Critique Ciné : THE DANISH GIRL de Tom Hooper


 

The Danish Girl

 

Habitués aux pluies de récompenses depuis Le Discours D’Un Roi, le réalisateur Tom Hooper semble vouloir persister dans un certain classicisme tant apprécié des jurys avec son nouveau drame historique The Danish Girl. L’histoire vraie de Lili Elbé, première transsexuelle de l’histoire, symbole encore aujourd’hui de courage et de détermination pour toutes les personnes qui ont l’impression de ne pas être nées dans le bon corps. Une histoire d’amour et de renoncement qui pourrait encore faire mouche cette année pour récolter de nouvelles statuettes.

SYNOPSIS : Einar Wegener était un peintre paysagiste danois qui commençait à se faire une petite réputation dans son pays mais au fond de lui, il cachait un mal être profond : celui d’avoir l’impression de ne pas être né dans le bon corps. Ce secret trop lourd pour lui ne pouvant plus rester caché, sa femme Gerda va accepter de l’accompagner dans les difficiles épreuves qui feront de lui la femme qu’il a toujours rêvé d’être.

Quoi de mieux pour réussir un nouvel hold up aux Oscars que d’associer Eddie Redmayne, célébré meilleur acteur l’année dernière pour son excellente prestation dans Une Merveilleuse Histoire Du Temps au projet ? Ce n’est d’autant plus pas la première fois que le comédien participe à un film de Tom Hooper puisqu’il jouait déjà Marius dans l’adaptation de la comédie musicale Les Misérables. Pas de chansons cette fois ci mais un nouveau challenge pour se glisser dans la peau de Lili Elbé.et adopter sa féminité.

The Danish Girl

Que l’on connaisse déjà ou pas l’histoire vraie d’Einar Wegener, le réalisateur Tom Hooper ne laisse pas planer longtemps le doute sur l’ambiguïté du personnage. Bien que très amoureux de sa femme Gerda, on le sent très vite curieusement attiré par les froufrous, les draperies et la lingerie fine. Sa femme n’a pas compris tout de suite ce qu’il se passait et c’est elle qui déclenche l’étincelle en demandant à Einar de se travestir pour lui servir de modèle. Rapidement Einar laissera de plus en plus de place à Lili.allant même jusqu’a quasiment oublier qu’il est vraiment.

Eddie Redmayne n’avait pas spécialement besoin d’efforts pour réussir à se transformer en femme. Son corps fluet et ses traits fins lui donne déjà à la base une allure assez androgyne. Il suffisait de le voir dans le film Jupiter : Le Destin De L’Univers pour n’avoir aucun doute la dessus. Si il adopte une gestuelle pleine de grace et ressemble même un peu à Jessica Chastain lorsqu’il devient Lili, on verra toujours un peu trop l’homme derrière le personnage. A comparer, il était meilleur l’année dernière dans la dramatique histoire de Stephen Hawking.

The Danish Girl

Pour incarner Gerda, Tom Hooper a choisi l’actrice montante Alicia Vikander devenue quasi incontournable. Son rôle est presque aussi exigeant que celui d’Eddie Redmayne car The Danish Girl est aussi une histoire de renoncement. Folle amoureuse de son homme, elle va pourtant accepter de le perdre tiraillé par des sentiments opposés. Grâce au travestissement de son mari, elle est devenue une portraitiste reconnue jusqu’à Paris mais poursuivre dans cette voie c’est encourager Einar dans ce que les médecins pensent être une perversion. C’est d’autant plus dur qu’en acceptant qu’il se fasse opérer, elle perdra définitivement son époux.

On reprochera à Tom Hooper un manque de prise de risques assez flagrant pour ce nouveau film. Les images sont très belles et ressemblent souvent à de véritables tableaux mais l’ensemble fait clairement trop académique. On a l’impression que le réalisateur recycle ses bonnes recettes qui ont fait le succès du Discours D’Un Roi et des Misérables sans vraiment chercher à se renouveler.

The Danish Girl

 

MON AVIS :

 3/5 

The Danish Girl est une histoire poignante qui sensibilisera à la détresse de tous ceux qui pensent être nés dans le mauvais corps. Si aujourd’hui, cela est plus largement accepté, le combat de Lili Elbé reste aujourd’hui encore un symbole de courage et de volonté. Eddie Redmayne et Alicia Vikander rendent vraiment honneur à cette histoire et méritent largement leurs nominations. En revanche on attendait mieux de la part de Tom Hooper qui s’enferme dans un académisme qui pourrait rapidement lasser.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Tom Hooper
  • AVEC : Eddie Redmayne, Alicia Vikander, Amber Heard & Ben Whishaw
  • SCÉNARISTE : Lucinda Coxon
  • MUSIQUE : Alexandre Desplat
  • GENRE : Drame, Biopic
  • DURÉE : 2h00
  • NATIONALITÉ : Américain, Britannique, Allemand
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures International France
  • SITE OFFICIEL : http://www.thedanishgirl.co.uk/
  • DATE DE SORTIE : 20 janvier 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *