Critique Ciné : Strictly Criminal de Scott Cooper


 

Strictly Criminal

 

Fini (provisoirement) la déconne pour Johnny Depp. Régulièrement éreinté par la critique pour ses rôles de cabotins, l’acteur vise l’Oscar avec un nouveau rôle dramatique. Dans Strictly Criminal, il incarne le gangster James « Whitey » Bulger reconnu comme l’un des plus puissant des Etats Unis dans les années 70. Une nouvelle métamorphose réussie ?

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

 

En tant que gangster, James « Whitey » Bulger a toujours détesté les balances mais lorsque John Connolly, agent du FBI, lui propose de collaborer afin d’éliminer la Mafia Italienne dans le quartier de South Boston, celui-ci voit l’opportunité de se débarrasser en toute légalité de ses principaux rivaux. En pactisant ainsi avec le diable cet agent du FBI met le doigt dans un engrenage fatal.

Après avoir incarné John Dillinger dans Public Enemies de Michael Mann, Johnny Depp renfile un costume de gangster pour devenir James « Whitey » Bulger. Pour cela il a subit une nouvelle transformation physique qui le rend plus méconaissable que jamais. Crane dégarni, rides et lentilles de contact effacent totalement le visage si connu du comédien au point que l’on pourrait facilement le prendre pour un autre. Il ressemble même parfois curieusement plus à Tom Cruise sous certains angles.

Strictly Criminal

Whitey Bulger était un bandit pas vraiment comme les autres. Alors qu’il était soupçonné de 19 meurtres, cela ne l’empêchait pas de continuer à participer aux repas de famille avec son frère sénateur et a inviter à sa table des agents du FBI. Chef du Winter Hill Gang, c’était un fin stratège qui a su éliminer toute concurrence pour devenir le trafiquant numéro un de Boston. Un homme capable de passer en une seconde d’un gars aimable et sympathique à un tueur froid et sans scrupules.

C’est à Scott Cooper que l’on doit cette adaptation de la biographie de Whitey Bulger écrite par Mark Mallouk et Jez Butterworth qui ont aussi écrit le scénario du film. Le réalisateur de Les Brasiers De La Colère signe un film de mafia malheureusement trop conventionnel. La plupart des scènes semblent avoir toutes déjà étés vues dans la majorité des autres adaptations de biographies de mafieux et gangsters depuis Le Parrain ou Scarface ne laissant que peu de place à la surprise.

Strictly Criminal

Capable de tout jouer, Johnny Depp est impeccable dans le rôle de Whitey Bulger. Il sait parfaitement jouer une colère froide et terrifiante à laquelle on n’aimerait pas être confronté. Le problème et que le film enchaîne trop de scènes très similaires qui rendent le film répétitif et peu captivant au final. Il y a pourtant beaucoup d’ellipses pour essayer de rendre l’histoire vivante mais la carrière de ce malfrat manque clairement de moments vraiment marquants.

Parmi les second rôles on retiendra surtout la présence de Benedict Cumberbatch qui joue le frère sénateur de Whitey Bulger. Un rôle très secondaire qui manque de matière pour permettre à cet excellent comédien de briller. Vu récemment dans Exodus Gods & Kings, Joel Edgerton joue l’agent du FBI John Connelly qui joue avec le feu en tentant de pactiser avec le gangster. Celle qui sort le mieux son épingle du jeu est Dakota Johnson en compagne du gangster bien moins fade que dans 50 Nuances De Grey mais malheureusement vite mise à la trappe.

 

Strictly Criminal

 

 

 

MON AVIS :

 2/5 

N’en déplaise à l’intelligentsia des critiques ciné, Johnny Depp est tout de même bien meilleur quand il ne se prend pas au sérieux que dans ce Strictly Criminal. Tellement grimé qu’il est totalement méconnaissable, il aurait presque pu être remplacé par n’importe qui. De plus le film manque clairement de scènes marquantes pour le rendre mémorable. Une forte impression de déjà vu flotte sur le long métrage de Scott Cooper au point qu’on se demande si il s’agit réellement d’une histoire vraie ou d’une compilation de tous les clichés du film mafieux.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Black Mass
  • RÉALISATEUR : Scott Cooper
  • AVEC : Johnny Depp, Joel Edgerton, Benedict Cumberbatch et Dakota Johnson
  • SCÉNARISTES : Mark Mallouk et Jez Butterworth
  • MUSIQUE : Junkie XL
  • DURÉE : 2h03
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Warner Bros France
  • SITE OFFICIEL : http://www.blackmassthemovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 25 novembre 2015

 

 

A LIRE AUSSI :

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *