Critique Ciné : ANNA KARENINE de Joe Wright

critiquecin-.jpg

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1354919758.jpg

 

FICHE TECHNIQUE :

 – TITRE ORIGINAL : ANNA KARENINA

 – REALISATEUR : Joe Wright

 – AVEC : Keira Knightley, Aaron Taylor-Johnson & Jude Law

 – GENRE : Drame Romantique

 – DUREE :  2h11

 – SITE OFFICIELhttp://focusfeatures.com/anna_karenina/

 – DATE DE SORTIE : 05 décembre 2012

 

 

BANDE ANNONCE :

 

SYNOPSIS : Anna Karenine vivait heureuse avec son mari, haut fonctionnaire du gouvernement, et son fils. En allant rendre
visite à son frère adultère pour lui éviter le divorce avec son épouse, elle fait la rencontre du beau Vronski et en tombe follement amoureuse. Décidée à vivre cette passion au
grand jour, elle va connaître le rejet de la haute société.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1354919694.jpg

 

 

CRITIQUE : Et de Huit ! C’est le nombre d’adaptation qu’a connu le célèbre roman de Tolstoï depuis 1927 que ce soit à la
télé ou au cinéma. Certaines sont restées dans l’histoire du cinéma tandis que d’autres, plus obscures, ont vite étés oubliées. Comment faire pour Joe Wright qui s’était déjà
frotté au grand classique Orgueils Et Préjugés déjà avec Keira Knightley, pour réaliser une huitième adaptation qui se démarquera des précédentes ?

La précédente adaptation ne remonte pas à si longtemps puisqu’elle date de 1997, une version avec Sophie Marceau dans le rôle titre et l’incontournable Sean Bean
qui depuis Le Seigneur Des Anneaux s’est par la suite spécialisé dans le rôle en armure. Quinze ans plus tard, Joe Wright apporte cette histoire a une nouvelle
génération avec une réalisation vraiment originale qui marquera plus par son audace que par l’adaptation d’une histoire désormais très connue.

Spécialiste des films tournés en décor unique, Joe Wright a décidé de situer l’intrigue d’Anna Karenine dans un théâtre. Un point de vue très interressant car
vivre dans la haute société est toujours une histoire de representation. Chacun joue un rôle bien précis et a sa place précise comme un acteur sur scène. Alors que la bourgeoisie est sur scène ou
dans le public, le peuple lui est situé dans en hauteur dans les coulisses comme cela se passait à l’Opera. Cette mise en scène trés originale rapelle le Moulin Rouge de
Baz Luhrman et le Fantôme De L’Opera de Joel Schumacher

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1354924353.jpg

 

Un choix de mise en scène très intéressant mais qui est aussi à double tranchant car par moment il a tendance à semer encore un peu plus la confusion dans une histoire déjà pas toujours facile à
comprendre. Même raccourcie et recentrer sur la relation entre Anna et Vronski, il faut parfois s’accrocher pour retenir qui sont les différents protagonistes et
quelles sont leurs relations (Un tableau sur le site officiel du film nous détaille d’ailleurs tout ça juste ici). Et quand Anna quitte St Petersbourg pour aller à Moscou
et se retrouve à nouveau sur la même scène de théâtre, on est un peu perdu au début. N’allez cependant pas croire qu’il s’agit de théâtre filmé, car la mise en scène fait vite oublier ce lieu
unique tant les décors, costumes, éclairage et jeux de miroirs sont sublimes.

Keira Knightley retrouve ici le réalisateur Joe Wright pour la troisième fois, deux rôles en costumes et trois rôles dans des histoires romantiques torturées. La
prestation de l’actrice n’est pas aussi transcendante que celle qu’elle a effectué dans le dernier Cronenberg, trop maigre pour être vraiment jolie, elle parait aussi un peu trop
effacée pour être l’héroïne de ce drame romantique. L’acteur Aaron Taylor-Johnson peine lui aussi à convaincre dans le rôle de Vronski. L’apparence qu’on lui a
donné ne le met pas trop en valeur et on ne comprend pas bien ce qui peut pouser Anna Karenine à tromper son mari avec ce jeune homme. Jude Law incarne le mari
trompé et assume sa calvitie pour le bien du rôle. C’est peut être lui qui s’en sort le mieux en homme dur et sévére qui n’acceptera pas d’être trainé dans la boue par sa femme volage.

Après Hanna, le réalisateur Joe Wright nous livre un nouveau film esthétiquement magnifique qui rien que pour sa mise en scène mérite le détour. Reste qu’il
s’agit tout de même avant tout l’adaptation d’un roman de Tolstoï pas si simple à suivre et qui plaira avant tout à tout ceux qui vivent le romantisme comme forcement quelque
chose de douloureux et torturé.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1354925001.jpg

 

MON AVIS : 2/5

 

 

A LIRE AUSSI :

  – la critique de HANNA de Joe Wrighthttp://xav-b.over-blog.com/article-79185708.html

 – la critique de A DANGEROUS METHOD avec Keira Knightleyhttp://xav-b.over-blog.com/article-96099206.html

 – la critique de JUSQU’A CE QUE LA FIN DU MONDE NOUS SEPARE avec Keira Knightleyhttp://xav-b.over-blog.com/article-108964688.html

 – la critique de NEVER LET ME GO avec Keira Knightleyhttp://xav-b.over-blog.com/article-68549511.html

 – la critique de  PIRATES DES CARAIBES JUSQU’AU BOUT DU MONDE avec Keira Knightleyhttp://xav-b.over-blog.com/article-6675330.html

 – la critique de PIRATES DES CARAIBES LE SECRET DU COFFRE MAUDIT avec Keira Knightleyhttp://xav-b.over-blog.com/article-3457668.html

 – la critique de SAVAGES avec Aaron Taylor-Johnsonhttp://xav-b.over-blog.com/article-110883465.html

 – la critique de NOWHERE BOY avec Aaron Taylor-Johnsonhttp://xav-b.over-blog.com/article-62773131.html

 – la critique de CH@TROOM avec Aaron Taylor-Johnson : http://xav-b.over-blog.com/article-53780464.html

 – la critique de KICK-ASS avec Aaron Taylor-Johnsonhttp://xav-b.over-blog.com/article-47713430.html

 – la critique de SHERLOCK HOLMES 2 JEU D’OMBRES avec Jude Lawhttp://xav-b.over-blog.com/article-98278617.html

 – la critique de SHERLOCK HOLMES avec Jude Lawhttp://xav-b.over-blog.com/article-4233780.html

 – la critique de CONTAGION avec Jude Lawhttp://xav-b.over-blog.com/article-88535930.html

 –  la critique de L’IMAGINARIUM DU DOCTEUR PARNASSUS avec Jude Lawhttp://xav-b.over-blog.com/article-39748103.html

 –  la critique de THE HOLYDAY avec Jude Lawhttp://xav-b.over-blog.com/article-5134127.html

 

 

 

 

 

  • chrysjones

    très bonne critique comme toujours!! ^^ bisous