Critique Ciné : THE VISIT de M. Night Shyamalan


 

The Visit

 

De plus en plus décevant de films en films, on pensait presque ne plus revoir le réalisateur M. Night Shyamalan tant son dernier long métrage After Earth était catastrophique. C’est au prolifique producteur Jason Blum qu’il doit une nouvelle chance de remonter la pente avec The Visit. Loin des gros studios, M. Night Shyamalan tente un retour au suspense et aux frissons avec une production modeste mais suffisamment intrigante pour lui laisser encore une fois le bénéfice du doute.

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

 

Parce que leur mère s’était enfuie de la maison de ses parents à 19 ans pour vivre avec l’homme qu’elle aimait, Becca et Tyler n’avaient jamais eu l’occasion de rencontrer leurs grands parents. Quand ceux ci leur proposent de passer une semaine chez eux, les enfants acceptent avec joie mais ils seront bien étonné du comportement de leur papi et mamie le soir venu…

Reconnu pour la qualité de sa mise en scène dès ses premiers films Sixième Sens et Incassable qui lui ont valu d’être considéré comme le nouveau Spielberg, M. Night Shyamalan semble avoir laissé toutes intentions dans The Visit. Peut être sous l’impulsion du producteur Jason Blum, grand habitué du genre, le réalisateur cède lui aussi à la fâcheuse mode du faux film au caméscope avec toujours la même stupide excuse de vouloir faire un documentaire pour filmer n’importe quoi. Une grosse déception pour ceux qui pensaient enfin retrouver le M. Night Shyamalan des débuts.

The Visit

Ce n’est pas le scénario du film qui nous réconciliera non plus avec le réalisateur. Il a eu l’idée de The Visit en se réveillant d’une anesthésie générale, c’est dire qu’il devait encore être bien à coté de ces pompes pour inventer cette histoire qui ne tient pas debout un seul instant. M. Night Shyamalan mélange un pathos familiale lourdingue d’une mère qui a fuit ses parents et qui acceptent pourtant de leur envoyer ses deux gamins pour une semaine. Deux pauvres gosses qui sont en plus déjà traumatisés d’avoir été abandonné par leur père qui a choisit de totalement couper les ponts avec eux.

Après une longue exposition, on attend désespérément de voir en quoi le film est interdit aux moins de 12 ans. En mettant en scène deux jeunes enfants, The Visit ressemble plus à un épisode de Chair De Poule qu’à un véritable film d’horreur. Pour plus de cohérence avec ces images en found footage, M. Night Shyamalan a choisi en plus de ne pas mettre de musique dans son nouveau film. Une grossière erreur qui nuit grandement au long métrage car la musique et les effets sonores sont toujours la source de tension principale de ce genre de films.

The Visit

On sera bien souvent intrigué par le comportement de ces grands parents mais jamais effrayé. Assez curieusement, les deux enfants vont laisser passer quasiment toute la semaine avant de vraiment vouloir chercher à comprendre ce qui se passe dans cette maison. Habitué des retournements de situation, M. Night Shyamalan ne déroge pas à la règle avec The Visit. Mais alors qu’il avait su si bien nous scotcher dans Sixième Sens et Incassable, ce nouveau twist n’est au final pas franchement surprenant et se révèle même au final assez décevant.

A l’exception de Kathryn Ann qui joue la mère, le casting de The Visit repose sur des acteurs quasi inconnus. Les deux enfant sont joués par Olivia de Jonge, choisie pour son goût pour la réalisation et Ed Oxenbould, héros du toujours inédit Alexander and the Terrible, Horrible, No Good, Very Bad Day de Disney, particulièrement saoulant avec deux scènes très mauvaises où il se prend pour un rappeur. La vraie révélation du film est Deanna Dunagan qui joue la grand mère. par moment réellement angoissante, elle aurait méritée d’être beaucoup mieux exploitée. Le grand père est joué sans vrai passion par Peter McRobbie, un acteur à la longue filmographie mais qu’on a pourtant jamais vraiment remarqué, ce n’est pas avec The Visit que cela changera.

 

The Visit

 

 

MON AVIS :

 1/5 

Encore un espoir déçu de voir le réalisateur M. Night Shyamalan revenir au top. Après le navrant Devil dont il avait écrit le scénario, The Visit est la preuve que le réalisateur n’est pas taillé pour l’horreur. Avec sa réalisation style Found Footage, il nous prive également de ses talents pour mettre en scène les plans et des superbes bandes originales qui accompagnaient ses meilleurs films. En pactisant avec le producteur Jason Blum pour des films à budget très limité, il se rapproche de plus en du direct to video et risque bientôt de sombrer dans l’oubli. Quel gachis !

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : M. Night Shyamalan
  • AVEC : Olivia DeJonge, Ed Oxenbould, Deanna Dunagan & Peter McRobbie
  • SCÉNARISTE : M. Night Shyamalan
  • GENRE : Horreur (?)
  • DURÉE : 1h34
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures International France
  • NATIONALITÉ : Américain
  • SITE OFFICIEL : http://www.thevisit-lefilm.com/
  • DATE DE SORTIE : 7 octobre 2015

 

 

A LIRE AUSSI :

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *