Critique Ciné : LEGEND de Brian Helgeland


 

Legend

 

Le talent de Tom Hardy n’est désormais plus à prouver. Véritable acteur caméléon capable de changer de voix et d’apparence à quasi chacune de ses apparitions à la manière d’un Johnny Depp, l’acteur n’a cependant jamais encore été récompensé pour ses brillantes prestations. C’est peut être pour cela qu’il met les bouchées doubles dans Legend en incarnant à lui tout seul les célèbres frères jumeaux mafieux Ronald et Reginald Kray.

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

 

SYNOPSIS : Lorsque Frances est tombée amoureuse de Reginald Kray, elle espérait que le gangster allait abandonner toutes ses affaires pour mener une vie sereine avec elle. Si il a bien essayé un moment, son passé l’a rapidement rattrapé d’autant plus que son frère Ronald, plutôt du genre ingérable, n’a lui jamais eu l’intention de raccrocher…

 

 

Les frères Kray ont déjà fait l’objet de plusieurs livres biographiques et même déjà d’un premier film en 1990. Avec Legend, le réalisateur Brian Helgeland a choisi de raconter à nouveau cette histoire mais vu par le biais de Frances Shea, la femme de Reginald Kray. Il se concentre donc sur les dernières années avant la chute des deux gangsters plutôt que de nous raconter toute la carrière des deux jumeaux qui avaient la main mise sur le East End Londonien des années 60.

Legend

Pour présenter les deux jumeaux, Reggie peut être considéré comme la tête pensante sans qui les frangins n’auraient jamais aussi bien réussi dans leurs affaires. Ronald, lui est plus la brute épaisse qui aurait du finir à l’asile pour son impulsivité et sa violence si son frère n’avait pas utiliser tous les moyens pour l’en faire sortir. Ils semblent être très clairement l’influence de Quentin Tarantino et Robert Rodriguez pour les frères Gecko du film Une Nuit En Enfer.

On pourra peut être le regretter mais on ne verra donc pas ici comment les Frères Kray sont devenus aussi célèbres. Lorsque le film commence leur légende est déjà bien établies. Les combats de boxe et les braquages sont derrière eux. Ils sont désormais patron de clubs où se côtoient gens de la haute société, célébrités et brigands notoires. Malgré tout, les frangins utilisent encore des méthodes d’intimidation qui leur créent de nombreux problèmes avec la justice au désespoir de Frances.

Legend

Même si il s’agit d’une histoire vraie encore assez peu vue à l’écran, Legend ressemble malgré tout à tous les films de mafieux que l’on a pu voir au cinéma de Scarface au récent Strictly Criminal en passant même par La French. Les protagonistes changent mais les méthodes restent les mêmes. Le film ne manque pas de scènes de tension avec de violentes bagarres qui méritent bien l’interdiction aux moins de 12 ans mais aussi de scènes très amusantes.

Tom Hardy est une nouvelle fois exceptionnel et même deux fois plus que d’habitude dans ce double rôle. Il trouve encore de nouvelles voix et de nouvelles attitudes qui permettent parfaitement de distinguer les deux jumeaux. Seul la technique le dessert un peu car les plans où les deux frères sont présents côte à côte à l’image sentent souvent le bricolage. Le rôle de Frances est confiée à Emily Browning, impeccable pour incarner la fragilité de cette jeune fille un peu paumée qui pensait avoir trouvé le grand amour en Reggie Kray.

 

Legend

 

 

MON AVIS

 3/5 

Même si il n’a pas rien d’original, Legend est un très bon film mafieux porté par un Tom Hardy une nouvelle fois au top. Il arrive à rendre totalement sympathique ces deux célèbres gangsters pourtant archi-violent voir carrément fous. Si ce portrait sans charges pourrait déplaire à certains, ils ne faut pas oublier qu’à l’époque ils étaient quasiment des stars qui côtoyait le gratin dans leurs propres clubs. Dommage cependant que le manque de budget n’a pas permis une intégration parfaite à l’image simultanément des deux frangins incarné par Tom Hardy.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Brian Helgeland
  • AVEC : Tom Hardy, Emily Browning & Paul Anderson
  • SCÉNARISTE : Brian Helgeland
  • MUSIQUE : Carter Burwell
  • GENRE : Biopic, Polar
  • DURÉE : 2h11
  • NATIONALITÉ : Britannique, Français
  • DISTRIBUTEUR : StudioCanal
  • SITE OFFICIEL :
  • DATE DE SORTIE : 20 janvier 2016

 

 

A LIRE AUSSI :

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *