Critique DVD : DREDD de Pete Travis

 

SYNOPSIS : Envoyé enquêter sur un triple homicide, Judge Dredd se retrouve enfermé avec une jeune recrue dans un immeuble contrôlé par le Gang de Ma-Ma. Juge, Juré et bourreau le juge ne va certainement pas laisser une ancienne prostitué faire la loi à sa place dans son district.

 

BANDE ANNONCE :

 

 

CRITIQUE : On se souvient tous du film Judge Dredd de sinistre mémoire interprété par Sylvester Stallone en 1995. Un véritable nanar plus proche de la comédie que du film d’action/SF dont la médiocrité est gravée à jamais dans l’esprit des fans comme certainement la pire adaptation d’un comic book jamais portée à l’écran. Il était grand temps que quelqu’un réhabilite ce personnage mythique créé en 1977 par John Wagner et Carlos Ezquerra.

C’est à Alex Garland, scénariste fidèle de Danny Boyle pour qui il a écrit 28 Jours Plus Tard, La Plage et Sunshine, que l’on doit ce retour en grace du Juge. Le bide du précédent film lui a permi de décrocher les droits du comic book pour une somme modique. Le film de Stallonne qui avait fait quand même plus d’un million d’entrées en France s’était vautré copieusement aux States et plus personnes n’osait parler d’une réadaptation de Judge Dredd. Cette relecture n’a malheureusement pas mieux marché que le précédent dans les salles américaines ce qui lui vaut une sortie directe en blu-ray et DVD en France. Le film de Stallone semble avoir définitivement scéllé le sort du héros au cinéma.

Tentons d’oublier pourtant le naufrage de 95 pour nous interresser de plus prés au nouveau film réalisé par Pete Travis. Le réalisateur d’Angles d’Attaques et le scénariste Alex Garland propose une aventure bien plus fidèle au comic d’origine en proposant un vrai film d’action bien bourrin qui respecte totalement l’esprit du personnage avec une histoire sombre et violente qui suit le quotidien de Judge Dredd dans ses fonctions. Quoi de mieux pour démontrer la puissance du personnage que de le confronter à une bande de dealers plutôt que de tenter de se la jouer grand film de Science Fiction qui partirait dans tous les sens.

Le long métrage n’aurait de toute façon pas eu les épaules pour porter un tel projet car il s’agit d’une petite production indépendante anglo-americano-indienne. Il est clair que le film n’a pas bénéficié d’un budget trés conséquent, celà se ressent surtout dans les décors du film un poil cheap.   En revanche au niveau du costume du Judge comme des effets spéciaux il n’y a franchement rien à dire. Cette immense immeuble qui est au coeur de l’histoire rappelle par certains coté le film The Raid, Attack The Block ou bien même La Horde. Il semblerait que tourner dans un grand immeuble soit une bonne solution pour cacher des problèmes de budget. Autre petit soucis, difficile de distinguer les différents juge à l’image quand ils sont plusieurs car rien ne différencie leur costume en dehors du badge. Le long métrage a été tourné en 3D qui nécessitera donc au spectateur d’être équipé d’une télé et d’un lecteur 3D pour bénéficier de tout le spectacle offert par le film. En revanche pas besoin d’équipement compliqué pour profiter des très belles séquences filmées au ralenti en 4000 images par seconde qui simulent l’effet de la nouvelle drogue Slo-Mo créée par les trafiquants.

Derrière le casque de Judge Dredd se cache Karl Urban, acteur révélé par la trilogie du Seigneur Des Anneaux de Peter Jackson dans lequel il tenait le rôle d’Eomer et qu’on a pu revoir plus récemment dans le Star Trek de JJ Abrams dans le rôle du Dr McCoy. Il faut bien le savoir car on ne verra jamais son visage de tout le film. Un passage obligé pour rester fidèle à la bande dessinée qui n’a jamais dévoilée le visage de son héros contrairement au film de Stallone ou celui ci ne garde son casque qu’une infime parti du film, star oblige. Il arrive parfaitement à imprimer le bon mouvement de lèvre qu’on lui connaît et à la carrure suffisante pour bien imposer le personnage. Le Judge Dredd est accompagné dans ce film par un autre personnage culte du comic book le Judge Anderson, une jeune recrue douée de télépathie incarnée ici par Olivia Thirlby vue dans Juno, ou plus récemment dans The Darkest Hour. Enfin la méchante Ma-Ma est interprété par Lena Headey, la Sarah Connor de la série TV Terminator vue également dans 300 et très crédible ici en méchante.

Dredd n’est certainement pas le film du siècle mais il a au moins le mérite d’être beaucoup plus réussi que le film de Stallone. Il reste cependant une agréable série B à ranger à coté de la dernière adaptation de Punisher, autre héros de comic maudit. Un long métrage à voir au moins une fois pour passer un très bon moment ou a acheter à petit prix à l’occasion d’une futur promotion. Espérons que le film remporte suffisamment de succès dans son exploitation vidéo pour qu’Alex Garland songe à écrire une suite.

MON AVIS : 3/5

 

FICHE TECHNIQUE :

TITRE ORIGINAL : Dredd 3D

REALISATEUR : Pete Travis

AVEC : Karl Urban, Olivia Thirlby et Lena Headey

GENRE : Science Fiction / Action

DUREE : 1h35

SITE OFFICIELhttp://www.dreddthemovie.com/

DATE DE SORTIE DVD / BLU-RAY : 11 février 2013

 

 

A LIRE AUSSI :

– la critique de STAR TREK avec Karl Urbanhttp://xav-b.over-blog.com/article-31113802.html

– la critique de PRIEST avec Karl Urbanhttp://xav-b.over-blog.com/article-74071546.html

– la critique de RED avec Karl Urbanhttp://xav-b.over-blog.com/article-61605507.html

– la critique de JUNO avec Olivia Thirlbyhttp://xav-b.over-blog.com/article-16693858.html

– la critique de 300 avec Lena Headeyhttp://xav-b.over-blog.com/article-6109926.html

– la critique de SUNSHINEhttp://xav-b.over-blog.com/article-6406382.html

– la critique de LA HORDE : http://xav-b.over-blog.com/article-45032985.html 

– la critique de ATTACK THE BLOCKhttp://xav-b.over-blog.com/article-79941990.html