Critique DVD : GUINEA PIG volume I, II et III

img442/9949/guineapigbanner8zs9.jpg

INTERDIT AU MOINS DE 16 ANS

 

CRITIQUE : Si vous pensiez avoir tout vu en film gore avec Braindead, Hostel ou Saw, c’est que vous ne connaissez pas la saga Guinea Pig. Trois DVDS comprenant chacun deux moyens métrages tous plus dégueulasse les uns que les autres. Voici en détail ce qui vous attend.

 

VOLUME I

DEVIL’S EXPERIMENT : Le premier DVD commence de matière réellement déconcertante, pas de scénario juste une succession de scènes filmés au camescope d’un groupe de trois personnes torturant une jeune femme. Ce moyen métrage semble tellement réaliste qu’on dirait quasiment un Snuff Movie. La victime se prend une série de claques puis des coups de pieds, plus tard on lui verse de l »eau bouillante sur le bras pour ensuite recouvrir la plaie d’asticots. Je vous reserve la surprise du traitement final C’est cru et extremment dérangeant et au final sans grand interet.

MERMAID IN A MANHOLE : Le second film est le plus interressant de la série, tout d’abord parce qu’il propose un scénario interressant juste une peu gaché par une réalisation cheap. L’histoire d’un homme qui au décés de sa femme descend chaque jour dans les égouts pour peindre. Un jour il trouve une magnifique sirène qui ressemble à sa compagne, il décide de la ramener chez lui pour réaliser son portrait. Mais la sirène à une tumeur à l’estomac et son corp se couvre de pustules. C’est la que les choses sérieuses commencent ou plutot lorsque celles ci explosent en gros plans lachant du pu multicolore et d’ou finit par sortir tout un tas de vers. Autant dire qu’il faut avoir l’estomac super bien accroché mais c’est vraiment excellent dans le genre !

img109/5882/guineapig15qu7.jpg

 

VOLUME II

HE NEVER DIES : Un Otaku découvre en tentant de se suicider qu’il ne peut pas mourrir, chaque plaie qu’il se fait sur son corp arrete de saigner et ne le fais plus sentir. Il en profite pour tester sur lui tout type de torture avant de faire une vilaine blague à l’un de ses collégues. Le film est sympathique mais moins réaliste que dans le premier DVD, des bruits exageres decredibilsent le long métrage qui a tendance à sombrer dans le n’importe quoi.

DEVIL WOMAN DR. : Ce film est certainement le plus loufoque de toute la saga. Une succession de sketches sur les patients d’une médécin pas trés douée qui s’amuse à torturer ses patients. Impossible de croire en cette histoire plus proche de vidéo gag que du film d’horreur. Les sketches s’enchainent  avec plus ou moins de réussite. L’ensemble est tres cheap et propose les effets spéciaux les moins réussis.

img412/2241/heneverdies14uj2.jpg

 

VOLUME III

FLOWER OF FLESH & BLOOD : Le premier moyen métrage de ce troisième DVD rappelle Devil’s Experiment dans son traitement proche du snuff movie. L’histoire d’un psychopate qui enléve une jeune fille pour la démembrer  de façon artistique. Pas vraiment de scénario juste une succession de découpage : mains, bras; mollet avant d’ouvrir le ventre pour en sortir les organes et j’en passe. Le tout est filmé en gros plans mais les bruits de decoupage semblent cependant trop exagere pour permettre de croire a la veracité des scènes.

ANDROID OF NOTRE DAME : Un scientfique réalise différentes experiences sur des cadavres afin de sauver sa soeur malade du coeur. Ce moyen métrage est celui proposant le scénario le plus poussé de toute la saga. Nous sommes ici plus proche du fantastique que de l’horreur même si une nouvelle fois le gore a largement sa place. Un film interressant qui aurait gagné en profondeur grace  a plus de moyen.

 img265/1526/guineapigqz5.jpg

 

Cette série de film propose de découvrir des équipes d’effets spéciaux vraiment performantes; On ose imaginer ce que pourrait donner leur travail sur un long métrage avec un budget confortable. Pas indispensable cette saga mérite cependant le coup d’oeil pour les amateurs de sensations fortes auxà l’estomacs bien accrochés.

MON AVIS : 3/5