Critique Ciné : THIS IS NOT A LOVE STORY de Alfonso Gomez-Rejon


 

This Is Not A Love Story

 

This Is Not A Love Story est la grande révélation de la dernière édition du Festival de Sundance où Il a remporté le Grand Prix du Jury et le Prix Du Public. Pourtant c’est tout discrétement qu’il sort dans les salles françaises en ce 18 novembre avec une seule salle sur Paris. Une distribution bien loin d’être à la hauteur de l’attente suscité par son succès en festival. mais justifié par son bide dans les salles américaines où il était sorti face à Jurassic World. En sortant en France face au dernier Hunger Games, c’est un nouveau suicide commercial qui se prépare. Il serait pourtant dommage de passer à coté de ce film original.

 

 

 

Greg est un lycéen qui se laisse porter par la vie sans faire de vagues, réussissant à rester invisible dans le monde impitoyable du lycée en se fondant dans la masse. Il ne cherche pas spécialement à se faire d’amis mais sa mère va le pousser à se lier d’amitié avec Rachel qui vient d’apprendre qu’elle est atteinte de leucémie. D’abord réticent, il va finalement céder même si il sait déjà cette amitié condamnée…

This Is Note A Love Story pourrait être considéré comme l’anti-Nos Etoiles Contraires. Les bons sentiments dégoulinants du roman de John Green sont ici traités avec beaucoup de dérision dans ce film tiré d’un roman de Jesse Andrews qui figurait depuis longtemps dans la blacklist des scénarios à porter très vite sur grand écran. Une histoire très décalée et originale qui évite tous les clichés sur la maladie et l’amitié.

This Is Not A Love Story

Ce film a pour héros, ou plutôt anti-héros, Greg un jeune homme qui a une très faible estime de lui-même et qu’on aura au premiers abords un peu de mal à apprécier. Il n’a en tout qu’un seul ami prénommé Earl qu’il préfère d’ailleurs plus considérer comme un collègue qu’un véritable ami alors qu’ils réalisent ensemble des parodies de films un peu dans le genre des films suédés de Michel Gondry dans Soyez Sympa, Rembobinez. Il n’a jamais fait un choix par lui-même et rechigne à se choisir une université.

Greg va cependant évoluer en contact avec Rachel et devenir plus attachant. Comme le titre français l’indique, il ne sera pour une fois pas question d’amour mais d’une vraie amitié entre un garçon et une fille. Ce film pourrait presque nous faire croire que cela est possible même si en vérité celle ci est sans doute conditionné par leur envie de ne pas trop s’attacher à cause de la maladie. Leur complicité fait cependant plaisir à voir.

This Is Not A Love Story

This Is Note A Love Story est le second film de Alfonso Gomez-Rejon, fidèle de Ryan Murphy pour lequel il a réalisé des épisodes de Glee et d’American Horror Story. Même si ses personnages principaux sont un peu les laisser pour compte du lycée, le film ne ressemble en rien à ces deux séries. Il nous épargne le pathos en insistant jamais sur la maladie mais au contraire il cherche plutôt à éviter de faire trop pleurer les spectateurs face à cette histoire forcement triste en insistant sur les bons cotés de cette relation.

Oliva Cooke délaisse sa mucoviscidose de Bates Motel pour incarner Rachel la cancéreuse. C’est toujours un plaisir de retrouver cette actrice toute mignonne qui trouve enfin le moyen de jouer dans autre chose qu’un film d’horreur après Ouija et Les Âmes Silencieuses. On sera forcement tout de suite touché par sa condition et son combat. C’est avant tout Thomas Mann que l’on suit dans ce film, l’interprète de Greg n’a pour l’instant jamais eu l’occasion de se faire connaitre avec de petits rôles dans Projet X, Sublimes Créatures et Hansel & Gretel Chasseurs de Sorcières. Son ami Earl est joué par R.J. Cyler un jeune acteur plein d’humour et de dynamisme à surveiller de près.

 

This Is Not A Love StoryThis Is Not A Love Story

 

 

 

MON AVIS :

 3/5 

Véritable anti-Nos Etoiles ContrairesThis Is Not A Love Story est un film vraiment pas comme les autres au style totalement décalé dans la lignée de Michel Gondry et Jared Hess. Le réalisateur Alfonso Gomez-Rejon met en image une belle histoire d’amitié pas comme les autres et délivre un émouvant message sur la mort qui aide à supporter l’inévitable. Même si il sera dur de trouver une salles pour aller voir ce film, il serait dommage de passer à coté.

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Me And Earl And The Dying Girl
  • RÉALISATEUR : Alfonso Gomez-Rejon
  • AVEC : Thomas Mann, Olivia Cooke & R.J. Cyler
  • SCÉNARISTE : Jesse Andrews
  • MUSIQUE : Brian Eno & Nico Muhly
  • GENRE : Comédie Dramatique
  • DURÉE : 1h46
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : 20th Century Fox France
  • SITE OFFICIEL : http://meandearlmovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 18 novembre 2015

 

 

A LIRE AUSSI :

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *