Critique Ciné : MUSTANG de Deniz Gamze Ergüven


 

Mustang

 

Plus qu’une simple histoire d’adolescentes, le premier film de Deniz Gamze Ergüven est avant tout un message. La volonté de mettre un coup de projecteur sur la condition des femmes turques vue à travers le calvaire de cinq sœurs élevées par un oncle très strict. Présenté en mai dernier à la Quinzaine Des Réalisateurs où il a déjà bien fait parler de lui, le long métrage est dans les salles déjà depuis le 17 juin et s’accroche au box office grâce au bouche à oreille.

Elles sont cinq, elles sont belles mais elles ne sont pas nées dans le bon pays. Car quand on est une femme en Turquie, on est bonne qu’a être mariée et s’occuper des enfants et de la maison. Après avoir étés enfermées à double tour dans la maison par leur oncle pour avoir voulu jouer innocemment avec des copains d’école, les cinq soeurs décident de se rebeller chacune à leur manière…

Mustang

Originaire de Turquie mais vivant désormais en France, la réalisatrice Deniz Gamze Ergüven à choisi de poser sa caméra dans son pays d’origine pour son premier film. Elle a voulu dénoncer la condition féminine dans ce pays qui encore aujourd’hui n’ont pas le droit d’être libre de leur corps et de leurs agissements. Elle a choisi pour cela d’écrire une histoire semi-autobiographique dramatique qui réservent aussi quelques moments d’humour et de légèreté mais également du suspense.

On pourrait facilement comparer Mustang au Virgin Suicides de Sofia Coppola tant les films partagent de nombreux points communs. De belles jeunes filles qui entrent dans l’adolescence et qui comme toutes celles de leur âge ont envie de s’amuser, de sortir et de flirter avec les garçons, le même point de départ et le même genre de punition puisqu’elles finissent dans les deux cas par être enfermées à la maison sans avoir le droit d’en sortir. Le fond du problème est en réalité le même; l’intégrisme religieux qu’il soit musulman ou catholique et ses abus ou comment alors qu’on souhaitait le bien de sa famille finir par les rendre malheureuses.

Mustang

Alors que l’été s’écoule doucement, les cinq ados arrivent encore à s’amuser entre elles, vouloir être sexy et tester les limites de leur grand mère et de leur oncle. Des scènes souvent très amusantes qui rendent particulièrement attachantes ces cinq sœurs. Les choses vont vraiment se compliquer lorsque les unes après les autres, elles vont se faire marier sans leur consentement. Si certaines l’acceptent malgré tout, pour Lale, la petite dernière, cela est tout simplement impossible ! Très maline elle va tout faire pour sortir de cette situation. L’idéal serait de rejoindre la capitale où les femmes bénéficient de plus de liberté.

Premier film de la réalisatrice, Mustang est aussi le premier film de quatre de ses interprètes principales. A l’exception d‘Elit Iscan que l’on avait pu voir déjà en France en 2008 dans le drame Des Temps et Des Vents, les quatre autres actrices sont novices. Du lot se démarque avant tout la plus jeune Günes Nezihe Sensoy épatante en petite rebelle et Ilayda Akdogan la plus belle de toutes ces charmantes jeunes femmes. Des jeunes filles qui heureusement ne connaissent pas le même calvaire mais qui ont bien su le retranscrire.

 

Mustang

 

MON AVIS

 2/5 

Un peu trop rapidement qualifié de chef d’oeuvre par intelligentsia française, Mustang n’en méritait certainement pas autant . Plus que le film en lui-même, c’est le message véhiculé qui est le plus important. Se dire qu’en 2015 dans certains pays, la femme n’a toujours pas son mot à dire et se retrouve contrainte et forcée d’accepter un mari et de vivre camouflée et enfermée et parfaitement scandaleux. Le long métrage en lui même donne quand même une impression de déjà vu avec le Virgin Suicides de Sofia Coppola mais pour l’interprétation très réussie de ces cinq adolescentes prometteuses, il mérite tout de même le détour.

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Deniz Gamze Ergüven
  • AVEC : Günes Nezihe Sensoy, Doga Zeynep Doguslu, Elit Iscan, Tugba Sunguroglu et Ilayda Akdogan
  • SCÉNARISTES : Deniz Gamze Ergüven et Alice Winocour
  • MUSIQUE : Warren Ellis
  • GENRE : Drame
  • NATIONALITÉ : Turc, Français, Allemand
  • DISTRIBUTEUR : Ad Vitam
  • SITE OFFICIEL : http://www.advitamdistribution.com/mustang/
  • DATE DE SORTIE : 17 juin 2015

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *