Critique Ciné : MEN, WOMEN & CHILDREN de Jason Reitman

CritiqueCiné2014

Men, Women & Children

Il y a neuf mois le réalisateur Jason Reitman sortait Last Days Of Summer, comme une sorte de parenthèse dans sa carrière en abordant un genre différent par rapport à ses habitudes. Avec Men, Women & Children, il revient très vite à son genre de prédilection. Une nouvelle comédie dramatique qui étudie les travers de notre société et particulièrement ici notre utilisation abusive d’Internet et des Smartphones qui nous coupent de plus en plus du monde extérieur.

 

 

Internet devait être un formidable moyen de communiquer mais au final il nous a de plus isolé les uns des autres. Plus la technologie dans la communication avance et moins il est facile de se parler. C’est ce qu’illustre le destin croisé de quatre familles et leurs enfants qui ont chacun une utilisation et une vision des ces progrès très différentes.

Le réalisateur et scénariste Jason Reitman a une vision vraiment particulière d’Internet. Pour lui tout semble lié au sexe. Les garçons de tout age passent leur temps sur YouPorn et les filles passent leur temps à poster des photos sexy d’elles sur des sites persos ou sur Tumblr. Si on ne peut pas nier une part de vérité, en faire une généralité semble vraiment exagéré. Cela démarre plutôt mal pour le film si on adhère pas à cette vision.

Men, Women & Children

Men, Women & Children a des airs de docu-fiction avec en voix off Emma Thompson qui nous dresse le portrait croisé de couples et de leurs enfants lycéens. Il y a d’abord Don (Adam Sandler) dont le PC est tellement saturé de spams qu’il doit emprunter celui de son fils pour aller se masturber sur des sites pornos. La meilleure façon de combler le manque d’affection montré par sa femme (Rosemarie Dewitt) qui n’a plus la flamme. Il y aussi Patricia (Jennifer Garner) une farouche opposante à Internet qui filtre en permanence l’utilisation qu’en fait sa fille. Il y aussi Donna (Judy Greer) qui a créé un site pour sa fille qui rêve d’être actrice sans se rendre compte qu’elle allait trop loin. Il y a pour finir Dean Norris qui n’accepte pas que son fils abandonne le football pour perdre son temps à jouer à Guild Wars.

Chez les enfants Chris (Travis Pope) s’est fait une idée bien particulière de la sexualité en matant des vidéos très osées, Brandy (Kaitlyn Dever) ne peut utiliser internet et son téléphone comme ses amis à cause de sa mère Patricia, Hannah (Olivia Crocicchia) se rêve actrice célèbre et pose en petite tenue sur son site. Allison (Elena Kampouris) est en train de devenir anorexique à force de suivre les conseils de forum pour maigrir, Tim Mooney (Ansel Elgort) échappe à l’abandon de sa mère en se réfugiant dans un jeu de rôles.

Men, Women & Children

Le résultat manque sincèrement de rythme et d’histoire vraiment construite. Avec autant de personnages, Men, Women & Children aurait peut être fait une meilleure série qu’un long métrage. Plus de deux heures de scènes décousues dont on ne voit pas trop l’aboutissement. Ca manque cruellement d’humour et d’émotions sincères, le film aurait certainement gagné à réduire le nombre de ses personnages où à développer une véritable fiction plutôt que de dresser le simple  constat d’une société de plus en plus individualiste à la manière d’un documentaire.

Voir Adam Sandler aussi dénué d’humour dans ce film nous ferait presque préféré la pire de ses comédies. Si il avait déjà tenté un rôle plus sérieux dans Funny People, le film de Judd Apatow avait le mérite d’être parfois vraiment drôle ce qui n’est pas le cas de ce Men, Women & Children. Pourtant ultra sexy dans la série Alias, Jennifer Garner est toujours vu par Jason Reitman comme une femme coincée et austère. Un rôle qui n’est pas très éloigné de celui qu’elle tient dans Juno. On sera plus marqué par l’interprétation des jeunes acteurs et notamment Kaytlin Dever déjà impeccable dans States Of Grace. Signalons aussi la présence de la sexy pornstar Tori Black dans de fausses vidéos Youporn spécialement faite pour le film.

 Men, Women & Children

MON AVIS :

1/5

Men, Women & Children est une véritable déception. Probablement le plus mauvais film du réalisateur Jason Reitman qu’on a connu bien plus inspiré. C’est là qu’on se rend compte que la réussite de Juno reposait avant tout sur le scénario inspiré de Diablo Cody et la prestation d’Ellen Page. Le manque d’inspiration de son nouveau film ne peut ici pas être sauvé par ses acteurs pourtant non dénués de talent. Un long métrage que l’on ne pourra pas conseiller même aux plus grands fans du réalisateur.

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – REALISATEUR : Jason Reitman
  •  – AVEC : Ansel Egort, Adam Sandler & Jennifer Garner
  •  – SCENARISTES : Jason Reitman, Erin Cressida Wilson & Chad Kultgen
  •  – GENRE : Comédie Dramatique
  •  – DUREE : 1h59
  •  – MUSIQUE : Nick South
  •  – NATIONALITE : Américain
  •  – DISTRIBUTEUR : Paramount Pictures France
  •  – SITE OFFICIELhttp://www.paramount.com/movies/men-women-children
  •  – DATE DE SORTIE : 10 Décembre 2014

A LIRE AUSSI :