Critique Ciné : MARGIN CALL de J.C. CHANDOR

critiquecin-.jpg

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1338936270.jpeg

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : J.C. Chandor

 – AVEC : Kevin Spacey, Jeremy Irons & Zachary Quinto

 – GENRE : Drame

 – DUREE : 1h47

 – SITE OFFICIEL : http://margincallmovie.com/

 – DATE DE SORTIE : 02 Mai 2012

 

 

BANDE ANNONCE :

 

 

SYNOPSIS : Sur le point de trouver une faille dans le système, le responsable de l’études des risques est licencié manu militari. Il a
cependant le temps de transmettre son travail à l’un de ses collègues qui va découvrir l’ampleur de la catastrophe. Si l’entreprise n’a pas vendu tout son portefeuille d’ici 24 heures c’est la
faillite assurée et tant pis pour ceux qui trainent sur leur chemin vers le succès.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1338940009.jpg

 

CRITIQUE : La crise économique qui frappe actuellement le monde entier est depuis quelque temps une nouvelle source d’inspiration pour le
cinéma. Alors que le plus souvent les réalisateurs choisissent de nous montrer les effets de la crise sur les plus démunis, Margin Call propose de voir l’autre coté. Celui des
traders qui ont mis le feu aux poudres.

Margin Call c’est un peu l’histoire de Jerome Kerviel, l’occasion de découvrir le métier de ces gens qui spéculent avec des sommes folles juste avec leurs
ordinateurs et sans forcement se rendre compte de la gravité de certaines de leurs actions. Un jeu très dangereux qui peut faire quelques gagnants mais qui met surtout pas mal de personne sur la
paille. La finance est vraiment un monde de requins où ils ne faut jamais hésiter a marcher sur les autres pour réussir.

Sans être adapté d’une histoire vraie, Margin Call s’inspire d’événements réels. Le film commence par un limogeage violent d’une grande quantité d’employés appelés a quitter dans
les plus brefs délais leur job. La méthode US de licenciement est rude comme on pouvait le voir dans In The Air. Pour les derniers survivants de cette vague de licenciement, le
cauchemar continue lorsqu’ils se rendent compte que leur portefeuille est en train de les ruiner et qu’il ne reste pas plus de 24h avant que ce ne soit la fin.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1338940165.jpg

 

Le réalisateur J.C. Chandor A souhaité rendre abordable à tous le monde de la finance. Pas vraiment sur qu’il est réussi car il faudra vraiment s’accrocher pour comprendre les
dialogues très techniques du film. La seule chose que le réalisateur sont vraiment les détails de la transaction fautive mais c’est peut être ce que l’on aurait préféré entendre plutôt que de
vagues allusions. Même lorsque les patrons demandent des explications plus simples, on est franchement souvent largués.

Malgré leur talent d’acteurs, il n’est vraiment pas certain que la distribution du film elle même ait bien compris ce qu’ils avaient à jouer. Le film mélange acteurs expérimentés comme
Kevin Spacey et Jeremy Irons et jeunes pousses tels que Zachary Quinto ou Paul Bettany. Quelques surprises aussi dans ce
casting avec une Demi Moore devenu très rare ces temps ci au cinéma et Simon Baker devenu célèbre grâce à sa série Le Mentaliste et qui poursuit
lentement son ascension au cinéma.

Pas sur que Margin Call déclenche beaucoup de vocations dans la finance. Un film très intéressant pour son casting mais vraiment difficile à suivre si on est pas calés en
transaction boursière ou en économie. Pour le regard sans manichéisme de ce monde ingrat, Margin Call mérite tout de même d’être vu même si il sera difficile de tout comprendre.

 

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1338940423.jpg

 

MON AVIS : 2/5