Critique Ciné : JOE de David Gordon Green

CritiqueCiné2014

http://nsm08.casimages.com/img/2014/05/06/14050603312817207912209953.jpg

Avec Prince Of Texas, le réalisateur David Gordon Green avait déjà mis la pédale douce sur la comédie après trois gros films délirants. Maintenant c’est totalement fini de rire avec Joe, son nouveau long métrage tourné dans la foulée de Prince Of Texas dont il partage les paysages du Texas. Une fois de plus c’est à ses premiers fans que le réalisateur va faire plaisir tandis que ceux qui pouvaient encore s’attendre à un long métrage dans la lignée de Délire Express risquent d’être très surpris.

Ancien taulard, Joe a maintenant une entreprise de bûcherons dont les affaires marchent plutôt bien. Un jour le jeune Gary vient lui demander de l’embaucher avec son père. Lorsque Joe va découvrir les mauvais traitements que lui inflige son paternel, il va prendre le jeune homme sous son aile afin de tenter de lui offrir un avenir meilleur. Cela ne l’empêchera pas de se faire rattraper par ses anciens démons…

Adapté d’un roman de Larry Brown, Joe a un coté très documentaire. Le film commence par suivre Joe dans son travail quotidien et ses relations avec ses ouvriers. David Gordon Green prend son temps pour filmer toutes les activités des bûcherons expliquées de façon décousue sautant d’un poste à l’autre d’une manière peu cinématographique. Une sensation documentaire qui va perdurer tout le long du film car le réalisateur semble plus vouloir filmer ses personnages façon Striptease que développer réellement une histoire.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/05/06/14050603312017207912209950.jpg

On attend patiemment et sans pourtant réellement s’ennuyer qu’il se passe enfin quelque chose dans le film. On passe ainsi d’un personnage à l’autre en se demandant où veut nous entraîner le réalisateur. Joe se promène, va voir les putes, traîne chez lui. Une vie plate et monotone sans grand intérêt. Pour le jeune Gary, la vie est plus rude car son père fait la misère à toute la famille alcoolique et semi clochard il n’hésite pas à cogner sa femme, son fils et sa fille devenue subitement muette certainement à cause des mauvais traitements qu’elle a subit.

Le film fait un peu penser à un western moderne, comme si le Texas n’avait jamais oublié ses cowboys. Des règlements de compte féroces dans les bars et des shérifs qui veillent au grain. David Gordon Green rejoint les nombreux réalisateurs qui suivent cette nouvelle vague qui revient en force avec des longs métrages tels que Les Amants Du Texas ou Des Hommes Sans Loi. Il délaisse le coté contemplatif inspiré par Terrence Malick de Prince Of Texas pour un film bien plus sombre.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/05/06/14050603312217207912209951.jpg

Lassé de tourner dans de sombres navets, Nicolas Cage avait mis un an à chercher le bon scénario pour son retour. Il livre ici une prestation très brute où il se montre réellement tel qu’il est. Cela change de tous ces films dans lequel il l’habitude d’en faire des caisses. Ici l’acteur semble avoir voulu apparaître à nu, dévoilant pour la première fois ses vrais tatouages. Le problème est qu’il n’a pas grand chose à jouer et au lieu d’en faire trop, il est cette fois ci assez absent et éteint. On ne comprendra jamais vraiment ce que le personnage a en tête et ce qui le pousse à se comporter ainsi.

Le rôle de Gary est tenu par Tye Sheridan, jeune acteur révélé par Terrence Malick dans A La Merveille et qui tourne désormais chez ses disciples Jeff Nichols pour Mud et maintenant David Gordon Green. Une prestation bien plus convaincante de jeune homme courageux et qui n’a pas peur d’en démordre. Autre réussite du casting, celui du père de Gary joué par Gary Poulter un véritable SDF trouvé au hasard qui semble être passé à coté d’une grande carrière. Il est malheureusement décédé avant même d’avoir pu découvrir sa prestation dans le film comme si la vie avait voulu lui faire enfin un cadeau avant de s’arrêter.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/05/06/14050603312417207912209952.jpg

MON AVIS

2/5

C’est l’atmosphère qui se dégage de ce film qui tient le spectateur en haleine plus que son intrigue. Une descente dans les milieux les plus pauvres du Texas moderne porté par des acteurs investis en tout cas pour le prometteur Tye Sheridan et le déjà regretté Gary Poulter. On préférait cependant lorsque David Gordon Green nous faisait marrer avec de grosse comédies.

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : David Gordon Green

 – AVEC : Nicolas Cage, Tye Sheridan & Gary Poulter

 – SCENARISTE : Gary Hawkins

 – GENRE : Drame

 – DUREE : 1h57

 – MUSIQUE : Jeff McIlwayn

 – SITE OFFICIELhttp://joefilm.net/

 – DATE DE SORTIE : 30 Avril 2014

A LIRE AUSSI :

 – la critique de PRINCE OF TEXAS de David Gordon Greenhttp://xav-b.over-blog.com/article-120940191.html

 – la critique de VOTRE MAJESTE de David Gordon Greenhttp://xav-b.over-blog.com/article-83829453.html

 – la critique de DELIRE EXPRESS de David Gordon Greenhttp://xav-b.over-blog.com/article-25499661.html

 – la critique de HELL DRIVER avec Nicolas Cagehttp://xav-b.over-blog.com/article-70712456.html

 – la critique de LE DERNIER DES TEMPLIERS avec Nicolas Cagehttp://xav-b.over-blog.com/article-66684726.html

 – la critique de DES HOMMES SANS LOIhttp://xav-b.over-blog.com/article-109617326.html

 – la critique de LES AMANTS DU TEXAS : http://xav-b.over-blog.com/article-119897944.html

  • Film streaming

    thank you, tres bon film