Critique DVD : BARTON FINK de Joel Cohen

critiqueDVD-blu-ray.jpg

 

http://img710.imageshack.us/img710/3212/876810559.jpg

ACHETER LE DVD

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : Joel Cohen

 – AVEC : John Turturro & John Goodman

 – GENRE : Comédie Dramatique

 – DUREE : 1h56

 – DATE DE SORTIE : 25 septembre 1991

 

 

BANDE ANNONCE :

 

SYNOPSIS : Barton Fink, auteur de pièces à succés à New York, céde aux sirènes Hollywoodienne sous la pression de son agent.
Sous contrat dans un grand studio, il doit rédiger le scénario d’un film de catch mais il reste bloqué par le syndrome de la page blanche. La rencontre avec son voisin de chambre va l’entrainer
au bord de la folie.

 

http://img802.imageshack.us/img802/7175/18447177.jpg

 

CRITIQUE : En 1991 les frères Coen emballent la Croisette en présentant au Festival De Cannes leur quatrième film. Pour la
première fois dans l’histoire un film rafle la Palme d’Or mais aussi le prix de la Mise En Scene et le prix de l’interpretation masculine. Un fait unique que Gilles Jacob a par
la suite empéché de se reproduire. En s’attaquant à Hollywood, les frangins ont visiblement touché la corde sensible des festivaliers.

Barton Fink s’inspire de très loin de la vie de Clifford Odets, auteur de pièces à succès parti poursuivre sa carriere à Hollywood dans les années 40. Les deux
frangins s’éloignent tres rapidement de la biographie en insérant un peu de fantastique et de thriller dans la vie du scénariste héros de ce long métrage. Barton Fink est sans
aucun doute le film le plus étrange des frères Coen. Hommage à l’age d’or des grands studios Hollywoodiens, ils en décrivent le fonctionnement et la capacité de broyer des
carrières en un rien de temps. Pas étonnant que notre héros sombre progressivement dans la folie au point de ne plus pouvoir écrire une ligne.

Le prix de la Mise En scène est largement mérité lorque l’on voit la qualité de chaque plan.  De pures trouvailles visuelles totalement ahurissantes qui plongent le film dans une ambiance
bien particulière. Le cadrage, la photo, tout pourrait etre analysé pendant des heures en école de cinéma tant ils sont magnifiques. Une véritable leçon de cinéma qui ajoute aussi à la complexité
du film. Il faudra voir et revoir le film une bonne dizaine de fois pour pouvoir saisir l’interet de chaque plan car absolument rien n’est fortuit dans ce long métrage.

 

http://img225.imageshack.us/img225/5458/18447180.jpg

 

C’est John Turturro qui tient le rôle principal de Barton Fink. Aprés un second rôle remarqué dans le précédent film des Frères Coen, il est ici
dans chaque scène portant à bout de bras ce rôle de scénariste maudit souvent trés drôle mais aussi inquiètant dans les scènes plus sombres. Lui aussi a bien mérité son prix d’interpretation.
John Goodman l’aurait lui aussi bien mérité dans ce rôle d’agent d’assurance pour le moins étrange qui influencera grandement le scénariste dans son parcours.

Barton Fink est loin d’etre un film évident, l’histoire prend le temps de s’installer et il faut s’accrocher pour tout saisir. On peut trés bien le regarder completement au
premier degré mais en creusant un peu on y trouvera énormement de références littéraires et cinématographiques plus ou moins évidentes. Il y a du David Lynch, du
Céline et bien d’autres. Auteur de ce scénario original, les frères Coen démontrent une grande culture. On aimerait les voir plus souvent developper ainsi leur propre scénario
plutôt que des adaptations de roman ou des remakes de films comme c’est de plus en plus le cas avec leur derniers longs-métrages.

Oeuvre majeure de la filmographie des Frères Coen, Barton Fink est un film completement barré totalement indispensable a toute bonne vidéothèque qui se respecte.
Un trés beau film sur la création dont chaque aspect est parfaitement maitrisé. On comprend aisement que le film ait obtenu à l’unanimié toutes ces récompenses et qu’il ait marqué à ce point
l’histoire du Festival de Cannes.

 

http://img34.imageshack.us/img34/3254/18447178.jpg

 

MON AVIS : 4/5

 

  • tu t’en sors haut la main bravo!! ^^ bisous