Critique Ciné : THE WALK de Robert Zemeckis


 

The Walk

 

Alors que l’on vient de fêter les trente ans de Retour Vers Le Futur et de célébrer la date d’arrivée dans le futur de Marty McFly, Robert Zemeckis en profite pour sortir son nouveau film The Walk. Ce grand raconteur d’histoire a choisi de mettre en scène l’histoire vraie du funambule Philippe Petit, célèbre pour avoir marché sur un film tendu entre les deux tours du World Trade Center en 1974. L’occasion d’un nouveau grand spectacle.

 

 

Après avoir tout plaqué pour devenir funambule dans les rues de Paris, Philippe Petit était en permanence à la recherche du meilleur endroit pour tendre son fil. En découvrant un article sur les tours du World Trade Center, il n’aura plus qu’une seule obsession : poser son fil entre les deux tours.

L’histoire de Philippe Petit est une parfaite illustration de l’expression incroyable mais vrai. Son formidable exploit a fait de lui un artiste reconnu internationalement sauf peut être en France où les médias ont plus pointé du doigt son inconscience que célébré sa performance. Aux Etats Unis, il est en revanche une véritable star qui a déjà eu l’honneur d’un documentaire récompensé d’un Oscar en 2009.

The Walk

A l’époque où Robert Zemeckis ne jurait plus que par la motion capture avec des films comme Le Pôle Express ou La Légende de Beowulf, il avait déjà eu l’intention de porter cette histoire sous cette forme sur grand écran. Après les déboires de sa boite de production d’animé, il est revenu au cinéma traditionnel il y a trois ans avec Flight et enchaîne enfin avec cette histoire qu’il rêvait d’adapter depuis neuf ans qui lui permet de s’amuser pleinement avec la 3D pour un résultat réellement vertigineux.

Très curieux de découvrir cette histoire, on ne pourra cependant que très vite déchanter en se rendant compte que le réalisateur, qui a voulu faire de cette histoire une sorte de fable, donne une image vraiment navrante de la France avec un Paris de carte postale qui donne encore une image arriéré de notre pays. Ce qui fonctionnait bien dans Ratatouille de Pixar et vraiment insupportable ici. On comprendra vite que c’est uniquement avec le public américain en tête que Robert Zemeckis a réalisé son film. Il va jusqu’à faire parler tous les français en anglais, soi disant parce que Philippe veut s’entraîner à la langue avant son départ, pour éviter trop de sous titres pendant la première heure du film aux spectateurs anglophones qui n’aiment pas ça.

The Walk

Fort heureusement, on finira par oublier ce désagrément lorsque commence l’aventure américaine avec les derniers préparatifs de cet exploit et la traversée en elle-même. Même si l’on sait qu’elle s’est bien passée puisque Philippe Petit est toujours là pour la raconter, on est tout de même pris par le suspense et émerveillé par la performance incroyable. La 3D est parfaitement utiliser pour apporter de la profondeur à l’image et nous donner le vertige.

Le réalisateur a confié le rôle de Philippe Petit à Joseph Gordon-Levitt connu principalement pour ses rôles dans The Dark Knight Rises et Looper mais qui a aussi derrière lui une très belle filmographie à découvrir d’urgence si ce n’est pas encore fait. Parlant parfaitement français, il n’a pas eu de mal à se glisser dans la peau du personnage et n’a pas hésité à apprendre à marcher vraiment sur un fil pour plus de réalisme. L’ex-miss météo Charlotte Le Bon continue sa carrière internationale en jouant sa petite amie française. Si elle reste toujours aussi charmante, on s’étonnera de l’entendre parler français avec un accent américain qu’elle n’a pas normalement.

 

The Walk

 

 

MON AVIS :

 3/5 

A vouloir trop américaniser l’histoire incroyable de Philippe PetitRobert Zemeckis risque de perdre malheureusement une bonne partie du public français. C’est d’autant plus dommage que ce récit sur le dépassement de soi qui ressemble aussi à un film de braquage a beaucoup de qualités. Il faudra donc essayer de surpasser ces défauts pour aller voir au delà et profiter d’un incroyable spectacle à la hauteur de cet exploit.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Robert Zemeckis
  • AVEC : Joseph Gordon-Levitt, Charlotte Le Bon & Ben Kingsley
  • SCÉNARISTES : Robert Zemeckis & Christopher Browne
  • MUSIQUE : Alan Silvestri
  • GENRE : Biopic
  • DURÉE : 2h03
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Sony Pictures Releasing France
  • SITE OFFICIELhttp://www.thewalk-movie.net/
  • DATE DE SORTIE : 28 octobre 2015

 

 

A LIRE AUSSI :

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *