DRAGON BALL SUPER : BROLY de Tatsuya Nagamine [Critique Ciné]

Dragon Ball Super : Broly

La série Dragon Ball Super se poursuit sur grand écran avec la sortie du film d’animation Dragon Ball Super : Broly. Un événement que tous les fans attendaient depuis très longtemps mais ne risquent-ils pas d’être déçus ?

SYNOPSIS :  La paix est revenue sur Terre après le Tournoi Du Pouvoir mais cependant Son Goku ne peut s’empêcher de poursuivre son entraînement intensif maintenant qu’il sait que d’autres guerriers plus puissants que lui vivent dans l’univers. Alors qu’il était parti avec Vegeta à la recherche de la dernière boule de cristal pour Bulma, il vont se retrouver à nouveau face à face avec Freezer qui a recruté  dans son armée Broly, le guerrier Saiyan le plus puissant de l’univers qui cherche à se venger de Vegeta.

C’est un événement quasiment inespéré ! Malgré la popularité du manga et du dessin animé, les derniers longs métrage Dragon Ball Z n’avaient eu le droit qu’à une sortie au cinéma très confidentielle. Avec le renouveau apporté à la franchise par la saga Dragon Ball Super, le nouveau long métrage d’animation censé clôturé la série a cette fois ci le droit à une plus large distribution au mois de mars grâce au distributeur Wild Bunch. Malheureusement si ce vingtième long métrage était vraiment très attendu, le résultat est plus que décevant.

Dragon Ball Super : Broly

Tous les fans de Dragon Ball connaissent déjà le guerrier légendaire Broly car même si il n’a pas été inventé par Akira Toriyama, il a tout de même fait l’objet de deux longs métrages d’animation. Pour ce vingtième film, le mangaka a enfin choisi de l’intégrer au canon officiel en réécrivant son histoire. Oubliez donc tout ce que vous saviez de les origines du guerrier légendaire ou même du père de Son Goku où même  car tout a été changé ! La disparition de la planète Végéta est expédiée en quelques minutes sans se soucier même de ce qui est raconté dans le manga d’origine. Le scénariste a choisi de se mettre visiblement lui aussi au soft reboot sans se soucier de froisser les fans qui connaissent cette histoire par cœur depuis plus de trente ans.

Passé ce prologue, les choses sérieuses commencent près de 40 ans plus tard pour faire suite à la fin de la série Dragon Ball Super. Mieux vaudra être à jour dans le visionnage du dessin animé, sous peine de s’étonner de voir les transformations de Son Goku et Vegeta et le retour d’un personnage que l’on pensait mort. Le scénario du film tient sur un timbre poste, Son Goku part à nouveau à la recherche des boules de cristal pour une raison totalement stupide avant de faire la rencontre de Broly. La suite ne sera qu’un combat d’une demi heure sans autre enjeu de savoir qui sera le plus fort entre les deux guerriers. Il n’y a aucun véritable enjeu ni même le moindre moment dramatique dans cet affrontement comme c’était déjà malheureusement le cas dans les deux précédents long métrages. 

Dragon Ball Super : Broly

Si Akira Toriyama était encore inspiré cela se saurait. Alors qu’il avait décidé d’achever la saga Dragon Ball au bout du 42ème tome, il n’a jamais réussi à rebondir avec une nouvelle saga à succès. C’est pourquoi il a fini par revenir à sa série avec Dragon Ball Super qui prouvait son laxisme. Depuis son début la série fait dans le recyclage en reprenant l’histoire des deux précédents films. Aujourd’hui au lieu d’inventer un nouvel ennemi aussi terrifiant que Freezer, Cell ou Boo, Il préfère faire du recyclage en s’accaparant des choses qu’il n’a pas créé lui même comme ce personnage de Broly. Egalement chargé de créer le design des personnages, il montre là aussi son manque flagrant d’inspiration sur les personnages secondaires bien trop lisses voir carrément laids.

Ces défauts sont d’autant plus dommage que pour une fois les studios de la Toei Animation ont mis le paquet au niveau de la réalisation. Confié pour la première fois à Tatsuya Nagamine, le réalisateur de One Piece Z, le film est bien plus beau que les précédents. Mais surtout ce sont les combats qui gagnent vraiment en intensité grâce à la bonne utilisation d’image de synthèse. C’est vif, dynamique et même particulièrement brutal comme jamais auparavant. Malheureusement, il reste cependant encore des plans vraiment bâclés qui sont particulièrement dommage sur une scène pourtant très importante de l’histoire.

Dragon Ball Super : Broly

Quelle déception que ce Dragon Ball Super : Broly, alors qu’on attendait beaucoup de cette confrontation, le film ne fait que dans le fan service en recyclant sans le moindre respect des histoires et des personnages déjà bien connus. Les fans de baston seront certainement aux anges devant le dynamisme et la beauté des combats mais le long métrage aurait vraiment gagné en qualité si ces scènes avaient été accompagnée d’un véritable scénario. Akira Toriyama devrait vraiment faire un effort pour continuer à développer sa saga au lieu de faire autant dans la facilité.

MON AVIS : 2/5

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINALDoragon bôru chô: Burorî
  • RÉALISATEUR : Tatsuya Nagamine
  • AVEC LES VOIX EN V.O. DE : Masako Nozawa , Ryo Horikawa, Bin Shimada, Ryusei Nakao & Aya Hisakawa
  • SCÉNARISTE : Akira Toriyama
  • COMPOSITEUR : Norihito Sumitomo
  • GENRE : Japanimation, Action, Science Fiction
  • DURÉE : 1h40
  • NATIONALITÉ : Japonais
  • DISTRIBUTEUR : Wild Bunch Distribution
  • SITE OFFICIELhttp://www.dbmovie-20th.com/
  • DATE DE SORTIE :  13 mars 2019d

Critique rédigée le 24 janvier 2019