Critique Ciné : LE GRAND SOIR de Benoit Delépine & Gustave Kervern

critiquecin-.jpg

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1339540560.jpg

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEURS : Benoit Delépine & Gustave Kervern

 – AVEC : Benoit Poelvoorde & Albert Dupontel

 – GENRE : Comédie Dramatique

 – DUREE : 1h32

 – SITE OFFICIEL : http://www.advitamdistribution.com/le-grand-soir/

 – DATE DE SORTIE : 06 Juin 2012

 

 

BANDE ANNONCE :

 

 

SYNOPSIS : Benoit et Jean-Pierre sont deux frères que la vie avait fini par opposer. Le premier est devenu
le plus vieux punk à chien et se fait désormais appeler Not, le second est devenu vendeur de literie. Lorsque Jean-Pierre se fait licencier, il va se réconcilier
avec son frère et partager la même colère contre la société.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1339541667.jpg


CRITIQUE : Déjà cinq films pour le tandem Grolandais Benoit Delépine et Gustave Kervern ! Les deux
réalisateurs continuent leur message social avec une nouvelle histoire mettant en scène des punks dans une zone commerciale. L’occasion de nouveaux délires absurdes mais aussi continuer à lutter
contre les inégalités et le consumérisme, deux chevaux de batailles que les deux hommes n’ont jamais cessé de chevaucher tel Don Quichotte et Sancho Pancha.

On retrouve dans Le Grand Soir beaucoup d’éléments récurrents de la filmographie de Gustave Kervern & Benoit Delépine. Un duo improbable à la
Aaltra, des situations absurdes à la Avida et un message social sur la crise et le capitalisme commun à tous les films des deux réalisateurs. Toujours aussi la
même façon de filmer en plan large sans se soucier des gros plans ou de montrer tous les détails et personnages présents dans chaque plan.

Les deux réalisateurs ont eu l’excellente idée de réunir pour la première fois à l’écran Benoit Poelvoorde et  Albert Dupontel. Les deux hommes avaient déjà
joués de petits rôles dans les précédents films des deux réalisateurs, mais personne n’avait pensé à les réunir en tête d’affiche. Benoit Poelvoorde trouve ici un très grand
rôle, sa composition de Punk à Chien est extrêmement crédible, un rôle qui lui va parfaitement et dans lequel il a vraiment l’occasion de se lâcher accompagné par son propre chien absolument
irrésistible. Pour Albert Dupontel, la surprise est moins importante. On l’a en effet déjà vu en personnage qui pête les plombs, ce qui ne l’empêche pas d’être lui aussi
excellent.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1339541725.jpg

 

Le reste du casting est composé des têtes habituelles des films des deux Grolandais, y compris les derniers enrôlès comme Gerard Depardieu et Miss Ming vus dans
Mammouth. Les fidèles comme Bouli Lanners, Yolande Moreau, et bien d’autres font leur petites apparitions le temps d’une scène. Une autre
brillante idée des deux réalisateurs est d’avoir embauché la chanteuse Brigitte Fontaine pour jouer la mêre des deux frangins. Avec une mère pareil, cela explique bien comment
l’éducation des deux enfant a pu être aussi gachée. L’actrice qui semble totalement à coté de ses pompes colle parfaitement à l’esprit Grolandais.

Le Grand Soir démarre vraiment bien. Une idée originale, des acteurs brillants mais rapidement l’histoire s’essouffle. Le film est en fait une succession de scènettes pas
franchement reliées entre elle là ou l’on attendrait une véritable histoire. Un effet de lassitude fini par nous envahir tant on a un peu l’impression d’un manque d’inspiration des deux
réalisateurs. Certaines séquences vraiment réussies sauvent tout de même l’ensemble.

Le Grand Soir n’est certainement pas le meilleur film de Benoit Delépine et Gustave Kervern mais un peu un best of des précédents films. On y
retrouve en effet un peu de l’esprit de chacun des précédents films du duo dans les différentes scènes. Peut être une bonne entrée en matière pour découvrir l’oeuvre des deux Grolandais et se
marrer un bon coup devant les prestations excellentes de Benoit Poelvoorde et Albert Dupontel.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1339542052.jpg

 

MON AVIS : 3/5