Critique Ciné : SOUS SURVEILLANCE de Robert Redford

critiquecin-.jpg

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1370307124.jpg

 

FICHE TECHNIQUE :

 – TITRE ORIGINAL : The Company You Keep

 – REALISATEUR : Robert Redford

 – AVEC : Shia Laboeuf, Robert Redford & Anna Kendrick

 – GENRE : Thriller

 – DUREE : 2h01

 – SITE OFFICIELhttp://www.sonyclassics.com/thecompanyyoukeep/

 – DATE DE SORTIE : 08 mai 2013

 

 

BANDE ANNONCE :

 

 

SYNOPSIS : En 1969, un groupe de militants anti-guerre braque une banque et tue un garde. Après trente ans de cavale, l’une de membres de ce
groupe décide de se rendre. Elle ignore que sa décision va entrainer la chute de l’ensemble du groupe.  Leur chef Jim Grant qui s’était refait une vie en tant qu’avocat a maintenant à ses
trousses un journaliste qui espere bien obtenir un scoop.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1370389414.jpg

 

CRITIQUE : Alors que La Conspiration, son précédent film en tant que réalisateur, n’avait pas eu les honneurs d’une sortie
au cinéma, Robert Redford retrouve le chemin des salles obscures avec Sous Surveillance. Un thriller politique dans lequel il tient aussi le rôle principal.
 Ceci explique peut être cela…

Sous Surveillance s’inspire d’un mouvement radical anti-guerre du Vietnam baptisé les Weather Underground qui sévissait sur le sol américain au début des années
70. Cette organisation avait choisi la radicalisation de leur mouvement en montant des attentats et des braquages. Quand ce groupe s’est séparé après la mort d’importants membres par accident,
les autres membres se sont retrouvés en cavale pendant près de trente ans.

Ce qui a intéressé Robert Redford c’est justement l’histoire de ces activistes rangés des voitures qui, suite à l’arrestation d’une d’entre eux, va subitement être à nouveau au
centre des recherches menés par le FBI. Leur but, coincer Jim Grant, principal  suspect d’un braquage qui avait mal tourné. La panique des complices et
l’acharnement d’un jeune journaliste en quête de scoop va finir par le faire sortir du bois.

Si on se fie à la bande annonce du film, Sous Surveillance donne vraiment l’impression d’un thriller nerveux au casting alléchant. Les génies du marketing ont encore frappés pour
nous vendre ce qu’il n’est pas car le rythme du film est tout sauf nerveux. Question suspense on repassera et niveau crédibilité aussi. Impossible de croire qu’un chef de groupe qui a su refaire
sa vie pendant 30 ans puisse ainsi retrouver tous ses anciens compagnons qu’il n’avaient jamais revu et faire tomber ainsi tout le monde !

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1370389150.jpg

 

Du casting alléchant en fait ce sont des passages fulgurants. Susan Sarandon ne fait que trois courtes apparitions tout comme Anna Kendrick taupe du
FBI et ex-petite amie du journaliste incarné par Shia Laboeuf. Difficile de s’attacher au personnage incarné par Robert Redford tellement il
parait finalement stupide. S’attacher a retrouver son amour de l’époque pendant près de deux heures en faisant tomber un par un ces anciens complices, c’est tout bonnement insupportable.

Au final on s’ennuie ferme car même le personnage très carriériste de journaliste incarné par Shia Laboeuf n’est pas plus captivant. Du coup on passe ce long métrage sans vouloir
s’attacher ni à l’un ni à l’autre de ces protagonistes. Difficile dès lors d’être captivé par cette histoire mollassonne dont on cherche encore le militantisme. Robert Redford
aurait peut être mieux fait de nous raconter l’histoire de ce mouvement dans les années 70 plutôt que de nous les montrer proche de la retraite.

Encore un film sur-vendu par une bande annonce mensongère, seuls les fans de la première heure de Robert Redford trouveront peut être un intérêt à ce long métrage. Les cinéphiles
préféreront certainement revoir un classique du réalisateur plutôt que ce navet qui aurait mieux fait aussi de sortir directement en DVD.

 

 http://www.images-host.fr/view.php?img=1370389350.jpg

 

MON AVIS : 1/5

 

A LIRE AUSSI :

 – la critique d’ARGOhttp://xav-b.over-blog.com/article-111302751.html

 – la critique de LA TAUPEhttp://xav-b.over-blog.com/article-97764681.html

 – la critique de PARANOIAKhttp://xav-b.over-blog.com/article-7059303.html