Critique Ciné : MÉMOIRES DE JEUNESSE de James Kent


 

Mémoires De Jeunesse

 

Si vous ne connaissez pas encore l’actrice suédoise Alicia Vikander, c’est que vous n’allez pas assez souvent au cinéma ! Mémoires de Jeunesse est en effet le troisième film avec la jeune comédienne à sortir cette année dans les salles françaises. Après avoir joué les seconds rôles dans Ex-Machina et Agents Très Spéciaux – Code U.N.C.L.E. où elle volait déjà la vedette aux acteurs principaux, la voici maintenant à la tête de la distribution du drame de James Kent.

 

 

A une époque où les femmes devaient rester à la maison, Eva Brittain a dû batailler fort pour réussir à intégrer l’université d’Oxford. Ses rêves d’études vont cependant s’écrouler lors-qu’éclate la Première Guerre Mondiale. Alors que son frère, un de leurs amis et l’homme qu’elle aime s’engage pour partir sur le front, elle décide de tout plaquer pour devenir infirmière et se rendre elle aussi utile lors de cette période difficile.

Des romances sur fond de Première Guerre Mondiale, il y en a eu déjà beaucoup. On pense notamment à Un Long Dimanche de Fiançailles où à Une Promesse. Cependant Mémoires de Jeunesse est une histoire vraie. Celle de la jeunesse de la courageuse Vera Brittain qui a été reconnue comme l’une des plus grandes pacifistes de notre époque. Le film basée sur le roman qu’elle a écrit et sur plusieurs biographies est à la fois une très belle leçon de courage mais aussi très belle histoire d’amour et d’amitié.

 

Mémoires De Jeunesse

Il y a plusieurs histoire en une dans le chemin effectuée par la jeune femme. Au début, on pourrait croire que Mémoires De Jeunesse est un film militant pour la cause féministe. Vera y fait tout ce qui est possible pour intégrer Oxford en s’imposant face à son père et aux apriories des professeurs. Farouchement opposée à jouer les épouses modèles qui restent à la maison, elle n’envisage pas de tomber amoureuse et préfère privilégier ses rêves de devenir romancière. Cependant l’arrivée pour les vacances de Roland, un ami de son frère, va lui faire changer d’avis sur l’amour. Le début de leur romance donnera lieu à des scènes très amusantes où les amoureux tentent d’échapper à leur chaperonne. La troisième partie du film est un film de guerre où Vera utilise son courage pour une noble mission alors que ses proches sont tous partis risquer leurs vies sur le front. Le film devient alors particulièrement poignant.

En seulement cinq ans de carrière, Alicia Vikander a réussi à s’imposer à Hollywood. Après plusieurs seconds rôles où elle a toujours été remarquable, la voici enfin en tête d’affiche pour la première fois d’un film américain. L’occasion de découvrir tout son potentiel dans le rôle de Vera Brittain. Présente dans chacune des scènes, tout le long métrage repose sur ses épaules. Elle incarne à la perfection cette courageuse jeune femme. Une prestation vraiment émouvante qui mériterait d’être récompensée.

Mémoires De Jeunesse

Kit Harrington, rendu célèbre par son rôle de Jon Snow dans la série Game Of Thrones joue le premier garçon qui a réellement fait battre le cœur de Vera. En plus de jouer les séducteurs, il se métamorphosera dans la seconde partie du film en officier. D’abord courageux volontaire persuadé que la guerre ne durera pas, il finira par n’être plus que l’ombre de lui même face à cette longue épreuve qui tourne au calvaire. Cela reste cependant un rôle secondaire. On aura le droit à quelques scènes dans les tranchées mais le film suit principalement le parcours de Vera. Bien rasé et coiffé, l’acteur serait presque méconnaissable, il a cependant l’occasion de prouver son talent bien plus ici que dans l’atroce Pompeï. Ce n’est pas la première fois qu’il joue dans un film avec Alicia Vikander puisqu’ils étaient tous deux déjà dans Le Septième Fils cependant sans se croiser.

Les plus physionomistes reconnaîtront peut être Taron Egerton, le jeune héros de Kingsman : Services Secrets dans le rôle du frère de Vera ou Colin Morgan, héros de la série Merlin qui joue un ami de la famille. Tous deux partiront eux aussi sur le front et seront profondément marqués par la guerre. Dans des rôles plus secondaires Dominic West et Emily Watson jouent les parents de Vera. durs mais justes ils n’ont toujours voulu que le meilleur pour leurs enfants.

 

Mémoires De Jeunesse

 

 

MON AVIS :

 4/5 

Loin d’être la simple bluette romantique que l’on pouvait imaginer à la vue de la bande annonce, Mémoires de Jeunesse est un très beau film qui retranscrit très bien l’histoire d’une jeunesse qui bascule d’une innocence pleine d’espoir à un destin brisé par la guerre. On en ressort en réalisant la chance que l’on a de ne pas avoir vécu l’horreur de cette terrible période et en espérant ne jamais avoir à la vivre. Le film de James Kent permet aussi de profiter totalement de la talentueuse et ravissante Alicia Vikander dont on n’a certainement pas fini d’entendre parler.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Testament Of Youth
  • RÉALISATEUR : James Kent
  • AVEC : Alicia Vikander, Kit Harington & Taron Egerton
  • SCÉNARISTE : Juliette Towhidi
  • MUSIQUE : Max Richter
  • GENRE : Biopic, Drame, Guerre
  • DURÉE : 2h10
  • NATIONALITÉ : Britannique
  • DISTRIBUTEUR : Mars Distribution
  • SITE OFFICIEL : http://sonyclassics.com/testamentofyouth/
  • DATE DE SORTIE : 23 septembre 2015

 

 

A LIRE AUSSI :

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *