Critique Ciné : L’AFFAIRE SK1 de Frédéric Tellier

CritiqueCiné2014

 L'Affaire SK1

Les faits divers criminels fascinent en masse les téléspectateurs accrocs à Faites Entrer L’Accusé ou Crimes, il est donc normal que le cinéma français s’en inspire de plus en plus pour les adapter au cinéma. Après La Prochaine Fois, Je Viserai Le Coeur, et La French C’est à une affaire encore plus dramatique que s’attaque Frédéric Tellier avec un long métrage que va certainement marqué ce début d’année.

 

AVERTISSEMENT

DES SCENES, DES PROPOS OU DES IMAGES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE DES SPECTATEURS

Nouveau venu au 36, Quai Des Orfèvres, Franck Magne se voit immédiatement confié une enquête sur le meurtre atroce de Pascale Escarfail . Une traque qui va se transformer en obsession pour le jeune inspecteur qui passe de fausses pistes en fausses pistes durant huit longues années où le tueur continue sa barbarie sur d’autres victimes sans jamais faillir. Entre guerre des équipes et le barrage de la loi, l’enquête piétine jusqu’au jour où l’étude des fichiers d’empreintes génétiques va permettre de coincer enfin le criminel…

L ‘Affaire SK 1 pour Serial Killer numéro un raconte la traque de Guy George le tristement célèbre Tueur de L’Est Parisien qui a rendu fou les policiers du Quai Des Orfèvres pour leur avoir glissé entre les doigts si longtemps durant les années 90. Le premier film au cinéma du réalisateur Frédéric Tellier qui s’est forgé une forte expérience à la télévision surtout avec le téléfilm Les Hommes De L’Ombre.

L'Affaire SK1

Que les choses soient claires, L’Affaire SK1 n’est pas un film à proprement parlé sur Guy George mais sur les enquêteurs qui l’ont recherché et les avocats chargé de sa défense. Le réalisateur a curieusement choisi de faire des allers retours dans le temps pour passer de scènes suivant les enquêteurs à d’autre se déroulant des années après durant le procés jusqu’à ce que les deux intrigues finissent par se rejoindre. De quoi nous perdre par moment et mettre en doute la culpabilité pourtant connue de tous de ce criminel.

Tout comme l’enquêteur « Charlie » Magne, Frédéric Tellier est devenu à ce point obsédé par cette histoire qu’il a épluché tous les documents possibles pour rester absolument fidèle aux faits. Il a pu pour cela profiter de l’aide du vrai policier et de quelques conseils de  son avocate Frédérique Pons. On sent aussi l’influence de grands réalisateur avec un clin d’oei au L.627 de Bertrand Tavernier mais surtout une histoire qui rappelle en plusieurs points Seven et Zodiac de David Fincher : Un jeune flic chargé d’une affaire atroce qui l’obsède cela ressemble à un joyeux mélange de ces deux films avec cependant un coté plus volontairement plus réaliste. Le réalisateur y va très fort dans la reconstitution des scènes de crimes et les photos des victimes particulièrement gore et qui mérite bien son avertissement.

 L'Affaire SK1

Premier choix du réalisateur, Raphaël Personnaz incarne l’inspecteur Franck Magne dit Charlie. Un comédien devenu incontournable depuis deux ans qui arrive à se glisser parfaitement dans la peu de personnage très différents. Nathalie Baye joue l’avocate Frédérique Pons toujours avec le même talent. Frédéric Tellier est allé chercher un acteur quasiment inconnu pour le rôle de Guy George, il s’agit de Adama Niane qui n’avait jusque là tenu que de petits rôles. Sa prestation pourrait bien lui permettre de se faire un nom même si il reste un personnage secondaire de ce film.

Olivier Gourmet est un incontournable du film de genre en France et tient ici un rôle d’enquêteur qui prend un peu sous son aile Franck Magne comme une sorte de Morgan Freeman dans Seven. On trouve aussi Christa Theret dans le rôle de la seule victime rescapée et Thierry Neuvic qui retrouve Raphael Personnaz croisé dans Au Bonheur Des Ogres pour un rôle d’inspecteur rival. Autre acteur peu connu William Nadylam joue le second avocat de Guy George. Ces deux comédiens noirs qui sont quasiment les seuls inconnus du casting prouve que le cinéma français a encore des efforts à faire pour leur donner plus de rôles.

 

L'Affaire SK1 

MON AVIS :

4/5

L’année démarre fort pour le cinéma français avec le premier film de Frédéric Tellier. L’histoire vraie de la traque de Guy George donne un film largement inspiré par les oeuvres de Bertrand Tavernier, Olivier Marchal et même David Fincher. Un enquête vraiment prenante et parfois violente dans ses images chocs doublé à la fois d’un film de procès malheureusement moins convaincant. Il serait pourtant dommage de passer à coté de cette première pépite de l’année.

 

  • FICHE TECHNIQUE :
  •  – REALISATEUR : Frédéric Tellier
  •  – AVEC : Raphaël Personnaz, Nathalie Baye & Olivier Gourmet
  •  – SCENARISTE : Frédéric Tellier & David Oelhoffen
  •  – GENRE : Thriller
  •  – DUREE : 2h00
  •  – MUSIQUE : Christophe La Pinta  & Frédéric Tellier
  •  – NATIONALITE : Française
  •  – DISTRIBUTEUR : SND 
  •  – SITE OFFICIELhttp://www.snd-films.com/
  •  – DATE DE SORTIE : 07 Janvier 2014

BONUS : Le reportage de Faites Entrer L’Accusé consacré à Guy George :