EAGLES OF DEATH METAL , Les concerts du Cabaret Vert et Rock En Seine annulés ! [Actus Métal & Rock]

 

Profondément marqué par les attentats du 13 Novembre 2015 où il a frôlé la mort de près, Jesse Hughes, le chanteur de Eagles Of Death Metal paye au prix fort ses dernières déclarations dans la presse américaine.

 

 

Il y a une semaine,  le chanteur d’Eagles Of Death Metal se confiait au journaliste américain Gavin McInnes, co-fondateur du site Vice pour une interview à paraître sur le site canadien TheRebel.Media et dans le journal Taki’s Magazine. Comme le montre la vidéo où il relate l’attaque comme il l’a vécu, on peut voir que Jesse Hughes reste profondément marqué par ce fait de guerre en plein Paris. En dehors des autres survivants de ce massacre, personne de l’extérieur ne peut imaginer l’horreur qu’ils ont vécus.

Le musicien traumatisé doit revivre sans arrêt cette scène et cherche des explications qui font peut être parfois un peu trop divaguer son esprit. C’est ainsi qu’il avait déjà du s’excuser en mars dernier après avoir mis en cause la sécurité du Bataclan en déclarant que la moitié de l’équipe ne s’était pas présenté ce jour là et que les membres présents avaient un comportement étrange. Il n’a pourtant pas hésité à réitérer ses propos dans cette nouvelle interview, mais il va aussi beaucoup plus loin dans les divagations en étant persuadé d’avoir vu Salah Abdeslam dans la salle avant le concert ainsi que deux femmes voilées qui n’ont pas été fouillées. Selon les premiers éléments de l’enquête, le terroriste n’aurait jamais été au abord du Bataclan. D’autres déclarations rappellent celles de Donald Trump sur le 11 Septembre.

N’ayant surtout pas supporté des propos jugés islamophobes mettant en cause l’état français et les médias, les organisateurs du Cabaret Sauvage et de Rock En Seine ont choisi d’annuler les venues d’Eagles Of Death Metal. Les deux festivals s’étaient pourtant bien vanté d’avoir le groupe à leurs affiches, ce qui a certainement attiré pas mal de spectateurs entre les fans qui voulaient à nouveau retrouver le groupe après leur retour à L’Olympia alors célébré par tous et ceux qui auraient voulu les découvrir. Peut on sérieusement interdire un groupe pour un avis personnel qui n’est absolument pas repris dans les paroles des chansons qui au contraire célèbre l’amour, la paix et le rock’n’roll ? A ce moment là pourquoi ne pas carrément interdire la venue de tous les musiciens pro Donald Trump ou des spectateurs qui votent Front National ? Six mois après les événements, l’intelligentsia française à décidé de laisser tomber les Eagles Of Death Metal alors qu’ils en auraient fait des héros s’ils étaient morts sous les balles de l’Etat Islamique. Boycottons donc ces festivals donneurs de leçons et espérons voir très vite le groupe de Jesse Hughes sur les scènes françaises.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *