Critique Ciné : LA 5ÈME VAGUE de J. Blakeson


 

La 5ème Vague

 

Alors qu’on en a terminé avec Hunger Games et que Divergente et Le Labyrinthe toucheront bientôt à leurs fins avec leurs troisièmes opus, il était grand temps pour Hollywood de trouver une nouvelle saga littéraire pour jeunes adultes à porter sur grand écran. C’est Sony qui se lance désormais dans cette course aux dollars avec La 5ème Vague, une nouvelle histoire post apocalyptique qui va forcement être comparé à beaucoup d’autres films et séries du genre…

 

 

 

SYNOPSIS : Bien décidé à s’emparer de notre planète, des extra-terrestres lancent une attaque d’envergure qui par vagues successives va tenter d’éradiquer tous les humains. Avec son petit frère, Cassie est l’une des dernières survivantes des quatre premières vagues de cette attaque. Alors que la cinquième vague ne devrait pas tarder à s’abattre, la méfiance est de mise. Que nous réservent maintenant ces extra-terrestres ?

 

 

Nouvelle adaptation d’une trilogie de livres pour jeunes adultes écrite par Rick Yancey, La 5ème vague se distingue de Hunger Games ou autre Divergente en ne se déroulant pas, pour une fois, dans un univers dystopique cher au genre. Ce n’est cependant pas pour autant une histoire originale car les influences de L’Aube Rouge, L’Invasion des Profonateurs De Sépultures ou même de La Stratégie Ender sont clairement visibles ici.

La 5ème Vague

Comme L’Aube Rouge, La 5ème Vague commence par une invasion inattendue, un grand vaisseau surplombe la ville où habite Cassie, l’héroïne de l’histoire. Puis subitement c’est le Black Out : plus d’eau ni d’électricité ni aucun véhicule qui fonctionne, c’est la première vague. La seconde elle rappellera Le Jour D’Après ou San Andreas puisque les extra-terrestres déclenchent tremblements de terre et tsunamis. La troisième vague est un virus porté par les oiseaux qui va éradiquer une grosse partie de la population. Dans la quatrième vague, les extraterrestres ont pris le contrôle de certains humains destinés à devenir des sentinelles chargés d’éliminer les rares survivants.

Ces vagues successives seront rapidement survolées pour laisser l’héroïne Cassie seule dans un monde aux apparences post-apocalyptiques. Impossible à ce moment du film de ne pas penser à la série The Walking Dead car le message est alors le même : l’homme est un loup pour l’homme. La jeune femme est obligée de se méfier de tous ceux qu’elle croise dans ce monde où soit on tue soit on est tué. A son histoire, vient se greffer une nouvelle fois un triangle amoureux comme si cela était obligatoire dans ce genre de littérature. Celui-ci est clairement amené à se développer dans les éventuelles suites mais nous tape déjà sur les nerfs devant son évidence.

La 5ème Vague

En parallèle, on suit également le jeune frère de Cassie enrôlé dans une armée d’enfants comme dernier rempart contre les envahisseurs. Cette partie d’entraînement dans une caserne rappelle pour le coup énormément La Stratégie Ender, autre best-seller pour jeunes adultes porté récemment sur grand écran. C’est là que l’on comprendra ce qu’est La 5ème Vague dans une intrigue reprenant le classique Invasion des Profanateurs de Sépultures. Fait assez curieux, de tout le film on ne verra jamais un seul véritable extra-terrestre et on n’aura jamais l’occasion de visiter leur vaisseau mère comme si là encore les scénaristes en gardaient sous le coude pour les suites.

Le rôle de Cassie est tenue par Chloë Grace Moretz, la jeune révélation de Kick Ass, désormais âgée de 18 ans, semble plus jeune ici que dans ses rôles plus sérieux dans Equalizer ou Dark Places. Elle joue ici la jeune ado sortie du lycée appelée à devenir héroïne de la résistance contre les extra-terrestres. Face à elle, c’est finalement à Liev Schreiber qu’échoue le rôle de l’inquiétant Colonel Vosch après que de grands noms aient refusé le film. Comme à son habitude l’acteur joue le méchant de base sans surprise ni intérêt de la même manière que Maria Bello qui joue son second. Le triangle amoureux se joue entre l’inconnu Alex Roe et Nick Robinson découvert dans Jurassic World. On retrouve aussi Maika Monroe, héroïne du film d’horreur It Follows, méconnaissable dans le rôle de la rebelle Ringer.

La 5ème Vague

 

 

MON AVIS :

 2/5 

C’est avec beaucoup de curiosité que l’on attendait cette nouvelle histoire d’invasion extra-terrestre. Malheureusement le film de J. Blakeson ne fait que cumuler des choses vues et revues ailleurs. Dire qu’il a fallu trois scénaristes dont le réputé Akiva Goldsman pour signer cette adaptation, on se demande s’il n’y a pas du foutage de gueule dans l’air. Le long métrage s’adressant avant tout aux ados, on peut penser qu’ils n’ont pas vus les oeuvres copiées. Si il y a bien quelques scènes réussies et une certaine dose de suspense, nous ne sommes pas franchement sur de vouloir voir la suite tant on est déjà certains que nous serons encore déçus.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : The 5th Wave
  • RÉALISATEUR : J. Blakeson
  • AVEC : Chloë Grace Moretz, Nick Robinson, Alex Roe & Maika Monroe
  • SCÉNARISTES : Susannah Grant, Akiva Goldsman, Jeff Pinkrner
  • MUSIQUE : Henry Jackman
  • GENRE : Science Fiction
  • DURÉE : 1h57
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Sony Pictures Releasing France
  • SITE OFFICIEL : http://www.sonypictures.com/movies/the5thwave/
  • DATE DE SORTIE : 27 janvier 2016

 

 

A LIRE AUSSI :

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *