Critique Ciné : ABRAHAM LINCOLN, CHASSEUR DE VAMPIRES de Timur Bekmambetov

critiquecin-.jpg

 

 

 

FICHE TECHNIQUE :

 – TITRE ORIGINAL : Abraham Lincoln, Vampire Hunter

 – REALISATEUR : Timur Bekmambetov

 – AVEC : Benjamin Walker & Mary Elizabeth Winstead

 – GENRE : Fantastique

 – DUREE : 1h45

 – SITE OFFICIEL : http://www.abelincolnvampirehunter.com/

 – DATE DE SORTIE : 8 Août 2012

 

 

BANDE ANNONCE :

 

 

SYNOPSIS : Alors qu’il était tout jeune, Abraham Lincoln a vu sa mère tuée par un vampire. Depuis il cherche à se venger en
s’entrainant d’arrache pied au combat. Mais un autre combat lui tient à coeur la lutte contre l’esclavage et c’est en entrant en politique qu’il va tenter de régler cela jusqu’au jour ou il va se
rendre compte que ces deux combats sont en fait lié l’un à l’autre.

 

 

CRITIQUEAbraham Lincoln, Chasseur De Vampires ? En voila une idée étrange ! On aurait bien du mal a ne pas
considérer l’idée dece film comme du grand n’importe quoi si il n’y avait pas derrière un roman graphique qui avait déjà remporté un franc succès en librairie. Mais ce qui marche en livre ne
donne pas forcement le même résultat à l’écran surtout si on confie le projet à n’importe qui !

Quatre ans aprés une première incursion dans le cinéma hollywoodien avec Wanted, le réalisateur russe Timur Bekmambetov est de retour aux States pour pondre une
nouvelle adaptation d’un comic book. Le réalisateur dont le style visuel n’a pas changé d’un iota depuis l’infâme Nightwatchqui l’avait pourtant fait exploser internationalement
revient avec les mêmes recettes pour livrer un nouveau blockbuster estival parfaitement crétin. Que dire de ce scénario affligent mêlant à la vérité historique une justification fantastique
vraiment tiré par les cheveux. Celà aurait pu être un minimum crédible si le film ne s’était pas aussi pris au sérieux mais là on accroche vraiment pas.

On retrouve dans Abraham Lincoln, Chasseur de Vampires tous les effets visuels déjà explorés dans Nightwatch et Wanted: action au
ralenti, effets spéciaux moisis et on en passe. Certains plans semblent carrément etre des décalques de plans vu dans Wanted comme par exemple le dérapage d’une charrette
rappelant le dérapage de la Ferraripour récupérer un personnage à bord. Aussi peu crédible dans les deux cas. Le tout est cette fois ci noyé dans une 3D très artificielle ou le
réalisateur s’est senti obligé de laisser toujours traîné un acteur de dos ou n’importe quel objet au premier plan pour marquer un peu plus la profondeur de champs. Le résultat est insupportable
et les lunettes 3D ne font qu’obscurcir l’éclairage du film pour rendre vraiment l’image affreuse. Pour en rajouter une couche, les combats sont souvent cachés par du brouillard ou des nuages de
poussières les rendant difficile à suivre.

 

 

Il serait intéressant de savoir si le scénario du film reste fidèle à l’oeuvre de car le résultat semble pour le moins crétin. L’idée paraissait au premier abord originale mais ce qu’en a fait
Timur Bekmambetov ne classe dans le même genre de long métrage que la saga UnderWorld. Du grand n’importe quoi qui respecte certains aspect historiques de la vie
d’Abraham Lincolnmais se torche totalement de la véritable mythologie des vampires. Ceux ci ne craignent ici qu’une seule chose : les objets en argent. A part cela rien ne semble
les déranger mêmes pas les rayons du soleil. On serait aussi bien curieux de savoir ce que les habitants du sud des États Unis pensent  de ce film ou leur armée durant la guerre de sécession
n’était formée que d’une bande de vampires se servant des esclaves comme nourriture principale.

Le rôle principal du film a été confié à Benjamin Walker, un acteur pour le moins méconnu et qui ne devrait pas l’etre plus avec ce rôle dans lequel il est maquillé de façon trés
grossière lorsqu’ Abraham Lincoln vieilli. L’acteur sait visiblement bien se battre mais question jeu d’acteur on repassera. Avec ses faux airs de Liam Neeson, il nous ferait
presque regretter que l’acteur d’After.Life n’est pas tenu le rôle à sa place. Parmi les acteurs un peu plus connus on trouve Mary Elizabeth Winston (fille de Bruce Willis dans
Die Hard 4, cheerleader dans Boulevard De La Mort ou copine de Scott Pilgrim) en femme du héros, Dominic Cooper
(Captain America) qui joue le chef des vampires et Anthony Mackie (L’Agence, Démineurs, (S)ex List) en fidèle
allié d’Abraham Lincoln.

On ne comprend pas pourquoi Tim Burton est allé associer son nom à ce tâcheron de Timur Bekmambetov, réalisateur tellement fainéant et incapable qui au lieu
d’innover ne fait qu’utiliser en permanence les mêmes ficelles. Son nom n’est uniquement là pour attirer quelques spectateurs de plus qui auraient pu laisser croire que son influence
bénéficierait au travail du réalisateur. Il n’en est malheureusement rien et cet Abraham Lincoln, Chasseurs de Vampires n’est à réserver qu’aux décérébrés amateurs de long
métrages tels que les saga Underworld et Resident Evil. Les autre se consoleront certainement avec le véritable biopic d’Abraham Lincoln que prépare actuellement
Steven Spielberg ou le Dark Shadows de Tim Burton, bien plus fun.

 

 

 

MON AVIS : 1/5

 

 

A LIRE AUSSI :

 – la critique de WANTED : http://xav-b.over-blog.com/article-21318001.html

 – la critique de DARK SHADOWS : http://xav-b.over-blog.com/article-104959292.html

 – la critique de DIE HARD 4 : http://xav-b.over-blog.com/article-6913599.html

 – la critique de BOULEVARD DE LA MORT : http://xav-b.over-blog.com/article-6762060.html

 – la critique de SCOTT PILGRIM : http://xav-b.over-blog.com/article-62299247.html

 – la critique de CAPTAIN AMERICA : http://xav-b.over-blog.com/article-81942008.html

 – la critique de L’AGENCE : http://xav-b.over-blog.com/article-70153190.html

 – la critique d’UNDERWORLD 4 : http://xav-b.over-blog.com/article-99055378.html

 

 

 

  • Si le film de Bekmanbetov s’avère dépouillé d’une partie du matériau d’origine, il n’en reste pas moins que l’ensemble s’apparente à un sympathique B Movie, certes sans grande prétention. Tout n’est pas parfait loin de là (Bekmanbetov use des mêmes techniques jusqu’à la corde, les acteurs ne sont pas tous au top), mais le film propose malgré tout quelques bonnes scènes d’actions burnées : http://www.vampirisme.com/film/bekmanbetov-abraham-lincoln-chasseur-de-vampires-2012/. A mon sens , l’ensemble est nettement plus agréable que le miteux Dark Shadows de Tim Burton.