UNE DRÔLE DE FIN, la création du National Lampoon sur Netflix [Actus V.O.D.]

 

Après les séries Wet Hot American Summer, le réalisateur David Wain reste sur Netflix pour le film Une Drôle De Fin disponible depuis vendredi après sa présentation à Sundance.

 

 

Alors qu’est sorti mercredi dernier sur grand écran, l’histoire du journal ThWashington Post dans Pentagon Papers de Steven Spielberg, Netflix dévoile de son coté ce vendredi 26 janvier 2018 directement sur sa plateforme l’histoire du journal humoristique culte  National Lampoon dans Une Drôle De Fin (A Futile And Stupid Gesture). Une sortie qui arrive à peine trois jours après son avant première au Festival de Sundance là où avant Netflix, nous devions auparavant patienter des mois voir parfois des années pour voir les films issus du Festival.

Une Drôle De Fin raconte l’histoire de l’écrivain et acteur américain Douglas C. Kenney qui a fait couler beaucoup d’encre en co-fondant en 1970 le journal humoristique National Lampoon et qui est aussi connu comme scénariste des films Caddyshack, Le Golf En Folie et American College. Au centre de la contre culture comique des années 70 il a inspiré le Saturday Night Live et une toute nouvelle génération à regarder le monde autrement.

 

 

Une Drôle De Fin est le premier film réalisé par David Wain depuis Peace Love Et Plus Si Affinités en 2012. Depuis, il s’était consacré principalement aux séries télé en tournant notamment les séries Wet Hot American Summer : First Day Of Camp et  Wet Hot American Summer : 10 Years Laters qui faisaient suite à son film  Wet Hot American Summer sorti en 2001 et devenu culte surtout aux Etats Unis. Le scénario d’Une Drôle De Fin a été écrit par Michael Colton et John Aboud, scénaristes des Pingouins De Madagascar, d’après le livre de Josh Karp.

Pour incarner Douglas C. Kenney, David Wain a porté son choix sur Will Forte, le héros de la série The Last Man On Earth et du film parodique MacGruber dont la suite est en cours d’écriture. Il sera bien entouré puisqu’on pourra voir dans le film Domhnall Gleeson (Star Wars : Les Derniers Jedi), Seth Green (Austin Powers), Joe Lo Truglio un habitué des films du réalisateur et la trop rare Emmy Rossum que l’on a pas revue au cinéma depuis Sublimes Créatures en 2013 trop occupée par la série Shameless.

 

Emmy Rossum