Critique Ciné : JUPITER, LE DESTIN DE L’UNIVERS de Andy et Lana Wachowski

CritiqueCiné2014


Jupiter, Le Destin De L'Univers

Des Frères Wachowski, cela fait longtemps que l’on attend plus grand chose. Après avoir marqué les esprits avec Bound et surtout le premier Matrix, les frangins avaient déjà bien déçu avec les deux suites de leur trilogie. Ce ne sont pas non plus les récents Speed Racers et Cloud Atlas qui nous ont réconciliés avec leur cinéma. Histoire de tenter de retrouver leur public, ils se replongent dans la Science Fiction à grand spectacle avec Jupiter, Le Destin De L’Univers, l’heure de la renaissance ?

 

 

Fille d’immigrés d’Europe de L’Est, Jupiter Jones vit aux Etats Unis où elle doit aider sa famille en travaillant dans une société de ménage. Elle ne se doute alors pas qu’elle est la réincarnation d’une ancienne reine qui régnait sur l’univers et dont l’héritage est disputé par ses trois enfants. Lorsque le code génétique de Jupiter est détectée sur Terre, la jeune femme va se retrouver menacer par cette fratrie car elle pourrait réclamer ses droits sur la Terre et les priver d’une ressource indispensable à leur survie.

Le genre du Space Opera est en train d’opérer son grand retour grâce à des longs métrages tels que les Star Trek de J.J. Abrams, Avatar, John Carter ou l’excellent Les Gardiens De La Galaxie de Marvel. Avant de retrouver le maître du genre Star Wars au mois de décembre, c’est au tour des Frères Wachowski de s’y frotter avec Jupiter, Le Destin De L’Univers. Le probable début d’une nouvelle franchise qui n’attend que son succès en salle pour se développer.

Jupiter, Le Destin De L'Univers

Réalisateurs et scénaristes, Andy & Lana Wachowski développent ici un nouvel univers où la Terre ne serait en réalité pas la seule planète habitée de notre système solaire mais une colonie parmi d’autre où les humains seraient régulièrement moissonnés pour permettre à une élite d’atteindre l’immortalité. Si on se prend facilement au jeu de cet univers de science fiction, l’histoire très terre à terre de l’héroïne Jupiter Jones laisse beaucoup plus à désirer. Cette famille d’immigrés d’Europe de L’Est misérable qui vit de ménages et magouille n’a elle rien d’attirante. Etait-il réellement nécessaire de dépeindre une telle misère comme cadre de vie pour l’héroïne qui était pourtant à la base la fille d’un scientifique et d’une brillante étudiante ?

Le scénario de Jupiter, Le Destin De L’Univers ne cesse de décevoir. On attend pendant un long moment que l’histoire s’emballe enfin et nous fasse visiter l’univers promis par la bande annonce. Au final c’est le même scénario qui se reproduit à trois reprises. Jupiter Jones se fait kidnapper à trois reprises pour rendre une visite peu courtoise aux trois héritiers de la Reine dont elle est la réincarnation et se fait à chaque fois sauver par un soldat déchu. Beaucoup de discussions peu captivantes et des scènes d’actions qui font dans l’esbroufe mais manque radicalement d’enjeu et d’originalité.

Jupiter, Le Destin De L'Univers

Au bénéfice de Jupiter, Le Destin De L’univers, il faut reconnaître que les effets spéciaux supervisés par John Gaeta (Matrix), les costumes et les décors sont absolument splendides. Un mélange d’univers qui a nécessité le travail d’innombrables compagnies spécialisées dont les Français de Buf qui assurent un dépaysement total. L’influence de la prélogie Star Wars est indéniable, on se croirait presque de retour sur Naboo avec la Princesse Amidala. Dommage que la 3D n’apporte absolument rien de plus à cette réussite. La superbe musique du film signée Michael Giacchino rappelle elle aussi les oeuvres de John Williams. Très réussie, elle est cependant parfois plus trépidante que l’action à l’écran.

Mila Kunis n’était pas le premier choix des réalisateurs pour le rôle de Jupiter Jones, mais à la vue du résultat on comprend mieux pourquoi Natalie Portman ou Rooney Mara ont refusé ce rôle. Elle ne fait qu’être bringuebalé d’un vaisseau à l’autre et à changer de tenue telle une poupée Barbie sans avoir une seule scène réellement mémorable. Toute l’action est pour son prince charmant joué par un Channing Tatum à nouveau recouvert de latex pour jouer un mélange entre humain et loup à la mâchoire carrée et aux oreilles pointues secondé par Sean Bean. Loin de sa prestation épatante dans La Merveilleuse Histoire Du Temps, Eddie Redmayne joue le plus redoutable des héritiers Abrasix mais avec sa voix étrange, il parait plus ridicule que vraiment dangereux. 

 

Jupiter, Le Destin De L'Univers

 

MON AVIS :

2/5

Pas évident de se lancer dans le Space Opera et de créér un univers riche et passionnant. Si les Frères Wachowski réussissent tout le coté esthétique de leur projet, ils semblent avoir passé trop peu de temps sur le scénario du film. Une histoire totalement improbable, répétitive et sans gros enjeu qui sent un peu trop le film d’exposition pour le début d’une franchise. Le problème c’est qu’avec un film aussi décevant, il n’est pas certain que le public se précipitent en salles pour le découvrir et réclamer la suite.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – TITRE ORIGINAL : Jupiter Ascending
  •  – REALISATEURS : Andy & Lana Wachowski
  •  – AVEC : Mila Kunis, Channing Tatum, Sean Bean & Eddie Redmayne
  •  – SCENARISTES : Andy & Lana Wachowski
  •  – GENRE : Science Fiction
  •  – DUREE : 2h07
  •  – MUSIQUE : Michael Giacchino
  •  – NATIONALITE : Américain
  •  – DISTRIBUTEUR : Warner Bros France
  •  – SITE OFFICIEL
  •  – DATE DE SORTIE : 04 Février 2015

 

 

A LIRE AUSSI :