film à fort potentiel à Oscars que délivre la jeune réalisatrice pour son second long métrage. On y sent l’influence flagrante de Clint Eastwood dans la façon de filmer l’Histoire avec un grand H. Après un long prologue sur sa jeunesse, le film bascule d’abord dans un film de guerre très réussi avec une scène de bombardement épique suivi d’une seconde mission qui tourne à la catastrophe. S’en suit alors le début du calvaire du héros. Pendant une bonne heure, on va vivre les quarante cinq jours de survie à bord d’un canot pneumatique avec ses deux camarades avant de le suivre dans le camp de travail au Japon.

Sans remettre en doute la véracité de ce récit, on pourra s’étonner de voir que le traitement réservé à Louis Zamperini dans ce camp ressemble en tout point à celui des héros de ce genre de films. Que ce soit Colin Firth dans Les Voies Du Destin,  ou David Bowie dans Furyo tous semblent avoir été confronté strictement au même genre de tortionnaire carriériste. Même si l’horreur est bien présente, on a du coup une méchante impression de déjà vu. De plus ce calvaire est filmé avec tant de détails qu’il finit au bout du compte par devenir insupportable.

 Invincible

Petit à petit Jack O’Connel va certainement faire son trou à Hollywood. Celui qui incarne brillamment Louis Zamperini dans ce film était à l’affiche cet été du film carcéral Les Poings Contre Les Murs. Le contraste entre ces deux rôles est impressionnant. Là où il était parfaitement détestable en voyou dans ce dernier, il se transforme ici en héros qu’on ne peut que soutenir dans cette atroce série d’épreuves. Il est vrai que Louis Zamperini était avant tout mal parti dans la vie et aurait bien pu finir comme le personnage de Les Poings Contre Les Murs. Il avait également déjà joué les petites frappes dans le film d’horreur Eden Lake où des ados torturait un jeune couple et les soldats héroïque dans 300, La Naissance D’un Empire.

L’escadron du bombardier dans lequel il est enrôlé et plutot pas mal peuplé avec d’abord l’excellent Domhall Gleeson (Il Etait Temps) mais aussi Garrett Hedlund (Tron L’Héritage) et Jay Courtney (Divergente, Die Hard 4). Le tortionnaire japonais est joué par le musicien japonais Miyavi qui n’a rien a envier aux autres comédiens qui ont joués ce genre de salopard. Dommage qu’Angelina Jolie ne se soit pas octroyé un petit rôle dans son long métrage car c’est généralement dans les films dramatiques qu’elle est beaucoup plus intéressante que dans les nanards d’action.

 

Invincible

 

MON AVIS :

3/5

Sur un scénario écrit par les Frères CoenAngelina Jolie signe avecInvincible une oeuvre très classique qui semble comme un appel du pied pour la course aux Oscars. Un très beau film sur une histoire absolument incroyable assez dure à supporter. L’occasion pour Jack O’Connell de s’imposer encore plus après sa prestation dans Les Poings Contre Les Murs. Il est ici bien accompagné par la génération montante du cinéma hollywoodien tous appelés à être revus très vite. 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – TITRE ORIGINAL : Unbroken
  •  – REALISATEUR : Angelina Jolie
  •  – AVEC : Jack O’Connell, Domnhall Gleeson & Garrett Hedlund
  •  – SCENARISTES : Joel & Ethan Cohen, William Nicholson & Richard Lagravenese
  •  – GENRE : Biopic / Drame / Guerre
  •  – DUREE : 2h17
  •  – MUSIQUE : Alexandre Desplat
  •  – NATIONALITE : Américaine
  •  – DISTRIBUTEUR : Universal Pictures International France
  •  – SITE OFFICIELhttp://www.invincible-lefilm.com/
  •  – DATE DE SORTIE : 07 Janvier 2015

A LIRE AUSSI :