Critique Ciné : LES NOUVELLES AVENTURES D’ALADIN de Arthur Benzaquen


 

Les Nouvelles Aventures d'Aladin

 

Honnêtement, l’annonce d’une nouvelle version d’Aladin avec Kev Adams dans le rôle titre laissait craindre le pire avant même le premier tour de manivelle. On se souvient forcement de films français du même genre qui se sont révélés être au final particulièrement catastrophiques. Sur le papier ces Nouvelles Aventures d’Aladin de Arthur Benzaquen avait tout pour prendre le même chemin et pourtant la bande annonce laisse un espoir d’un film peut être pas aussi mauvais que prévu…

 

 

Père Noël aux Galeries Lafayette, Sam est forcé par les enfants de raconter une histoire. Il choisi l’histoire d’Aladin qu’il va broder à sa manière en s’inspirant de sa propre vie et de ses rêves. Son Aladin aura le coupe de foudre pour la princesse du royaume mais le grand vizir qui convoite le trône à lui aussi des plans pour la princesse. Aidé par un génie, Aladin reviendra à Bagdad en riche prince mais cela suffira t’il pour conquérir la belle Shallia ?

A chaque nouvelle génération de comique son conte des Milles et Une Nuit ? Après la désastreuse adaptation de la bande dessinée Iznogoud avec Michael Youn, Kev Adams devient Aladin dans une adaptation très libre du conte dont la version la plus connue est certainement celle des Studios Disney. Le film réalisé Arthur Benzaquen reprend exactement la même recette que Patrick Braoudé pour Iznogoud : l’acteur comique du moment entouré d’un pléthore de second rôles réputés avec encore un grand Vizir qui veut prendre la place du Calife. On comprend que le film ait été accueilli à boulets rouges par la presse spécialisé.

Les Nouvelles Aventures d'Aladin

Pourtant il faut reconnaître qu’Arthur Benzaquen a bien analysé le film pour en éviter les écueils. Il s’inspire aussi beaucoup du Astérix & Obélix : Mission Cléopatre d’Alain Chabat avec une bonne dose de second degrés et d’anachronismes amusants. Nous sommes quand même bien loin du compte ici car Les Nouvelles Aventures D’Aladin est assez inégale dans ses gags et nous offrira plus souvent quelques sourires que de francs éclats de rire.

Les effets spéciaux sont la plupart des temps très corrects pour un film français alors que les quelques scènes d’actions sont elles particulièrement ratées avec l’usage flagrant de cascadeurs à la place de acteurs plongés dans le noir pour duper le spectateur. Même si c’est pour le gag, on regrettera que la meilleure scène d’action soit volontairement juste racontée que montrée pour de vrai car elle avait tout pour donner un grand spectacle qui aurait vraiment bénéficié à la qualité du film.

Les Nouvelles Aventures d'Aladin

Les Nouvelles Aventures d’Aladin ressemble beaucoup à une réunion de l’équipe du film Les Souvenirs de Jean Paul Rouve dans lequel Arthur Benzaquen tenait un petit rôle. Jean Paul Rouve est ici le grand Vizir, Michel Blanc le souverain de Bagdad et William Lebghil est une nouvelle fois le meilleur ami du héros. Le revoir avec Kev Adams donne au début du film l’impression d’être dans l’adaptation de la série Soda au cinéma. Leurs deux personnages de galériens dans le film a tout en effet pour être le futur des losers de la série de M6.

Humoriste préféré de la jeune génération, Kev Adams a beau avoir le premier rôle, il n’est clairement pas le personnage le plus drôle du film. Il se contente de rester le même personnage qu’il joue tout le temps au lieu de tenter de proposer quelque chose d’un peu différent. Il se fait du coup largement éclipser par un Jean-Paul Rouve épatant et un Eric Judor très en forme en génie sorti de la lampe. Découverte dans Le Grand Journal de Canal +, Vanessa Guide joue la belle princesse Shallia amusante et sexy. Les fans d’Audrey Lami seront certainement content de la retrouver fidèle à elle même tandis qu’on pourra regretter que Michel Blanc n’ait pas eu le droit à des répliques digne de son immense talent.

 

Les Nouvelles Aventures d'Aladin

 

 

MON AVIS :

 2/5 

Les Nouvelles Aventures d’Aladin n’est clairement pas la catastrophe à laquelle on s’attendait et réserve quelques bons moment d’amusement avec un second degré clairement inspiré par Alain Chabat. On reste cependant assez sceptique sur le talent de Kev Adams qui comme dans Les Profs se fait largement éclipsé par les seconds rôles. Il est certains que ce long métrage plaira avant tout à son public de base de 12-20 ans à qui manqueront les références pour pouvoir comparer avec des comédies du même genre bien plus réussies.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Arthur Benzaquen
  • AVEC : Kev Adams, Jean-Paul Rouve, William Lebghil & Vanessa Guide
  • SCÉNARISTE : Daive Cohen
  • MUSIQUE : Maxime Desprez & Michael Tordjman
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h47
  • NATIONALITÉ : Française
  • DISTRIBUTEUR : Pathé Distribution
  • SITE OFFICIEL : http://www.pathefilms.com/lesnouvellesaventuresdaladin
  • DATE DE SORTIE : 14 octobre 2015

 

 

A LIRE AUSSI :

 

 

 


Une pensée sur “Critique Ciné : LES NOUVELLES AVENTURES D’ALADIN de Arthur Benzaquen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *